Après un mois de février conclut par les César et les Oscars, les sorties de mars ne devraient pas comporter de chefs d’oeuvre, mais tout de même plusieurs bonnes surprises sont à prévoir…

Dès le 1er mars on aura droit à une bien belle semaine. Avec l’excellent Logan, troisième film autour de Wolverine qui trouve sa personnalité entre road movie et film d’action dramatique. Une vraie surprise ! Egalement avec Danny Boyle, qui évite de tomber dans l’opportunisme avec le mélancolique T2 Trainspotting, et Grand Corps Malade qui réussit son passage au cinéma avec Patients. Un peu moins convaincant, 20th Century Women offrira tout de même un beau portrait de femmes.

La deuxième semaine on pourra éviter le combat titanesque de Kong: Skull Island pour privilégier Miss Sloane ou Traque à Boston, portés respectivement par Jessica Chastain (excellente !) et Mark Walberg. Côté français, de belles choses avec l’émouvant De plus belle. A surveiller également, La Confession, ne serait-ce que pour le duo Romain Duris / Marine Vacth, et Monsieur & Madame Adelman de Nicolas Bedos.
Le 15 mars sera l’occasion de voir un nouveau film de Claude Lelouch, avec entre autres Johnny Hallyday… Bon. Vu qu’on y trouvera à côté du James Gray (The Lost of City Z) et l’éprouvant Grave de Julie Ducournau, le choix devrait être vite fait.
Pour la quatrième semaine de mars, en dépit de la grosse sortie de La Belle et la Bête (simple copier/coller de l’original en version live), il serait peut-être bon de privilégier le cinéma indépendant et notamment deux histoires de couple ; Werewolf (sur deux junkies qui tentent de s’en sortir) et Fiore (sur deux jeunes dans une prison mixte pour mineurs). Davantage au moins que Brimstone, qui à vouloir choquer pour choquer paraît très artificiel et n’a finalement que peu d’intérêt.

Enfin, le 29 mars on pourra enfin juger le très attendu Ghost in the Shell, adaptation du manga culte, porté par Scarlett Johansson. Un peu de science-fiction qui fera du bien au milieu des comédies françaises Telle mère, telle fille et Gangsterdam (deuxième film de Romain Levy, pourtant réalisateur du très bon Radiostars). A noter également un peu d’animation – mais pas forcément pour enfant -, avec Baby Boss, et deux drames ; Orpheline qui fait le portrait d’une femme à quatre âges de sa vie, ainsi que Félicité, tout juste récompensé à Berlin du Grand Prix du jury (Ours d’Argent).

Excellent mois de cinéma à tous.

En bleu :
L’AVIS du rédacteur sur twitter

En rose :
La CRITIQUE sur le blog du cinéma

★☆☆☆☆ = on a pas aimé
★★☆☆☆ = pourquoi pas
★★★☆☆ = bon film sans plus
★★★★☆ = très bien
★★★★★ = COURREZ-Y !

ERROR: An iframe should be displayed here but your browser version does not support iframes. Please update your browser to its most recent version and try again.

 

 

image_pdfimage_print