Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnels hospitalier, puis de ses proches dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance…
Adapté du roman éponyme de Marie-Sabine Roger, le scénario de Jean-Loup Dabadie a pour particularité de mettre en avant les “petits malheurs quotidiens” des personnes hospitalisées, ces séquences de vie un peu clichées mais bien réelles. Et rien que pour ça, le film vaut le détour.

D’habitude plus dynamique, Gérard Lanvin (COLT 45, 96 HEURES) s’avère ici très poignant en vieil homme grincheux, perdu et légèrement aigri. Forcé de rester alité, son personnage, Pierre, semble tourner en rond, attendant ou redoutant chaque visite, en fonction du visiteur. Et contre toute attente, cette sensation de routine est très bien retransmise à l’écran. La répétition des scènes, la récurrence des allées et venues de certains personnages, le manque d’intérêt de certaines conversations, tout est subtilement amené, bien interprété et très crédible. Et si l’on n’a pas déjà été hospitalisé soi-même, ces scénettes nous parlent, nous rappellent quelque chose sans forcément sonner comme du déjà-vu. Bien joué!

Allociné

Allociné

Pour remplir plus que convenablement les 81 minutes de son nouveau film, Jean Becker (BIENVENUE PARMI NOUS, UN CRIME AU PARADIS) peut compter sur Fred Testot (SEA, NO SEX AND SUN, DÉPRESSION ET DES POTES), plutôt convaincant en policier qui se cherche un père de substitution en la personne de Pierre. Et il convient d’insister sur le “plutôt” car, à force de le voir dans des rôles comiques, il est souvent difficile, comme c’est le cas dans BON RÉTABLISSEMENT !, de prendre l’acteur 40 ans au sérieux dès la première scène. En revanche, s’il y en a bien un qui captive rapidement, c’est bien évidemment Swann Arlaud. Déjà présent au casting de MICHAEL KOHLHAAS, ELLES ou encore L’HOMME QUI RIT, le jeune homme interprète avec beaucoup de justesse Camille, le prostitué qui sauve Pierre de la noyade. Sans aller jusqu’à dire qu’il capte toute la lumière du film, force est de constater que son visage et son jeu passent difficilement inaperçus. Dans le reste de la distribution, on notera forcément la présence de la médiatique Claudia Tagbo (AMOUR SUR PLACE OU A EMPORTER, LE CROCODILE DU BOTSWANGA), plutôt bonne en infirmière sentimentale et celle de la journaliste Anne-Sophie Lapix, qui décroche ici son premier rôle au cinéma.

”Une très bonne adaptation, un sympathique divertissement”

Si l’on peut trouver dérangeante la durée du film (1h21 ça passe vite), il semble important de pointer ici la particularité de ce dernier, de son scénario et de l’œuvre dont ils en sont l’adaptation. BON RÉTABLISSEMENT ! n’est pas de ces films qui nécessitent de connaître tout le vécu des protagonistes pour en apprécier le récit présent. Si le film de Jean Becker fonctionne à merveille, c’est avant tout parce qu’il nous montre à voir un moment de la vie d’un homme. Pas le meilleur moment, pas le plus glorieux, mais celui qui a vraisemblablement une véritable portée. Si certains parleront de “renaissance” concernant ce passage à l’hôpital, je serais davantage tenté d’y voir une forme de découverte. Celle d’un homme qui, après avoir passé un grand nombre d’années dans son coin avec ses petites habitudes, a fini par oublier que, même à son âge, il a encore beaucoup de choses à apprendre, à découvrir. Que ce soit sur lui-même ou sur les autres.

Sans être exceptionnel, BON RÉTABLISSEMENT ! est une très bonne adaptation, un sympathique divertissement qui se regarde sans broncher et s’apprécie à toute heure. Porté par un casting solide, le film doit beaucoup à son scénario plutôt déconcertant, à ses dialogues comiques à souhait et à une mise-en-scène soignée.

CASTING
Titre original : Bon rétablissement !
Réalisation : Jean Becker
Scénario : Jean-Loup Dabadie
Acteurs principaux : Gérard Lanvin, Fred Testot, Claudia Tagbo, Anne-Sophie Lapix, Swann Arlaud, Jean-Pierre Darroussin
Pays d’origine : France
Sortie : 17 SEPTEMBRE 2014
Durée : 1h21mn
Distributeur : SND
Synopsis : Suite à un accident, Pierre, la soixantaine, se retrouve cloué au lit avec une jambe dans le plâtre. Misanthrope au caractère bien trempé rêvant de silence et de solitude, voilà que le monde s’invite à son chevet. Il assiste alors impuissant à la valse quotidienne des médecins, infirmières et personnels hospitalier, puis de ses proches dont son frère Hervé. Au fil de rencontres inattendues, drôles ou touchantes, Pierre reconsidère certains a priori et pose sur les autres un regard différent. Et, contre toute attente, ce séjour à l’hôpital finit par ressembler à une renaissance…
BANDE-ANNONCE

 

Print Friendly, PDF & Email

[critique] BON RETABLISSEMENT !

1