La liste des nominations aux 67ème Emmy Awards, dont la cérémonie se déroulera le 20 septembre prochain à Los Angeles, vient d’être rendue publique. Au total, 567 nominations pour – seulement !!!- 105 catégories ! Destinées à mettre à l’honneur les créations télévisuelles, ces récompenses consacrent les mini-séries, téléfilms et séries, mais aussi les organisations d’événements tels que les Oscars ou les shows comme The Voice. Tout y passe, pour le meilleur et pour le pire (imaginez la longueur de la cérémonie !).

Dans la jungle des nominations, on retient surtout celles qui concernent les shows déjà parvenus jusqu’à nous. Le plus grand gagnant est sans conteste Game Of Thrones avec ses – écrasantes ?- 24 nominations. Suivent de près American Horror Story: Freak Show (19 nominations) et Olive Kitteridge (13 Nominations) . Notons qu’avec 11 nominations chacune, Mad Men et House Of Cards n’auront jamais « manqué » une occasion depuis leur création, respectivement en 2007 et 2013. On se réjouit par ailleurs des 8 nominations pour l’excellente et britannique Downton Abbey, toujours aussi fine et prenante. Parmi les nouvelles venues, Better Call Saul (7 nominations) et The Honorable Woman (4 nominations) font une belle et prometteuse entrée parmi les nominés, avec de sérieuses candidatures pour leurs interprètes principaux, (« Saul ») et (« Nessa Stein »).  Orange Is The New Black signe cette année sa première nomination dans la catégorie de « Meilleure série dramatique ». On salue également la présence, pour la deuxième année consécutive, de l’inénarrable William H. Macy pour son rôle de père alcoolique et débridé dans Shameless. Espérons pour lui que sa performance sera enfin reconnue à sa juste et fantastique valeur !

Malgré quelques entrées, on assiste à un encrage de quelques  séries qui deviennent de véritables abonnées… Quelque soit la qualité de leur dernière saison, The Big Bang Theory pour la comédie ou  Mad MenGame Of Thrones et House Of Cards pour les drames « trustent » les places…pour ces dernières, après la fin de Breaking Bad, la place est de nouveau libre !

author-twitter@carnetscritique