Cette semaine l’attention sera logiquement portée sur le nouvel opus des aventures de James Bond, SPECTRE.

Dans l’ombre du mastodonte, d’autres sorties intéressantes méritent d’être recensées. A commencer par , avec le duo Adèle Exarchopoulos/Tahar Rahim. Rayon français, Robert Guédiguian aborde le génocide arménien dans l’ambitieux Une Histoire de Fou. Alexandr Sokourov livre son portrait du Louvre dans Francofonia, le Louvre sous l’Occupation, un projet prometteur pour un réalisateur toujours avide de propositions cinématographiques. Casting féminin sympathique (Naomi Watts, Susan Sarandon, ) pour , film indé américain à propos d’une adolescente désirant devenir un homme. A noter la ressortie du méconnu Bad Boy Buddy (CRITIQUE : ★★★★ ) de l’australien Rolf de Heer, que nous venons de revoir lors du Festival Lumière et que nous vous encourageons à (re)découvrir tant l’expérience cinématographique est singulière !

Bonne semaine de cinéma à tous

 

SPECTRE, de Sam Mendes


+ CRITIQUE
+ SPECTRE: le regard vers le passé
dossier sur les génériques des films de James Bond
Un impressionnant making-of !
+ SPECTRE: une promo à contre courant
+ SPECTRE: vers un ennemi intime ?

Titre original : SPECTRE
Réalisation : Sam Mendes
Scénario : John Logan
Acteurs principaux : Daniel Craig, Christoph Waltz, , Monica Bellucci, Ralph Fiennes, Dave Bautista, Ben Whishaw, Naomie Harris, Rory Kinnear
Pays d’origine : Angleterre, U.S.A.
Sortie : 23 octobre 2015
Durée : –
Distributeur :  Pictures Releasing France
Synopsis : Un message cryptique venu tout droit de son passé pousse Bond à enquêter sur une sinistre organisation. Alors que M affronte une tempête politique pour que les services secrets puissent continuer à opérer, Bond s’échine à révéler la terrible vérité derrière… le .

« Le film d’action attendu, mais également le James Bond le plus proche de ce qu’on espérait. »

James Bond SPECTRE

« Sam Mendes fait toujours preuve d’un sens du cadre qui nous régale. En deçà de Skyfall mais un James Bond parsemé d’idées éblouissantes. »

SPECTRE

« Moins prenant que SKYFALL mais plus rythmé, un opus sympathique mais assez convenu au final. »

Suivre

James Bond Spectre

« Une séquence magistrale ouvre le film, qui nous emmène à nouveau dans le passé de James Bond et ses zones d’ombre encore inconnue. Sans avoir la maestria de Skyfull, SPECTRE est réjouissant, divertissant et accumule les références au mythe de Bond pour notre plus grand plaisir. (3 étoiles) »

  Suivre

« Autant je n’aime pas les James Bond de Mendes, autant leur richesse est indéniable; encore un passionnant exemple d’intellectualisation du blockbuster ! »

Photo du film 007 SPECTRE

« Dans la droite lignée de Skyfall, avec un zeste d’action supplémentaire, mais sans doute un scénario trop téléphoné. »

Suivre

SPECTRE-007-Image-du-film-4-Daniel-Craig-Sigman-Dia-de-los-muertos-Go-with-the-Blog

« Allez, on se change les idées.
007 Spectre conclue en demi teinte la SAGA Daniel Craig. Après une première partie de haute volée, rythmée et cohérente le long métrage sombre dans l’ennui – Très en dessous de Casino Royale ou de Skyfall. »

Suivre

Spectre

« Parce que tous les autres James Bond étaient cela, sans l’aura visuelle de Skyfall, Spectre réussit à surpasser son prédécesseur et s’impose comme l’un des tous meilleurs crus de la saga. »

Suivre

SPECTRE

« Accumulant les poncifs et les lourdeurs, le scénario de Spectre essaye sans succès de pasticher tous les James Bond précédents. Sam Mendes a-t-il vraiment réalisé ce film ? Ni la direction d’acteur, ni la mise en scène ne permettent de rapprocher Spectre de l’auteur de Skyfall. Le film manque d’enjeux personnels et collectifs, provoque un ennui absolu malgré la débauche d’action gratuite et l’utilisation de gadgets opportunistes. Les répliques comme les personnages sont interchangeables. Bref, Spectre est un 007 sans âme. »

Suivre

[/column]James Bond Spectre

 

UNE HISTOIRE DE FOU, de Robert Guédiguian

11 novembre 2015 - Une histoire de fou

+ CRITIQUE
Interview de ROBERT GUÉDIGUIAN

Titre original : Une Histoire de Fou
Réalisation : Robert Guédiguian
• Scénario : Robert Guédiguian, Gilles Taurand, d’après José Antonio Gurriaran
• Acteurs principaux : , Ariane Ascaride, Grégoire Leprince-Ringuet
• Pays d’origine : France
• Sortie :
• Durée : 2h14min
• Distributeur : Wild Bunch Distribution
• Synopsis : Berlin 1921, Talaat Pacha, principal responsable du génocide arménien est exécuté dans la rue par Soghomon Thelirian dont la famille a été entièrement exterminée. Lors de son procès, il témoigne du premier génocide du 20ème siècle tant et si bien que le jury populaire l’acquitte.

« Malgré quelques imperfections scénaristiques, le film nous fait réfléchir à la folie du génocide arménien et aux notions de mémoire, de vengeance, de justice, de honte, de pardon et d’amour filial. »

Diaphana

Diaphana

 

LES ANARCHISTES, d’Elie Wajeman

11 novembre 2015 - Les Anarchistes

Titre original : Les Anarchistes
Réalisation : Elie Wajeman
Scénario : Elie Wajeman, Gaëlle Macé
Acteurs principaux : Tahar Rahim, Adèle Exarchopoulos, Swann Arlaud
Pays d’origine : France
Sortie : 11 novembre 2015
Durée : 1h41min
Distributeur : Mars Distribution
Synopsis : Paris 1899. Le brigadier Jean Albertini, pauvre et orphelin, est choisi pour infiltrer un groupe d’anarchistes. Pour lui, c’est l’occasion de monter en grade. Mais, obligé de composer sans relâche, Jean est de plus en plus divisé. D’un côté, il livre les rapports de police à Gaspard, son supérieur, de l’autre, il développe pour le groupe des sentiments de plus en plus profonds.

« On a du mal à se laisser emporter par cette infiltration d’un jeune policier dans cette bande d’anarchistes. On ne parvient pas vraiment à s’intéresser à l’histoire d’amour entre les personnages incarnés par Tahar Rahim et Adèle Exarchopoulos, ni d’ailleurs au contexte historique. Le film manque de rythme et de musique. On reste à l’écart. Seuls nos yeux étincellent à la vision de Swann Arlaud et Guillaume Gouix grâce à leur jeu nerveux et tendu. »

 Suivre

« Les Anarchistes est trop superficiel pour convaincre. Malgré l’irréprochable duo Rahim/Exarchopoulos, le long métrage donne la sensation de ne pas pousser jusqu’au bout son propos et c’est dommage. »

Suivre

Photo du film LES ANARCHISTES

FRANCOFONIA, d’Alexandr Sokurov

11 novembre 2015 - Francofonia
+ trailer de Francofonia: l’amour de l’Art comme planche de salut pour le peuple Européen

Titre original : Francofonia, le Louvre sous l’Occupation
Réalisation : Alexandr Sokurov
Scénario : Alexandr Sokurov
Acteurs principaux : Louis-Do de Lencquesaing, Benjamin Utzerath, Vincent Nemeth
Pays d’origine : France, Allemagne, Pays-Bas
Sortie : 11 novembre 2015
Durée : 1h28min
Distributeur : Sophie Dulac Distribution
Synopsis : 1940. Paris, ville occupée. Et si, dans le flot des bombardements, la guerre emportait La Vénus de Milo, La Joconde, Le Radeau de La Méduse ? Que deviendrait Paris sans son Louvre ?
Deux hommes que tout semble opposer – Jacques Jaujard, directeur du Louvre, et le Comte Franz Wolff-Metternich, nommé à la tête de la commission allemande pour la protection des œuvres d’art en France – s’allient pour préserver les trésors du Musée. Au fil du récit de cette histoire méconnue et d’une méditation humaniste sur l’art, le pouvoir et la civilisation, Alexandr Sokurov nous livre son portrait du Louvre.

ABOUT RAY, de Gaby Dellal

11 novembre 2015 - About Ray

Titre original : About Ray
Réalisation : Sophie Barthes
Scénario : Nikole Beckwith
Acteurs principaux : Naomi Watts, Elle Fanning, Susan Sarandon
Pays d’origine : U.S.A.
Sortie : 11 novembre 2015
Durée : 1h27min
Distributeur : SND
Synopsis : L’histoire d’une adolescente voulant devenir un homme, de sa mère et de sa grand-mère.

RESSORTIE

BAD BOY BUBBY, de Rolf de Heer (1993)

Affiche du film BAD BOY BUBBY

Titre original :
Réalisation :
Rolf de Heer
Scénario :
Rolf de Heer
Acteurs principaux :
Nicholas Hope, Claire Benito, Ralph Cotterill, Carmel Johnson
Pays d’origine : Australie, Italie
Sortie :
1 novembre 1995 – (ressortie 11 novembre 2015)
Durée :
1h48
Distributeur :
Nour Films
Synopsis :
Séquestré depuis sa naissance par sa mère, Bubby ignore tout du monde extérieur qu’il croit empoisonné. L’arrivée de son père, dont il était tenu éloigné, va bouleverser sa vie. Le jour de ses 35 ans, Bubby va enfin sortir. Il découvre un monde à la fois étrange, terrible et merveilleux où il y a des gens, de la pizza, de la musique et des arbres…

« Ode à la différence et à l’acceptation de soi. »

Bad Boy Bubby

« Complètement déjanté et intelligent, Bad Boy Bubby est rempli d’humour, de tendresse et surtout d’humanité. A retenir, l’incroyable composition de Nicolas Hope. Une ressortie à découvrir absolument. »

Suivre

AUTRES SORTIES 

The Beast

de Hans Herbots – Avec Geert Van Rampelberg, Ina Geerts, Johan Van Assche

L’Etage du dessous

de Radu Muntean – Avec Teodor Corban, Iulian Postelnicu, Oxana Moravec

La Fille et le fleuve

de Aurélia Georges – Avec Sabrina Seyvecou, Guillaume Allardi, Serge Bozon

Le Dernier continent

de Vincent Lapize

Arctique

de Gabriel Velázquez – Avec Víctor García (V), Juanlu Sevillano, Débora Borges

Nuit Blanche

de Rajesh M. Selva – Avec Kamal Haasan, Prakash Raj, Trisha

Vedalam

de Siva – Avec Ajith Kumar, Shruti K. Haasan, Lakshmi Menon

Le Feu Sacré

de Arthur Joffé – Avec Arthur Joffé, Maurice Lamy, Dominique Pinon

Le Corniaud (1965)

de Gérard Oury – Avec Louis de Funès, Bourvil, Jacques Ary

Le Bonheur (1965)

de Agnès Varda – Avec Jean-Claude Drouot, Claire Drouot, Marie-France Boyer

La Neige en deuil (1956)

de Edward Dmytryk – Avec Spencer Tracy, Robert Wagner, Claire Trevor

Les yeux brûlés (1986)

de Laurent Roth – Avec Mireille Perrier, Raymond Depardon, Pierre Schoendoerffer

Les Sans-Espoir (1966)

de Miklos Jancso – Avec Janos Gorbe, Zoltan Latinovits, Tibor Molnar

LES AUTRES SORTIES D’OCTOBRE ET NOVEMBRE 2015

Les sorties du 28 octobre 2015
Les sorties du 4 novembre 2015
Les sorties du 11 novembre 2015
Les sorties du 18 novembre 2015
Les sorties du 25 novembre 2015

11 novembre 2015

Pour info, la notation de ☆☆☆☆ à ★★★★ n’est qu’un moyen d’indiquer et de comparer nos appréciations des films, à l’intérieur des sorties de la semaine et en fonction de l’appréciation des rédacteurs, et non par rapport aux autres films chroniqués sur le site.