EDGE OF TOMORROW : l’envers du décor

On relaie ici une info qui serait sans doute passée inaperçue sans nos confrères d’ Écran Large ;
Une featurette à propos d’ EDGE OF TOMORROW, le dernier bide ciné de Tom Cruise (budget : 178M$, recettes U.S. : 100M$).
Le gros intérêt de la chose, c’est de constater l’ampleur de la reconstitution du champ de bataille sur lequel évoluent à répétition, Tom Cruise et Emily Blunt.

On vous relaie cette info car on avait plutôt apprécié EDGE OF TOMORROW. Pas tant pour sa mise en scène, que pour les liens qu’il établissait avec le média jeu vidéo. Et aussi pour Tom Cruise, comme d’hab, très bon. Et aussi Emily Blunt.

L’histoire : un type absolument pas guerrier se retrouve sur un champ de bataille dantesque, et suite à un truc alien bizarre, se retrouve à revivre la même journée.
Ce postulat entre « Un Jour Sans Fin » et « Il Faut sauver le Soldat Ryan » prenait pourtant une tournure très « jeu vidéo », car il faisait clairement intervenir la notion d’expérience associée à la mort :
le fameux Die & Retry (de Megaman à Demon’s Soul…) qui nous a fourni tant d’émotions de gamers, entre haine pure des concepteur du jeu, et joie/auto-satisfaction sans limite.
Et si niveau mise en scène, Doug Liman en tant que réalisateur sans personnalité, n’avait pas réussi à transcender ce matériau pourtant passionnant, scénaristiquement parlant, le film allait au bout de ce concept. EDGE OF TOMORROW réussissait à transmettre un vrai feeling « gamer hardcore » et se révélait assez jouissif !
Malgré un final un ton en dessous, car aussi spectaculaire, que convenu.

Bref, EDGE OF TOMORROW, un bon « petit » film de science fiction à réévaluer.

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
En novembre 2020 sur Netflix : la liste complète des nouveautés