PAM & TOMMY, au-delà du scandale – Critique

Mini-série en huit épisodes, PAM & TOMMY raconte comment Pamela Anderson et Tommy Lee ont vécu la diffusion de leur sextape contre leur gré, au milieu des années 90. Et entre évolutions de la pornographie et notion de consentement, le moins que l’on puisse dire, c’est que la série pointe des aspects encore trop peu évoqués.

Dans les années 90, l’offre télévisuelle ne débordait pas tant de séries qu’à l’heure actuelle. De même que nous n’avions pas Netflix à portée de main pour nous abreuver de sitcoms jusqu’à la nausée. De ce fait, le dimanche après-midi, entre Vidéo Gag et Ciné Dimanche, beaucoup choisissaient d’occuper leur temps devant Alerte à Malibu. L’occasion d’admirer les corps musclés et humides de David Charvet, David Hasselhoff et… Pamela Anderson. À l’époque, la sulfureuse blonde captivait. Ou, du moins, ses formes captivaient. Car la série n’était, pour de nombreux hommes hétéros, qu’un prétexte pour la regarder courir au ralenti dans son maillot de bain rouge échancré.

Photo de la série PAM & TOMMY
Crédits : Hulu

En 1995, Pamela Anderson épouse Tommy Lee, batteur et fondateur du groupe de glam metal Mötley Crüe. Lequel se trouve, à cet instant, dans le creux de la vague. En effet, après une décennie de succès, Mötley Crüe se voit ringardisé par le mouvement grunge. Pourtant, Tommy Lee fut, à bien des titres, un musicien marquant de la scène rock des années 80. Charismatique et doué, il a été l’un des premiers batteurs à jouir de mises en scène live particulièrement soignées pendant ses solos – au recours d’estrades et de rollercoasters tournants. Or, de 1995 à 1998, on le vit plutôt faire les gros titres au bras de la sculpturale Pamela Anderson.

Du rêve au réel

Harcelé par les paparazzi, le couple vécut un cauchemar durant toute la durée de leur mariage. Et pour cause. Dès les premiers mois de leur relation, une bande Beta Master fut dérobée à leur domicile, puis diffusée sur un Internet encore balbutiant. Une sextape. L’une des premières vidéos virales du genre. Si ce n’est LA première. C’est donc cette histoire qu’entreprend de raconter la série PAM & TOMMY, produite par Hulu et diffusée en France sur la plateforme Disney+, dans l’optique de mettre en avant son catalogue « adultes ». Et ce qui frappe le plus au visionnage de la série, c’est ce rêve entre glamour, paillettes et excès, qui s’étiole peu à peu à chaque épisode.

Photo de la série PAM & TOMMY
Crédits : Hulu

En effet, au début, la mise en scène se veut grandiose et clinquante jusque dans l’excès. Elle dépeint ainsi la passion fulgurante entre Pamela Anderson et Tommy Lee… et creuse le fossé entre leur vie et celle de Rand Gauthier – qui leur déroba la fameuse vidéo. Son décor à lui paraît, à l’inverse, triste et terne, tandis que son existence semble s’enliser sur une timeline infiniment plus lente que celle de Pamela et Tommy. Et, alors que le scandale prend davantage d’ampleur, la musique s’atténue et l’image du couple s’ancre progressivement dans le réel, avec tout ce que cela implique de rude et de tragique.

Un casting brillant

On reconnaît là la patte de Craig Gillespie, réalisateur de Moi, Tonya, additionnée à l’écriture de Robert Spiegel, habitué à l’exercice du biopic à charge depuis Le Fondateurorigin story de l’enseigne Mc Donald’s. Par ailleurs, PAM & TOMMY est éminemment porté par son casting 4 étoiles. Lily James et Sebastian Stan sont parvenus à capter jusqu’à la moindre mimique faciale des deux stars et en deviennent d’autant plus bouleversants, que leur transformation physique est confondante. Transformation qui relève d’ailleurs de la performance de haut-vol pour les prothésistes et maquilleurs mobilisés sur le show.

Photo de la série PAM & TOMMY
Crédits : Hulu

Les rôles secondaires ne déméritent pas non plus. Seth Rogen joue notamment sa meilleure partition en Rand Gauthier, cet ex acteur porno devenu électricien. Loser pathétique, il pense faire fortune en commercialisant la sextape dérobée chez les Lee. En retard sur ce qu’il pense être le futur de la pornographie, il choisit de vendre la VHS via des commandes Internet. Il finira floué par une diffusion en streaming, orchestrée par un entrepreneur, plus jeune, et plus en phase avec l’avancée majeure que constitue le Web pour la branche adultes du divertissement.

Des enjeux narratifs

Car l’autre force de PAM & TOMMY repose sur le traitement qu’elle alloue à son sujet. Elle met l’accent sur toute la souffrance qui entoura la fuite de ces images. La carrière de Pamela Anderson ne s’en relèvera jamais tout à fait. Réduite à son image de playmate, elle dut même subir un interrogatoire pour justifier sa plainte pour violation de la vie privée. Monstrueux. Quant à Tommy Lee, de la même façon, la série pointe son absence de consentement et démontre à quel point sa colère fut incomprise par les hommes de son entourage. Lesquels l’invitèrent plutôt à se gausser de ses exploits.

Photo de la série PAM & TOMMY
Crédits : Hulu

On déplore cependant que Tommy Lee ne soit pas mieux décrit dans ses contradictions. En effet, l’homme s’avérait, de notoriété publique, bien plus violent que ce que la série esquisse à peine. Se pose également un autre débat. Celui de continuer à objectifier l’image de Pamela Anderson. Si, bien sûr, pour pouvoir traiter ce scandale, les faits en question devaient être décrits… Peut-être n’était-il pas nécessaire de recréer ces images volées et de leur donner un attrait glamour. Néanmoins, PAM & TOMMY tient un propos qui s’étend bien au-delà du scandale qu’elle dépeint. Elle met en avant les notions de consentement et de vie privée par-delà les genres et pose assurément les bonnes questions.

Lily Nelson

Note des lecteurs0 Note
Titre original : Pam & Tommy
Créateur : Robert Siegel
Acteurs : Lily James, Sebastian Stan, Jen Cohn, Seth Rogen, Nick Offerman
Date de sortie : 2 février 2022
Durée des épisodes : 32-51 minutes
3.5
Saisissant

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x