Photo du film LA FAMILLE ADDAMS 2 UNE VIREE D'ENFER
Crédit : 2021 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved

LA FAMILLE ADDAMS 2, virée en pleine médiocrité – Critique

Lily Rédactrice

Le premier film animé sorti en 2019 n’était pas fameux, mais demeurait sympathique. En revanche, LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIRÉE D’ENFER explose en plein vol et tombe inerte à nos pieds.

À l’hiver 2019, personne ne l’attendait. Et pourtant est bel et bien paru un nouvel opus de La famille Addams – en animation 3D, cette fois-ci. Ça n’était pas brillant, animé avec les pieds et surtout, très peu esthétique. Néanmoins, l’ensemble témoignait d’un amour palpable pour le matériau d’origine et se permettait de flatter le spectateur érudit qui, en plus de connaître les longs-métrages de 1991 et 1993, se serait risqué à lorgner du côté des anciens comics et de la série télé des sixties.

Ce n’était pas grandiose, donc. Mais on voulait bien pardonner. D’autant que le film insufflait ce message de tolérance très propre à la famille en noir : celui qui a l’air le plus bizarre est, en réalité, certainement le plus à même d’accepter l’autre tel qu’il est. En effet, dès les premières planches de Charles Addams dans les années 30, le concept visait à faire transparaître cette idée de manière biaisée, par du glauque et de l’osé. Or, de ce point de vue, La Famille Addams de 2019 n’a pas complètement échoué, même s’il n’est pas le plus fier descendant de sa lignée.

Photo du film LA FAMILLE ADDAMS 2 UNE VIREE D'ENFER
Crédit : 2021 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved

Une paresse manifeste

Or, et c’est là que le bât blesse, LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIRÉE D’ENFER a tout perdu des quelques qualités de son prédécesseur. D’abord, par une immense paresse d’écriture. En effet, le premier se concentrait sur Mercredi, en pleine crise existentielle, rejetant son patrimoine familial. Le deuxième se focalise désormais sur… Mercredi, en pleine crise existentielle, rejetant son patrimoine familial. De quoi mettre légèrement en rogne, compte-tenu de la richesse de cet univers et du nombre d’histoires qui peuvent encore y naître.

D’autant que rien, dans ce pénible ouvrage, ne parvient réellement à nous lier aux Addams. En 2021, la famille part en vacances. Un prétexte pour organiser une course-poursuite avec un avocat, persuadé que Mercredi a été échangée avec un autre bébé à la maternité. Or, la traversée des états américains qui s’organise dès lors n’a pour seule fonction que d’occuper du temps d’écran. Du remplissage, à base de gags potaches. Où l’oncle Fétide s’urine dessus et où Mercredi suspend son frangin par le slip. Oubliez toute la classe et l’irrévérence propres aux Addams : on est ici dans du bête divertissement qui tâche.

Photo du film LA FAMILLE ADDAMS 2 UNE VIREE D'ENFER
Crédit : 2021 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved

Tristes références

L’ensemble est d’autant plus triste qu’il s’agrémente de références qui n’ont pas lieu d’être. Mercredi et Lorsch se voient confrontés à des panneaux de direction qui indiquent « Haddonfield » ou « Crystal Lake ». Aussi, des gamines en scène sont maculées de rouge façon Carrie au bal du diable. Rien que les enfants dans la salle n’ait pu capter, ni que les parents n’auraient pu leur expliciter, puisque ce référentiel horrifique ne colle absolument pas à la limite d’âge du long-métrage.

Le premier opus avait choisi de s’autoréférencer plus subtilement. Jusqu’au tapis en peau d’ours mouvant, les clins d’œil s’avéraient amusants, sans qu’il n’est besoin pour autant d’en saisir nécessairement l’origine. LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIRÉE D’ENFER se contente de rattraper les faiblesses cosmétiques. Car pour être joli, le film est joli. Toutefois, ne nous emballons pas : rien de comparable à un Pixar. Il n’en reste pas moins dommage qu’à trop se concentrer sur l’esthétisme, cette nouvelle aventure des Addams a perdu de vue l’essentiel : raconter une nouvelle aventure des Addams et non un récit superficiel.

Lily Nelson

Note des lecteurs1 Note
Titre original : The Addams Family 2
Réalisation : Greg Tiernan, Conrad Vernon
Scénario : Dan Hernandez, Benji Samit
Acteurs principaux : Kev Adams, Mélanie Bernier, Oscar Isaac
Date de sortie : 13 octobre 2021
Durée : 1h33min
1.5
Triste
Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x
()
x