Présenté en compétition du Champs-Elysées Film Festival 2015, 6 YEARS est un drame porté sur la relation de deux jeunes gens, en couple depuis six ans. En voyant la présence en tant que producteurs exécutif de Mark et Jay Duplass, créateurs de la très bonne série d’HBO Togetherness, 6 YEARS avait de quoi attiser notre curiosité. Avec Togetherness les deux frères ont su présenter avec intelligence les liens complexes d’une famille faisant face à des questionnements humains (remise en cause de soi et de l’autre, du présent et de l’avenir…). Malheureusement le réalisme et le naturel insufflé dans la série ne se ressent en rien dans l’œuvre de la jeune réalisatrice Hannah Fidell. Cette dernière avait pourtant remporté avec A Teacher, son premier film, le Prix du Jury Professionnel – US in Progress, lors de la première édition du CEFF (2012). Pour sont second film, Fidell tombe malheureusement dans une certaine évidence, proposant un film aux airs de déjà-vu: une sorte de rencontre entre Sofia Coppola et Harmony Korine, sans la puissance visuelle ni la profondeur des œuvres de ces derniers.

Dan (Taissa Farmiga) et Melanie (Ben Rosenfield) ont 20 ans. Ils sont ensemble depuis six ans et s’aiment depuis l’enfance. Mais quand la maison de disques dans laquelle Dan fait son stage lui propose un emploi, leur couple est mis à rude épreuve. Entre sa carrière et sa relation avec Mel, il doit choisir. Quel avenir pour leur couple ?

6Years-2

Avec 6 YEARS, Hannah Fidell se propose de dépeindre la jeunesse actuelle opposée au monde adulte qui l’attend. On trouve là de l’intérêt dans l’idée de présenter des personnages face au tournant de leur vie. Un sentiment bien connu des américains dont la majorité des étudiants aux Etats-Unis, après le lycée, se doivent de quitter leur quartier et leur vie du moment pour s’installer à l’université. Une véritable étape entre ces deux cycles scolaires, vu par exemple, dans Le Monde de Charlie. Pour 6 YEARS il s’agit cependant de présenter l’étape suivante, celle du premier travail et des responsabilités qui vont avec. Apparaît dès lors le principale problème du film : le manque de finesse de la réalisatrice pour opposer ces deux mondes (jeunesse et adulte). Peu de surprises ou d’idées novatrices dans la réalisation de Fidell. Celle-ci met en scène la « case » adolescence par des jeux de lumière superficiels. Un recours à des couleurs vives (rose, bleu, vert…), magnifiquement poussé à l’extrême dans Spring Breakers (Harmony Korine – 2012), mais ici sans personnalité. La réalisatrice nous plonge face à des stéréotypes. Notamment avec le personnage de Mel dans son entier. Lorsque cette dernière n’est pas en soirée avec ses amis, on la retrouve en parfaite institutrice stagiaire pour une classe de maternelle. Cheveux lisses et longs, robe légère et pull sobre, l’image qui s’en dégage en devient risible.

“Impossible au final de se projeter au sein de ce film.”

A l’opposé de cette jeunesse il y a donc Dan. Lui, se porte davantage sur l’avenir et le monde adulte, ou du moins le monde du travail. Car ici les adultes restent tout aussi immatures. Les soirées sont les mêmes, seul l’éclairage change, plus classique et sobre. Seul l’image permet finalement de différencier les deux univers, dont aucun ne parvient à nous intéresser. Il en va de même pour le couple Mel et Dan, pourtant au centre du film. Les deux amoureux sont réduits à alterner entre câlins mielleux et moments de conflits. Nous voilà face à un couple ennuyeux et étouffant. En cause, encore une fois, la réalisation d’Hannah Fidell, qui entoure, à outrance, les visages des deux protagonistes par des gros plans. Impossible au final de se projeter au sein de 6 YEARS et d’éprouver la moindre empathie pour cette relation.

6 YEARS est présenté en compétition au Champs-Élysées film Festival édition 2015.

INFORMATIONS

210754

– CEFF 2015 : ATMOSPHÈRES URBAINES : DETROIT
– CEFF 2015 : IMAGINAIRES AMERICAINS : DESERT
– CEFF 2015 : RETROSPECTIVE FRIEDKIN
– CEFF 2015 : SÉLECTION EMILIE DEQUENNE
– CEFF 2015 : la programmation
– CEFF 2015 : les films en compétition

 
Titre original : 6 YEARS
Réalisation : Hannah Fidell
Scénario : Hannah Fidell
Acteurs principaux : Taissa Farmiga, Ben Rosenfield, Joshua Leonard
Pays d’origine : U.S.A
Sortie : prochainement sur Netflix
Durée : 1h25
Distributeur : –
Synopsis : Dan et Melanie ont 20 ans. Ils sont ensemble depuis six ans et s’aiment depuis l’enfance. Mais quand la maison de disques dans laquelle Dan fait son stage lui propose un emploi, leur couple est mis à rude épreuve. Entre sa carrière et sa relation avec Mel, il doit choisir. Quel avenir pour leur couple ?

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
  S'abonner  
Notifications :

[critique] 6 YEARS

0