Christophe Honoré, est un réalisateur qui divise la rédaction.

Certains sont touchés par ses films, trouvent un écho de leur vécu dans son traitement des personnages, adhèrent à son univers qui, dans une forme de néo-réalisme généralement confiné dans un microcosme parisien, enregistre les palpitations intimes d’une jeunesse en conflit avec son monde, l’autorité, la sexualité, l’héritage culturel ou biologique. Ils apprécient chez l’auteur, son ambition esthétique, dans sa façon d’accompagner son sujet, toujours personnelle. Un cinéaste de l’émotion introspective, positive ou négative, autant à l’aise dans la confidentialité et le manque d’accessibilité que dans l’exploitation outrée de recettes populaires éculées.

D’autres, comme l’auteur de cette news, ne peuvent juste pas le sentir. Son arrogance de Parisien culturellement auto-satisfait vire de plus en plus à la parodie à chaque nouveau film. Surtout maintenant qu’il s’est proclamé plagiaire officiel – mais plus mélodramatique et politique, attention! – de Jacques Demy. Sans oublier sa prétention de représenter l’art contemporain au cinéma, avec ce qu’il faut d’œuvres absurdes définies par une esthétique amateure et des dialogues certes musicaux et théâtraux mais surtout vides de sens, autre que celui de la masturbation intellectuelle.

Dans tous les cas, la vision de cette nouvelle bande annonce nous conforte dans nos différentes opinions.
Nous irons tout de même nous faire un avis sur son prochain film, METAMORPHOSES,
au cinéma le 3 septembre 2014

BANDE-ANNONCE
INFORMATIONS
Titre original : Métamorphoses
Réalisation : Christophe Honoré
Scénario : Christophe Honoré
Acteurs principaux : Amira Akili, Sébastien Hirel, Damien Chapelle
Pays d’origine : France
Sortie : 3 septembre 2014
Distributeur : Sophie Dulac Distribution
Synopsis : Devant son lycée, une fille se fait aborder par un garçon très beau mais étrange. Elle se laisse séduire par ses histoires. Des histoires sensuelles et merveilleuses où les dieux tombent amoureux de jeunes mortels. Le garçon propose à la fille de le suivre.

METAMORPHOSES