warrior
Crédits : Cinemax

WARRIOR, l’héritage de Bruce Lee – Critique

Ces dernières années, les barrières entre la série et le cinéma se sont fissurées. Le cinéma s’est fait série, avec l’avènement d’univers cinématographiques à l’image du Marvel Cinematic Universe ou Conjuring Universe de James Wan. La série s’est faite cinéma en affichant ses ambitions en termes d’effets spéciaux, décors et réalisation. Avec des séries comme Game of Thrones ou Westworld, HBO a participé à ce processus de convergence entre le grand et le petit écran. Un projet s’inscrit parfaitement dans cette lignée : WARRIOR.

Inspiré des écrits de Bruce Lee, WARRIOR retrace les premiers pas d’Ah Sahm, dans un San Francisco post-Guerre de Sécession. À la recherche de sa sœur, le jeune immigré chinois se retrouve mêlé à la Guerre des Tongs, gangs qui se disputent le contrôle de l’opium, après avoir rejoint les Hop Wei. Son talent prodigieux pour les arts martiaux lui permettra de survivre dans cet environnement hostile.

Héritage de Bruce Lee oblige, le principal attrait de WARRIOR se retrouve dans ses combats dynamiques et violents, aux chorégraphies léchées, dont les longs plans laissent les spectateurs apprécier toute leur beauté. Ses scènes d’action sont portées par Andrew Koji qui campe un antihéros prétentieux, cynique et badass, en quête d’identité, ainsi que ses rivaux Dylan Leary, leader charismatique irlandais, et Li Yong, maître en arts martiaux et membre du gang rival des Hop Wei, incarné par Joe Taslim dont on a pu admirer les talents dans le déjà culte The Raid.

Cependant, WARRIOR, malgré son nom, ne se focalisera pas seulement sur ses combattants. Tout comme dans Banshee, précédente série du showrunner Jonathan Tropper, le moteur scénaristique repose sur les relations complexes entre les personnages et le climat social et politique. Le mécontentement des ouvriers irlandais face à l’afflux massif de travailleurs chinois bon marché, la guerre des gangs, les tractations politiques et l’apparition d’un serial killer mystérieux rythmeront les journées et nuits mouvementées de nos nombreux personnages.

warrior
Crédits : Cinemax

En effet, WARRIOR est une œuvre chorale. Bill O’Hara, policier tiraillé par son sens du devoir, l’amour qu’il porte à sa famille et son avarice, Chao, commerçant véreux de Chinatown aux motivations troubles, Jun, ami d’Ah Sahm à la recherche de l’approbation de son père, pour ne citer qu’eux, tenteront d’évoluer dans une ville au bord de la rupture. Les personnages principaux féminins, Ah Toy et Penny Blake, respectivement mère maquerelle de Chinatown et épouse du maire, se battront pour s’émanciper dans un monde dominé par les hommes.

La réalisation de WARRIOR, quant à elle, n’est pas en reste. Le San Francisco de la fin du XIXe siècle est parfaitement reconstitué tant dans ses décors que ses costumes. Le travail des lumières sublime chaque plan, tandis que les musiques de Reza Safinia et H. Scott Salinias procurent une ambiance propre à la série. Mention spéciale au thème principal, et à l’OST Chinatown Riot qui renforce la charge émotionnelle de l’épisode 9 de la saison 2, qui reste l’un des plus grands épisodes de la série.

Pourtant, malgré ses personnages captivants, tout en nuances de gris, ses scènes d’action percutantes et ses artisans talentueux, WARRIOR n’a pas trouvé le succès. La série a sans doute été éclipsée par les grandes sorties de 2019 telles que Tchernobyl, Euphoria, The Witcher, Sex Education, The Boys, The Mandalorian, ou encore Umbrella Academy.
Sa diffusion sur Cinemax, petite sœur de HBO, moins exposée que son ainée, peut également expliquer son relatif anonymat. Espérons que la saison 3 de WARRIOR, qui sera diffusée sur HBO Max, la plateforme de streaming de la Warner Bros., permettra à l’héritage de Bruce Lee de trouver le succès qu’il mérite.

Alan

Cet article a été publié suite à une contribution d’un·e rédacteur·rice invité·e.
Si vous souhaitez écrire une actualité, une critique ou une analyse pour le site, n’hésitez pas à nous envoyer votre papier !

Note des lecteurs1 Note
Titre original : Warrior
Créateur.rice.s : Jonathan Tropper
Acteurs : Andrew Koji, Olivia Cheng, Jason Tobin
Date de sortie : Depuis 2019
Durée des épisodes : 60 minutes
4.5

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Laurent
Laurent
Invité.e
20 mai 2022 11 h 50 min

Bravo, excellent article, série largement sous-estimée, qui ferait un tabac chez un distributeur comme Netflix. Espérons que HBO Max lui donne plus de notoriété. En tout cas, la communauté asiatique l’a adopté !

1
0
Un avis sur cet article ?x