Depuis notre découverte de The Assassin à Cannes 2015, nous nous sommes donnés pour mission de découvrir le cinéma taïwanais. Partis ainsi à l’assaut de ce cinéma méconnu, nous avons découvert Hou Hsiao Hsien par le début – fascinant mais pas toujours évident à décrypter -, le versatile Ang Lee, l’audacieux  Tsaï Ming-liang, ou encore Edward Yang et sa sensibilité. Mais le cinéma taïwanais, ce n’est pas que ces “grands noms”. C’est aussi un vivier d’auteurs en effervescence, que justement nous permet de découvrir le festival Les Rencontres du Cinéma Taïwanais. En voici la bande-annonce.

Si vous êtes ainsi sur Paris les 9 et 10 février 2017, n’hésitez pas à découvrir au cinéma Les 3 Luxembourg ces 12 courts métrages; chaque soirée sera suivie d’un débat, et parfois même avec les auteurs !

Nous reprendrons de notre coté, la formule de l’année dernière, à savoir vous proposer chaque jour de courts avis sur les films projetés durant les deux soirées. Nous sommes également disponibles, KamaradeFifien et  Georgeslechameau, via commentaires ou nos comptes twitter, pour discuter des films en amont ou en aval du festival, et pourquoi pas, vous donner également envie de les découvrir.

LES FILMS DE LA SÉLECTION

À VOIR LE 9 FÉVRIER 2017

PHANTOM CINEMA, <br>de Li-Ming Cheng

2016|25min

SYNOPSIS

Le souvenir du « Premier cinéma », inauguré en 1969 et fermé en 1991, hante encore la mémoire des habitants du quartier. À présent les fauteuils sont vides, les pellicules pourrissent, le printemps s’endort, l’imagination et les souvenirs se confondent. Parmi les ruines, des fées rêvent, rient et pleurent encore et encore pour ranimer le passé.

PHANTOM CINEMA sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le jeudi 9 février 2017 à 20h

NIA’S DOOR,<br> de Kek-Huat LAU

2015|25min

SYNOPSIS

Nia a quitté sa famille aux Philippines pour aller travailler comme domestique à Taïwan. Elle aime se retrouver seule dans sa chambre, séparée de ses employeurs par une porte. Mais sa patronne n’apprécie pas son attitude et les conflits commencent.

NOTRE AVIS

 

Notre premier film taïwanais visionné dans l’esprit d’en tirer une analyse de la situation du pays, renvoie à quelque chose d’étrangement familier ; cette histoire donne l’impression qu’elle aurait aisément pu se dérouler sur le sol français, ou même dans d’autres pays pourtant culturellement éloignés de Taïwan, comme le Brésil. NIA’S DOOR raconte donc, sous forme d’une immersion dans le quotidien taïwanais, le court parcours d’une immigrée Philippine embauchée comme nourrice et se débattant avec ses obligations économiques envers sa famille restée “au pays”.

Les codes sociaux filtrant à travers cette histoire sont à la fois liés à l’histoire et à la culture du pays (immigration philippine à Taïwan), aux relations humaines (indifférence et condescendance face à l’immigré, mais bienveillance face aux failles humaines) et possèdent quelque chose d’universel (empathie pour la condition sociale la plus difficile, suspense en cas d’échec de cette insertion). L’un dans l’autre, ce cinéma est à la fois très accessible, d’autant plus que le court métrage est formellement léché et cinématographiquement réussi, pour un portrait social de 25 min. Il donne en outre une piste de découverte du quotidien Taïwanais, qu’il nous faudra toutefois mettre en perspective par la vision d’autres œuvres cinématographiques.


NIA’S DOOR sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Jeudi 9 février 2017 à 21h50, en présence du réalisateur.

ARNIE, <br>de Rina B. TSOU

2016|24min

SYNOPSIS

Arnie, un matelot philippin travaillant à Taïwan, achète une bague de fiançailles pour demander la main de sa petite amie restée au pays. Mais ce qui aurait dû être le plus beau moment de sa vie vire au cauchemar lorsqu’il découvre qu’elle est enceinte, mais pas de lui.

Comme des poissons hors de l’eau, les marins étrangers travaillant à Taïwan vivent une lutte quotidienne, marquée par la solitude et le déracinement. La pêche est lucrative, mais l’environnement hostile, au plus fort de la saison des moussons…

Arnie sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Jeudi 9 février à 20h

FÜR ELISE, de <br>Albert Ventura ROLDAN

2015|25min

SYNOPSIS

Alors qu’il dîne sur un Night Market, Ashin est abordé par une jeune femme, Elise. Elle l’entraîne dans un mystérieux jeu du chat et de la souris à travers les rues de la ville, jusqu’à un appartement à l’abandon étrangement familier. Ashin réalise alors que le jeu est allé trop loin : Elise a disparu, et la police débarque pour l’arrêter. Que s’est-il passé dans ce lieu, et qui est réellement Elise ?

FÜR ELISE sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Jeudi 9 février à 21h50.

IN THE LAND OF THE BLIND, de Ke-Yun Chen

Les rencontres du cinéma taïwanais in the land of the blind

2015|23min

SYNOPSIS

Bo-Yang, un jeune écrivain, vient de publier un premier roman très remarqué, Au royaume des aveugles. Alors que l’attente de son prochain roman devient chaque jour plus pressante, il est perturbé par une série d’appels anonymes, puis par l’arrivée d’une lettre renfermant une page d’un manuscrit intitulé Yoko. Une histoire à la fois lointaine et familière, que Bo-Yang aurait préféré oublier… Si le borgne est roi, jusqu’où l’aveugle est-il prêt à aller lorsque l’occasion se présente ?

NOTRE AVIS

À venir

Les rencontres du cinéma taïwanais in the land of the blind

IN THE LAND OF THE BLIND sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le jeudi 9 février 2017 à 21h50  au cinéma les 3 Luxembourg

THE EVIL INSIDE, <br>de Lingo HSIEH

Les rencontres du ci the evil insidenéma taïwanais

2014|20min

SYNOPSIS

Yi-Xuan gagne sa vie en pliant des lotus en papier pour les cérémonies funéraires. Ses maigres revenus ne lui permettent pas de payer les traitements médicaux de son père mourant, et elle a dû le placer dans un centre de soins financé par des pratiques sordides : le cupide propriétaire, Long, organise des paris portant sur les dates de décès des patients en phase terminale. Yi-Xuan est obligée de collaborer, mais jusqu’où devra-t-elle aller ?

THE EVIL INSIDE sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le jeudi 9 février à 21h50  au cinéma les 3 Luxembourg

À VOIR LE 10 FÉVRIER 2017

MIDNIGHT DANCE, <br>de Mian Mian LU

2015|25min

SYNOPSIS

Qin-Qin est une jeune taïwanaise dont le job consiste à promouvoir une marque de bière dans les restaurants. Une nuit, elle aperçoit son petit ami avec une autre femme et perd son travail dans la foulée. Abattue, elle boit excessivement, puis se met en quête d’une source de réconfort particulière : une soupe de poisson que son père lui cuisinait lorsqu’elle était enfant.

MIDNIGHT DANCE sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Vendredi 10 février 2017 à 21h50

YOU ARE MY SUNSHINE ,<br> de J. HUANG

2016|16min

SYNOPSIS

J, 7 ans, a été abandonné peu après sa naissance par son père et élevé par une nounou, Yu, afin que sa mère Ying puisse travailler pour subvenir à leurs besoins. Mais Yu tombe malade, et J doit retourner vivre chez sa mère. Après sept ans de séparation, pourront-ils réussir à combler le fossé qui s’est creusé entre eux ?

YOU ARE MY SUNSHINE  sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Vendredi 10 février 2017 à 20h00.

100th BIRTHDAY WISH, <br>de Chien-Hung Lien

2016|20min

SYNOPSIS

Le jour des 100 ans de Granny, la famille décide d’organiser pour elle une grande fête d’anniversaire. Mais tout ce que Granny désire, c’est mettre fin à sa vie…

100th BIRTHDAY WISH sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Vendredi 10 février 2017 à 20h00

BABES’ NOT ALONE,<br> de Yi-Shan LEE

2016|25min

SYNOPSIS

C’est le dix-huitième anniversaire de Liang, mais tout le monde semble l’avoir oublié. Comme chaque jour, la jeune fille travaille pour aider sa famille, tout en attendant avec impatience son rendez-vous du soir avec un jeune policier. Mais sa mère lui demande de garder le bébé de son frère. Contrariée, Liang cherche un moyen de se débarrasser de ce fardeau…

BABES’ NOT ALONE sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Vendredi 10 février 2017 à 20h00 – en présence de la réalisatrice.

LIFE OF SILENCE, <br>de Cheng-Ru YING

2014|25min

SYNOPSIS

Trois hommes homosexuels et deux mariages. Lorsqu’il existe une contradiction entre orientation sexuelle et attentes parentales, des choix déchirants doivent être faits…

S’inscrivant dans la tradition de la lutte pour le droit des homosexuels à Taïwan, Life of Silence dresse le portrait d’hommes vivant un amour impossible.

LIFE OF SILENCE sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Vendredi 10 février 2017 à 21h50

AND SOON THE DARKNESS

2014|30min

SYNOPSIS

Lors d’un entretien, Cheng Yu-Sheng, le lanceur le plus prometteur du lycée de Shan Min, évoque sa dernière victoire et son recrutement au sein d’une ligue mineure de baseball américaine. L’accomplissement d’un rêve de toujours, mais aussi la porte de sortie pour échapper à de lourdes dettes de famille. Mais lorsque son interlocutrice commence à évoquer la rumeur d’une blessure à la main, Cheng ne peut dissimuler son trouble. Confronté à un interrogatoire de plus en plus pressant, il devra accepter de faire face à la réalité…

NOTRE AVIS

À venir

AND SOON THE DARKNESS sera à découvrir aux Rencontres du Cinéma Taïwanais, le Vendredi 10 février 2017 à 21h50.

 

Nous publierons tout au long de la semaine, nos avis sur les différents films de la sélection.
Nous vous invitons en outre à les découvrir au cinéma les 3 Luxembourg (Paris) les 9 et 10 février 2017, dans le cadre de l’événement : LES RENCONTRES DU CINÉMA TAÏWANAIS, dont voici le programme en détail !