Gore Werbinski, réalisateur des 3 premiers Pirates des Caraïbes, de Rango, Lone Ranger ou (surtout) de l’excellent remake du Ring de Hideo Nakata, revient avec A CURE FOR LIFE, dont voici un premier trailer !

BANDE ANNONCE VO

Si le motif du protagoniste/patient explorant un hôpital louche et reclus n’est pas en soi original, c’est ici la mise en scène, déployant une idée visuelle à la seconde pour nous raconter son histoire, qui force le respect. Avec une telle inventivité, on peut espérer un film dont la narration passe fantastiquement par l’image – et non par le dialogue – ce qui est selon nous l’une des façons les plus efficaces de rendre viscérale une histoire à caractère horrifique.

Mais la promotion du film ne s’arrête pas à ce trailer : 4 spots viraux sont également disponibles depuis le 17 octobre 2016, dont 3 sous forme de séances de méditation ; en écoutant d’ailleurs de plus près cette voix à l’accent allemand, on se rend compte qu’elle nous invite avec douceur à plonger dans une espèce de mort spirituelle… Qui fait partie de ladite cure, bien sur. Un peu glauque, mais également très immersif !

3 SPOTS VIRAUX : MÉDITATION

Le dernier spot quant à lui vise à nous ouvrir les yeux sur l’état du monde, mais encourage au final un certain désespoir – dont le remède serait évidemment, la fameuse cure, encore.

C’est donc hautement alléchés que nous notons sur nos agendas la date de sortie de A CURE FOR LIFE, au 15 février 2017 !

Georgeslechameau

VOTRE AVIS ?
INFORMATIONS

a-cure-for-life

Titre original : A Cure For Wellness
Réalisation :
Scénario :
Acteurs principaux : , ,
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 15 février 2017
Durée :
Distributeur : Twentieth Century Fox France
Synopsis
Lockhart, jeune cadre ambitieux, est lancé sur la trace de son patron disparu dans un mystérieux centre de bien-être en Suisse. Pris au piège de l’Institut et de son énigmatique corps médical, il découvre peu à peu la sinistre nature des soins proposés aux patients. Alors qu’on lui diagnostique le même mal qui habite l’ensemble des pensionnaires, Lockhart n’a plus d’autres choix que de se soumettre à l’étrange traitement délivré par le centre… la Cure.