Giuseppe Tornatore n’est certainement pas le cinéaste italien le plus populaire, ni le plus talentueux, et encore moins le plus régulier, mais sa carrière reste impressionnante et sa filmographie ne cesse de s’étoffer avec les ans. Son dernier film, The Best Offer, sorti en 2013,  lui a permis de renouer avec le succès auquel il court après depuis le légendaire Cinema Paradiso, primé en tant que meilleur film étranger aux Oscars en 1990 et que la majeure partie des observateurs considèrent comme son chef-d’oeuvre absolu. Son cinéma navigue à travers plusieurs horizons. Thriller (Une Pure Formalité, L’Inconnue, Le Maître de la Camorra), fresque historique (Baaria), c’est surtout dans le registre de la comédie dramatique qu’il excelle.

Ses trois chefs d’oeuvre (Cinema Paradiso, La Légende Du Pianiste Sur L’Océan et The Best Offer) baignent dans un mélange savoureux, toujours à la bascule entre comédie et drame, on ne sait jamais si on doit rire ou pleurer, si le bonheur va nous emporter ou alors on va succomber à la fatalité. Ses films disposent d’une universalité qui lui permet de toucher un public assez large, sans toutefois tomber dans les clichés de la comédie dramatique basique et vite ennuyeuse.

Son île natale la Sicile est également très présente et a une influence importante dans nombre de ses films (Cinema Paradiso, Marchand De Rêves, Ils Vont Tous Bien, Malena, Baaria). Fier de ses racines, il dresse le portrait de petites villes italiennes et parvient à donner une âme à leurs habitants, faisant ressortir une dimension psychologique intrigante à travers des personnages possédant souvent une dualité ambiguë.

La ressortie de Cinema Paradiso ce 10 juin est l’occasion de découvrir ou re-découvrir ce réalisateur injustement méconnu en France.

Ses films, par ordre chronologique :
Cinema Paradiso – 1988 (CRITIQUE : ★★★★)
Ils Vont Tous Bien – 1990 (CRITIQUE : ★★☆☆)
Une Pure Formalité –
1994 
(CRITIQUE : ★☆☆☆)
Marchand De Rêves –
1995
 (CRITIQUE : ★★★☆)
La Légende Du Pianiste Sur L’Océan –
1998 
(CRITIQUE : ★★★★)
Malena –
2000 
(CRITIQUE : ★★☆☆)
L’Inconnue 
2006 
(CRITIQUE : ★★★☆)
The Best Offer
2013 
(CRITIQUE : ★★★★)

CINEMA PARADISO – 1988

 Sortie le 10 juin 2015


CRITIQUE

Titre original : Nuovo
Réalisation :
Scénario : Giuseppe Tornatore, Vanna Paoli
Acteurs principaux : Philippe Noiret, Jacques Perrin, Salvatore Cascio
Pays d’origine : Italie, France
Sortie : 20 septembre 1989
Reprise : 10 juin 2015
Durée : 2h35min
Distributeur : Acacia Films Productions
Synopsis : Alfredo vient de mourir. Pour Salvatore, cinéaste en vogue, c’est tout un pan de son passé qui s’écroule. On l’appelait Toto a l’époque. Il partageait son temps libre entre l’office où il était enfant de chœur et la salle de cinéma paroissiale, en particulier la cabine de projection où régnait Alfredo…

note de PAUL :
★★★★★★★★★☆

Premier chef d’œuvre de Giuseppe Tornatore, CINEMA PARADISO est le long-métrage qui a fait du cinéaste italien un réalisateur qui compte et à contribuer à populariser son style si particulier, mélange de romantisme doux et torturé et de regrets éternels face à un destin aussi injuste que malheureux (…)
LIRE L’INTÉGRALITÉ DE LA CRITIQUE DE PAUL

 

A-celebration-of-Tornatores-Cinema-Paradiso-for-25th-anniversary

ILS VONT TOUS BIEN – 1990

ils-vont-tous-bien-a02

CRITIQUE

• Titre original : Stanno Tutti Bene
• Réalisation : Giuseppe Tornatore
• Scénario : Giuseppe Tornatore, Massimo De Rita, Tonino Guerra
• Acteurs principaux : Marcello Mastroianni, Valeria Cavalli, Marino Cenna, Norma Martelli
• Pays d’origine : Italie, France
• Sortie : 18 octobre 1990
• Durée : 2h05 min
• Distributeur : Cecchi Gori Group
• Synopsis : Un employé de mairie à la retraite, Matteo Scuro, décide de jouer les touristes à travers l’Italie et de réunir ses cinq enfants, dissiminés dans tout le pays, autour d’une table. « Stanno tutti bene » raconte l’histoire de ce voyage dans une Italie inconnue des médias.

note de PAUL :
★★★★★★☆☆☆☆

(…) ILS VONT TOUS BIEN est un film sans prétention qui séduit par sa simplicité mais qui manque de profondeur, ce qui à souvent tendance à étioler l’intérêt du spectateur. Et c’est fort dommage car Giuseppe Tornatore nous avait habitué à concevoir des personnages plus attachants. Tout le contraire de Matteo (malgré une prestation plus qu’honnête du grand Marcello Mastroianni) qui ne parvient que par courts instants à susciter l’empathie dans son rôle de vieil homme perdu avec ses grosses lunettes rondes et son chapeau décrépi. Les enfants manquent sérieusement de charisme et ne parviennent pas à redorer un casting décidément assez fade où seul Tosca (Valeria Cavalli) surnage.

LIRE L’INTÉGRALITÉ DE LA CRITIQUE DE PAUL

Stanno_tutti_bene_(1990)

UNE PURE FORMALITÉ – 1994

 

pure formality

CRITIQUE

• Titre original : Una pura formalità
• Réalisation : Giuseppe Tornatore
• Scénario : Giuseppe Tornatore
• Acteurs principaux : Gérard Depardieu, Roman Polanski, Sergio Rubin
• Pays d’origine : Italie
• Sortie : 18 mai 1994
• Durée : 1h48 min
• Distributeur : Penta Films
• Synopsis : Onoff est un célèbre écrivain qui n’a rien publié depuis plusieurs années, et vit désormais en reclus. Un soir de tempête il est récupéré par la police, sans papiers d’identité, à bout de souffle, sans aucun souvenir des événements récents; l’inspecteur est suspicieux. Durant un rude interrogatoire, dans un commissariat isolé, l’officier essaye de relier la présence de l’écrivain sur les lieux avec un mystérieux meurtre.

note de PAUL :
★★★★★☆☆☆☆☆

(…) Inspiré du célèbre film de Claude Miller, Garde à Vue, UNE PURE FORMALITÉ est franchement décevant malgré un jeu d’acteur ahurissant, terni par des décors mornes, des répliques qui s’essoufflent et une fin en demi-teinte. Ma note relativement basse est le fruit d’une frustration profonde de ne pas avoir réussi à appréhender la construction scénaristique du film. Peut-être qu’un deuxième visionnage permettra de réparer ce sentiment d’incompréhension.
LIRE L’INTÉGRALITÉ DE LA CRITIQUE DE PAUL

© Penta Films

© Penta Films


MARCHAND DE RÊVES – 1995


CRITIQUE

• Titre original : L’Uomo Delle Stelle
• Réalisation : Giuseppe Tornatore
• Scénario : Giuseppe Tornatore et Fabio Rinaudo
• Acteurs principaux : Sergio Castellitto, Tiziana Lodato, Franco Scaldati
• Pays d’origine : Italie
• Sortie : 9 novembre 1995
• Durée : 1h53 min
• Distributeur : Cecchi Gori Group
• Synopsis : Pour quelques sous, Joe Morelli, arnaqueur de genie, sillonne la Sicile a la recherche de nouveaux talents pour le grand écran. A l’aide d’une pellicule inexploitable volée a Cinecitta, il filme quasiment toute la Sicile, mafieux, communistes, paysans, bergers, carabiniers, en leur promettant gloire et richesse. Beata, une jeune Italienne, prendra dans ses filets le marchand de rêves a son propre jeu pour en faire, malgre lui, un autre homme. Grand prix du jury au Festival de Venise 1995.

note de PAUL :
★★★★★★★★☆☆

MARCHAND DE RÊVES est un film qui porte bien son nom. Il retrace l’itinérance de Joe Morelli, un dénicheur de talent pour le cinéma en Sicile. À bord de sa camionnette, il auditionne et enregistre les candidats et leur donne ce que l’homme chéri le plus, l’espoir. (…)
LIRE L’INTÉGRALITÉ DE LA CRITIQUE DE PAUL

LA LÉGENDE DU PIANISTE SUR L’OCÉAN – 1998


CRITIQUE

• Titre original : La Leggenda del Pianista Sull’Oceano
• Réalisation : Giuseppe Tornatore
• Scénario : Giuseppe Tornatore et Alessandro Baricco
• Acteurs principaux : Tim Roth, Pruit Taylor Vince, Mélanie Thierry
• Pays d’origine : Italie
• Sortie : 28 octobre 1998
• Durée : 2h45 min
• Distributeur : Medusa Films
• Synopsis : A bord du « Virginian », paquebot de croisière, Danny, un mécanicien, découvre un nouveau-né abandonné dans la salle de bal désertée. Il décide de l’élever et le baptise du nom de 1900. A la mort de Danny, l’enfant, adopté par l’equipage, grandit sur le navire, voguant d’un continent à l’autre. Un jour, 1900 s’assoit au piano et révèle un don extraordinaire pour la musique. Adulte, il devient un pianiste virtuose. Les plus grands jazzmen lui rendent visite. 1900 refuse de quitter le navire. Jusqu’au jour où celui-ci est promis a la démolition.

note de PAUL :
★★★★★★★★★☆

(…) Giuseppe Tornatore cultive ce don rare d’une mise en scène toujours impeccable et cette faculté  d’entremêler comédie et drame avec une virtuosité de maestro. C’est un cinéaste talentueux habitué des fresques majestueuses et des odyssées les plus ambitieuses, LA LÉGENDE DU PIANISTE SUR L’OCÉAN en est l’illustration parfaite. Je ne saurais que vous conseiller de voir le film dans sa version longue qui vaut vraiment la peine, et qui permet de mieux appréhender cette œuvre sublime du septième art, malheureusement trop méconnue du grand public.
LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’AVIS DE PAUL

La_Legende_du_pianiste_sur_l_ocean

MALENA – 2000


CRITIQUE

• Titre original : 
• Réalisation : Giuseppe Tornatore
• Scénario : Giuseppe Tornatore et Luciano Vincenzoni
• Acteurs principaux : Monica Belluci, Giuseppe Sulfaro, Luciano Frederico
• Pays d’origine : Italie
• Sortie : 27 octobre 2000
• Durée : 1h49 min
• Distributeur : Medusa Films
• Synopsis : Au printemps 1940, Mussolini a déclaré la guerre à la France et à la Grande-Bretagne. La ville sicilienne de Castelcuto est en liesse. Renato Amoroso, un garçon de treize ans, est heureux pour d’autres raisons. Il vient de recevoir sa première bicyclette et de tomber sous le charme de Malena, une ravissante veuve de guerre qui fait tourner la tête à tous les hommes du village et attise la haine des épouses jalouses. Renato, littéralement envoûté, la suit partout avec son vélo. Mais Malena est victime des refoulements et des convoitises des habitants de Castelcuto. Le petit garçon va trouver le moyen de l’aider, et grâce à elle, il apprendra les leçons de la vie.

note de PAUL :
★★★★★★☆☆☆☆

Le film raconte l’obsession amoureuse d’un jeune sicilien âgé d’une douzaine d’année Renato Amoroso pour la belle Malena, une femme vivant seule depuis que son mari est parti pour la guerre. Le contexte historique de l’histoire reste néanmoins bien secondaire et jamais le village ne semble réellement affecté par la guerre qui se déroule autour de lui. (…)
LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’AVIS DE PAUL

MALENA

L’INCONNUE – 2006


CRITIQUE

• Titre original : La Sconosciuta
• Réalisation : Giuseppe Tornatore
• Scénario : Giuseppe Tornatore et Massimo de Rita
• Acteurs principaux : Kseniya Rappoport, Michele Placido, Claudia Gerini
• Pays d’origine : Italie
• Sortie : 20 octobre 2006
• Durée : 1h58 min

• Distributeur : Medusa Films
• Synopsis : Une ville italienne. L’inconnue s’appelle Irena. Elle est arrivée, il y a quelques années, d’Ukraine. Elle fait partie de ces filles de l’Est, proies d’hommes sans scrupules qui, entre violence et humiliation, les tiennent en esclavage sur les trottoirs des grandes villes.
A-t-elle un objectif précis lorsqu’elle arrive, avec l’aide d’un gardien, à trouver un emploi de femme de ménage dans l’immeuble en face duquel elle s’est installée pour “travailler” ? En effet, son objectif semble être d’approcher une famille de résidents : les Adacher. Ils se composent de Donato, qui est orfèvre, son épouse, Valeria, et la petite fille Tea.
Afin de travailler chez eux, Irena se lie d’amitié avec leur vieille femme de ménage, Gina, puis la remplace. Irena accomplit froidement son plan…

note de PAUL :
★★★★★★★★☆☆

(…) L’INCONNUE raconte le parcours glauque d’une femme ravagée par un destin injuste et qui cherche désespérément une raison d’avancer dans un monde qui ne lui en donne aucune. L’oeuvre de Tornatore a beau être une fiction, le destin atroce d’Irena possède une part de vérité qu’il est presque impossible de contester et qui remue d’autant plus qu’on sait que d’autres femmes subissent le même sort dans une indifférence des plus totales. C’est peut-être que le réalisateur réussi véritablement son pari : sensibiliser sans en avoir l’air sur un sujet des plus méconnu et qui mérite pourtant grandement notre attention.
LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’AVIS DE PAUL

3_-_la_sconosciuta_-_the_unknown_woman_2006

THE BEST OFFER – 2013


CRITIQUE

• Titre original : La Migliore Offerta
• Réalisation : Giuseppe Tornatore
• Scénario : Giuseppe Tornatore
• Acteurs principaux : Geoffrey Rush, Jim Sturgess, Sylvia Hoeks, 
• Pays d’origine : Italie
• Sortie : 1er janvier 2013
• Durée : 2h05 min
• Distributeur : Warner Bros
• Synopsis : Virgil Oldman est un commissaire priseur de renom. Véritable institution dans le milieu de l’art et misogyne assumé, il n’a de relation intime qu’avec la collection de tableaux qu’il a su constituer secrètement au cours des années. Personne ne le connaît vraiment, même pas son vieil ami marchand d’art Billy. Lorsqu’une cliente lui demande une expertise mais n’accepte de lui parler qu’au téléphone, Virgil est piqué de curiosité et ne peut se résoudre à laisser tomber l’affaire. Quand il la voit pour la première fois il tombe violemment sous son charme.

note de PAUL :
★★★★★★★★★☆

Immortel Giuseppe. Alors que ses derniers films avaient connu un succès plus que mitigé, son dizième long-métrage THE BEST OFFER lui a permis de renouer avec le succès, critique tout du moins. Sorti en France plus d’un an après sa parution italienne, le film a presque atteint la barre des 100 000 spectateurs, une somme modeste, mais qui constitue malgré tout un bien meilleurs score que pour ses deux précédents films Baaria et L’Inconnue, sorti directement en dvd en 2006. Tornatore nimbe de merveilleux et d’un brin d’ésotérisme une romance entre Virgil Oldman, un commissaire-priseur de renom et sa mystérieuse cliente, Claire, souffrante d’agorophobie et cloîtrée depuis des années dans son manoir. (…)
LIRE L’INTÉGRALITÉ DE L’AVIS DE PAUL