Tapis rouge hier soir au MK2 Bibliothèque à Paris à l’occasion de la Cérémonie de clôture de la 7eme édition du Nikon Film Festival, le petit festival qui grandit, grandit, grandit, grandit….Nous vous en avions parlé, cette année plus de 1200 films en compétitions, 50 films sélectionnés et 7 lauréats désignés par le jury (dont nous au Jury média) présidé par Cédric Klapisch.

Rappel de l’objectif du festival : Réaliser des films en 140 secondes-en référence au 140 caractères de Twitter – une manière de faire un cinéma concis et dans l’air du temps. Objectif atteint cette année puisque comme l’a souligné Cédric Klapisch, un des thèmes récurrent de cette année était « l’anticipation ». Bien que tous les genres aient été embrassés, comédie, drame , mini thriller et même le SF, bon nombre de films ont voulu évoquer l’état actuel et le devenir des relations humaines (amoureuses surtout) à l’air des réseaux sociaux où les écrans font barrière….

L’équipe du film Je suis enchanté du collectif OA

Cédric Klapish n’a pas manqué d’évoquer la difficulté de départager ces 50 films tant la sélection était éclectique, difficile de comparer une comédie à un film de science fiction , il a donc tenu à saluer la qualité des cinéastes de cette édition en rappelant que si aujourd’hui tout le monde pouvait faire des images aussi facilement que l’on pouvait écrire avec un stylo sur du papier, cela ne faisait pas de tout le monde un réalisateur ou un écrivain….

Sans plus tarder donc voici le palmarès (cliquez sur les liens pour voir les films):

Le Prix du Public est attribué à
Je suis enchanté
du collectif OA
Un drame historique retraçant l’histoire d’amour impossible entre une jeune femme juive et un allemand.

Le Prix de écoles est attribué à
Je suis une date
de Felicien Forest
Un court choc nous ramenant aux événements de Charlie Hebdo qui montre avec beaucoup de puissance à quel point le visage d’un inconnu peut en une fraction de seconde devenir celui quelqu’un dont on se souviendra toute sa vie. Très fort !

Le prix de la mise en scène est attribué à
Je suis à l’endroit
de Florence Fauquet et Emilie de Monsabert
Peu de mots pour ce film au concept ultra bien travaillé qui balaie toute possibilité de non adhésion. On est embarqué par la suprématie de l’exercice scénique ahurissant.

Le prix de des média est attribué à
Je suis branché
de Sophie Martin et William K
Nous n’avions pas voté pour lui, mais nous sommes heureux qu’il gagne , belle satire par anticipation du monde virtuel qui gagne de plus en plus de terrain.

Le Prix Canal est attribué à
Je suis une biche
de Noémie Merlant
On est heureux , nous avions eu un coup de coeur pour ce génial (premier film) ! Comment une fille reste bloquée avec son filtre snapchat ! C’est drôle et ça laisse tout de même à réfléchir…

La Mention spéciale du Jury est attribué à
Je suis célibataire
d’Emmanuelle
Là aussi on est content , un univers tendre et décalé , ça nous touche ,c’est drôle et un peu absurde. Bravo.

Le Prix du Jury est attribué à
Je suis ton meilleur ami
David Chausse et Ambroise Sabbagh
Nous l’avions repéré très tôt, une film simple, de dialogue, mais superbement bien joué avec une chute douce-amer..Prix tout à fait mérité donc!

Mais nous ne voulons pas nous arrêter là, parmi ces lauréats, il y avait des films présélectionnés dans chaque catégorie (preuve que le jury avait eu du mal à trancher) et on voulait vous en parler parce que parmi eux certains de nos chouchous !!
Il y avait le très frais et bien joué : Je suis en pause déj de Bastien Bernini,  nous l’avions trouvé cocasse et très malin, mention spécial au comédien Romain Cottard ! Je suis votre sauveur de Pierre Amstutz Roch, un thriller qui reprend les code des teen movies mais attention frayeur, c’est glaçant et superbement efficace.
Et puis il y avait aussi notre vrai coup cœur pour Je suis comme les autres d’Ambroise Carminati. Une seule chose à dire: c’est su-per drôle! Et ça, c’est quand même très rare d’être hilare sur un format si court. On se marre, c’est frais et les comédiens sont géniaux ! Martin Darondeau, Jordi Le Bolloc’h et Elsa de Belilovsky! Un des meilleurs films pour nous, à voir et revoir donc!

Voilà donc cette 7ème édition de Nikon film terminée, mais comme l’a rappelé l’organisateur : pour ces réalisateurs c’est maintenant que tout commence… A l ‘année prochaine Nikon !

Sarah Benzazon

Votre avis ?

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :

Nikon Film Festival 7ème édition : Le palmarès !

0