N’y allons pas par quatre chemins et disons les choses comme elles sont: LES GARDIENS DE LA GALAXIE est absolument génial. Et s’il y a bien un blockbuster que l’on vous recommandera cet été, c’est finalement celui-la. Et pas juste parce que j’adore Chris Pratt (ZERO DARK THIRTY, HER) et Zoe Saldana (AVATAR, STAR TREK). Non, non. La vérité c’est que par sa mise-en-scène foisonnante, ainsi que ses répliques délirantes, le film est un pur moment de régal comme on en voit rarement. Et encore moins depuis que les studios se sont lancés dans la course aux suites et productions dérivées. “Peter Quill (Chris Pratt) est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan (Lee Pace, LE HOBBIT: LA DESOLATION DE SMAUG), dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates: Rocket Raccoon (Bradley Cooper, VERY BAD TRIP), un raton laveur fin tireur, Groot (Vin Diesel, FAST AND FURIOUS), un humanoïde semblable à un arbre, qui est le porteur d’arme de Rocket, l’énigmatique et mortelle Gamora (Zoe Saldana), et Drax le Destructeur (David Bautista, RIDDICK), qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être…” Voilà pour le pitch qui, disons-le simplement, nous rappelle de temps à autre le premier STAR TREK version J.J. Abrams. Et c’est un compliment.

Megarama

Megarama

L’une des premières caractéristiques du film qui le rend si intéressant, c’est sa fluidité. Si le film n’échappe pas à son quota de scènes d’actions bourrées d’effets spéciaux, celles-ci sont incroyablement bien chorégraphiées et surtout, bien intégrées au reste du scénario. Et ce n’est pas une chose que tous les autres films de super-héros peuvent se vanter de réussir à faire. Bien amenées, ces scènes de combats sont mises en valeur par la 3D. Oui, oui. Il est rare que je le dise, mais LES GARDIENS DE LA GALAXIE est un film que l’on apprécie encore plus en 3D. Mais comme toujours, effets spéciaux et mouvements de caméra brusques obligent, si vous avez peur pour vos neurones et vos yeux, ne vous lancez pas dans cette aventure, personne ne vous en voudra. De plus, grâce à des dialogues qui font mouche, qui font sourire et rire, LES GARDIENS DE LA GALAXIE offre à tous ces acteurs leur part du gâteau, leur moment de gloire. Tout le monde en prend pour son grade, chaque acteur fait rire à sa manière et chaque personnage a droit à son gros plan équivoque. Si Chris Pratt, Zoe Saldana et Bradley Cooper demeurent les personnages principaux, Vin Diesel et David Bautista ne sont pas en reste. Et en disant cela, je pense forcément à cette scène finale qui, si elle ne vous fait pas rire, vous fera nécessairement terminer le film sur une note (plus que) positive. Derrière la caméra, le quasi inconnu James Gunn (SUPER, MY MOVIE PROJECT) donne tout ce qu’il a, nous en met plein les yeux et nous fait passer un excellent moment. A tel point que, une fois les deux heures écoulée,s on serait bien tenté d’en redemander.

”Le must-see absolu de ce mois d’août !”

Grâce à un travail sur le design plus que conséquent, LES GARDIENS DE LA GALAXIE possède sa propre esthétique que l’on ne peut, et j’insiste sur le “qu’on ne peut”, que trouver magnifique. La galaxie aura rarement été aussi bien stylisée. Tout comme les vaisseaux spatiaux qui, de vous à moi, rappellent ceux de STAR WARS ou de STAR TREK. Deux excellentes références auxquelles le film ne vole rien pour autant. Néanmoins, les plus scrupuleux d’entre nous auront remarqué à quel point le crash du vaisseau de Ronan rappelle celui de Khan (Benedict Cumberbatch) dans STAR TREK INTO DARKNESS. Mais encore une fois, ce n’est pas un reproche, juste un constat.

Visual M-Media

Visual M-Media

Grâce à des jeux sur les contrastes et des plans subtilement choisis, LES GARDIENS DE LA GALAXIE nous fait entrer dans son univers à une vitesse ahurissante. La narration parait logique, naturelle, sensée. Et les musiques choisies permettent de faire le lien, et de manière plus que réussie, entre notre perception de l’univers et celui dépeint dans le film. Ainsi, on retrouve avec beaucoup de plaisir David Bowie, les Jackson 5, The Runaways et Marvin Gaye dans la bande originale. Excellent ! En étant incroyablement concis, tout en se gardant des apartés rocambolesques et furieusement drôles, LES GARDIENS DE LA GALAXIE se révèle être le blockbuster que nous attendions tous. Fin quand il faut et brutal quand c’est nécessaire, c’est un film de “seulement” deux heures dont on apprécie chaque instant et surtout chaque plan. Avec un casting 5 étoiles (Stan Lee, Nathan Fillion, Josh Brolin, Glenn Close et Benicio Del Toro), une magnifique bande originale et des dialogues savoureux, il est le must-see absolu de ce mois d’août. Ne le ratez sous aucun prétexte!

Pour un avis plus mitigé sur Les Gardiens de la Galaxie, c’est PAR ICI

CASTING
Titre original : Guardians of the Galaxy
Réalisation : James Gunn
Scénario : James Gunn
Acteurs principaux : Chris Pratt, Vin Diesel, Zoe Saldana, Bradley Cooper, Dabid Bautista, Lee Pace, Stan Lee, Nathan Fillion, Josh Brolin, Glenn Close, Benicio Del Toro
Pays d’origine : Etats-Unis
Sortie : 13 AOUT 2014
Durée : 2h01mn
Distributeur : Walt Disney Studios Distribution
Synopsis : Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates : Rocket Raccoon, un raton laveur fin tireur, Groot, un humanoïde semblable à un arbre, qui est le porteur d’arme de Rocket, l’énigmatique et mortelle Gamora, et Drax le Destructeur, qui ne rêve que de vengeance. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être…

https://www.youtube.com/watch?v=nnSJfAAu65w

[critique] LES GARDIENS DE LA GALAXIE

2