Soutenir Le Blog Du Cinéma ? Cliquez ici !
brad pitt la revanche d'un blond,avis,critique,film,documentaire
Crédits : Getty Images

BRAD PITT, LA REVANCHE D’UN BLOND, portrait délicat d’un homme et artiste accompli – Analyse

Après Jim Carrey dans « Jim Carrey, l’Amérique démasquée », Adrien Dénouette et Thibaut Sève remettent le couvert et s’attaquent à un autre monument du cinéma américain : William Bradley Pitt, dit Brad. Là aussi, le documentaire s’attache à dépasser le statut de star de son sujet et dépeint un portrait nuancé et pertinent d’un homme qu’on aura bien trop souvent résumé à sa plastique et à son statut de vedette « beau gosse ». Un personnage en réalité très intéressant, qui n’a cessé d’évoluer, d’expérimenter et de se questionner au point d’être devenu aujourd’hui un artiste majeur, complet et important pour le cinéma.

Le documentaire et sa voix off féminine (Sarah Jane Sauvegrain) rappelle l’évidence dès ses premières secondes en choisissant un extrait du Oprah Winfrey Show de 1998 où tout le monde crie de manière hystérique dès son apparition: Brad Pitt a toujours eu pour lui un physique avantageux, et bien sûr l’industrie chercha pendant longtemps à capitaliser dessus. Mais, et c’est bien le sujet ici, Pitt est bien plus qu’une gigantesque vedette. Aujourd’hui grand acteur aux rôles toujours plus surprenants et intéressants ainsi que producteur accompli développant des projets exigeants (via sa société Plan B), le bientôt soixantenaire affiche un visage apaisé et une personnalité passionnante, entre autre curieuse de musique, de sculpture, d’architecture ou encore de poésie (voir cette interview de GQ). Passé par des moments bien complexes, rendus encore plus délicats à vivre par la célébrité, Pitt se livre aujourd’hui avec sincérité dans pas mal de ses interviews.

Le monde sait aujourd’hui pourquoi cet homme fascine le cinéma depuis plusieurs décennies: car le blond aux yeux bleus a su se transcender pour atteindre un statut unique. Mais là où son homologue Tom Cruise – s’il demeure impressionnant et remarquable sur bien des aspects – ne semble pouvoir se départir d’un égo trop prononcé, Brad Pitt ne donne pas l’impression d’avoir réellement cherché la célébrité. Même si ses premières années passées dans l’industrie ne le laissaient pas forcément penser.

brad pitt la revanche d'un blond,avis,critique,film,documentaire
Brad Pitt gagne un jean en sortant de prison (et une nouvelle carrière au passage) dans une publicité Levi’s © Levi’s

Baladant sa belle gueule à tous les endroits de la télé possible autant pour gagner en expérience (il n’avait jamais pris de cours de théâtre) que pour payer les factures, le blondinet ne s’est quasiment résumé qu’à être ça pendant cinq ans, à l’image de ses apparitions dans les magazines people, bien contents d’avoir un tel physique à exhiber sur leurs unes rose fluo. Mais comme le raconte LA REVANCHE D’UN BLOND, c’est finalement un rôle muet et en apparence complètement insignifiant qui permettra à Brad Pitt de basculer chez les grands. Au bout de plusieurs années de rôles similaires, l’homme commence en effet à se résigner, puis accepte une banale publicité Levi’s qui ne le sera finalement pas pour lui. Incarnant un prisonnier innocenté accueilli à sa sortie par – évidemment – une jolie fille qui lui tend un jean (le gars était en caleçon jusque-là), Pitt affichera tout son charme et sa classe et s’offrira la possibilité du rêve.

Dans un contexte où son physique est le plus important, c’est pourtant une présence et un charisme unique qui commencent à apparaître. Il sera repéré et entamera la deuxième partie de sa carrière chez, comme on le sait, Ridley Scott avec son Thelma et Louise en 1991. Il est donc particulièrement intéressant de noter que c’est une prestation relativement sobre (même si c’était quand même une pub Levi’s) qui le relancera, comme s’il s’était laissé porté sans trop véritablement s’affirmer jusqu’à ce qu’il commence à trouver des réponses aux questions qui l’animent et commence à s’affirmer comme un véritable artiste unique. Car le Brad Pitt d’aujourd’hui s’est densifié à tous les niveaux. Le temps façonnant ses traits maintenant plus complexes et affichant un véritable charme plus qu’une beauté un peu superficielle dictée par des fins marketing, le natif d’Oklahoma a un parcours fascinant tant il a réussi à se détacher de cette image (d’ailleurs, recommandation particulière pour la vidéo que lui a consacré le toujours très bien informé JB de la chaîne Tales From The Click)

Baladant autrefois sa belle gueule où on la voulait sans trop pouvoir faire autrement, Brad Pitt affiche aujourd’hui de plus en plus sereinement un charisme naturel et une sympathie sincère. C’est peut-être ça que le monde recherchait chez lui sans s’en rendre compte. Et lui le premier. Comme le raconte BRAD PITT, LA REVANCHE D’UN BLOND avec pertinence et de plus en plus de sensibilité au fil des minutes, l’industrie aura passé du temps à capitaliser sur sa belle gueule avant de réaliser qu’il y avait beaucoup plus sous ce regard charmeur. Une fois que l’intéressé a commencé à affiner ses choix et ses ambitions, il a pu commencé à déployer une profondeur, une intelligence et une sensibilité qui n’ont cessé de prouver qu’il est depuis longtemps bien plus qu’une grande star: une personnalité profondément intéressante, complexe et fascinante, et un immense artiste essentiel pour le cinéma.

Simon Beauchamps

BRAD PITT, LA REVANCHE D’UN BLOND sera diffusé sur Arte le dimanche 16 octobre 2022 à 23h et sera disponible du 9 octobre au 14 novembre 2022 sur arte.tv.

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

Soutenez-nous !
Rédacteur
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x