La 46ème édition du FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE LA ROCHELLE présentera du 29 Juin au 8 Juillet 2018 environ 200 films de fiction, des documentaires, des films d’animation, originaires du monde entier. La particularité de ce Festival, qui se revendique  le “puzzle des cinémas du monde” est qu’il a toujours été non-compétitif, mettant sur un pied d’égalité les films accessibles aux 90 000 spectateurs qui s’y pressent.

Cette année, deux grandes rétrospectives seront consacrées à deux maîtres du cinématographe. Ingmar Bergman, dont c’est le centenaire de sa naissance (1918-2007) avec la programmation de 20 longs métrages, tous en version restaurée. Et Robert Bresson (1901-1999), dont les 13 longs métrages sont tous programmés, et qui a inspiré de nombreux réalisateurs dont François Truffaut, Martin Scorsese, Olivier Assayas, Bruno Dumont, Aki Kaurismäki ou encore Philippe Faucon. Deux hommages seront d’ailleurs rendus à ces deux derniers réalisateurs et les festivaliers pourront (re)découvrir sur grand écran et dans leur intégralité leurs longs métrages, dont en avant-première Amin de Philippe Faucon. Celui-ci fera l’objet d’une rencontre le 4 juillet.D’autres hommages seront rendus avec la programmation de leurs films marquants et des rencontres sont programmées avec la réalisatrice argentine Lucrecia Martel (le 1er juillet), qui présentera en avant-première Zama et Theodore Ushev (le 5 Juillet). Dogman  de Matteo Garrone sera présenté à la soirée d’ouverture le vendredi 29 juin, en sa présence et celle de Marcello Fonte (Prix d’interprétation masculine à Cannes). Mon tissu préféré de Gaya Jiji clôturera, en sa présenc,e le Festival le dimanche 8 juillet.

Entre temps, de nombreux longs métrages seront présentés en avant-premières, et d’autres, inédits et présentés pour la première fois en France, sont également programmés dans plusieurs catégories:

Après avoir donné la parole l’année dernière au cinéma israélien et à de nombreuses réalisatrices Israéliennes dans la Catégorie Découverte,  c’est au tour de la Bulgarie, qui voit émerger une nouvelle génération de cinéastes révélant à travers la fiction ou le documentaire, les blessures de la société bulgare. Une rencontre est programmée le 6 juillet.La Catégorie Ici et Ailleurs regroupe 42 fictions et documentaires, films d’une grande diversité dont le point commun est de raconter le temps présent et de rassembler un monde fragmenté et souffrant, en dénonçant des situations intolérables. Cette catégorie fait d’ailleurs la part belle au Festival de Cannes puisque de nombreux films y ont été présentés en sélection officielle. Ainsi Samouni Road, Œil d’or du meilleur documentaire, sur le massacre des Palestiniens. Ou Les Âmes mortes reprenant les témoignages poignants des survivants des camps de rééducation chinois. Sans oublier ceux qui ont été récompensés par la Palme d’Or Une affaire de famille de Kore-eda Hirokazu, et par le Prix du scénario Heureux comme Lazzaro de Alice Rohrwacher .

Également en programmation d’autres films présentés à Cannes: Nos Batailles de Guillaume Senez , Yomeddine de A.B. Shawky, En Liberté ! de Pierre Salvadori ou encore Un grand voyage vers la nuit de Bi Gan (en 3D)Enfin, la Nuit du samedi 7 juillet est consacrée à Christopher Walken, au cours de laquelle pourront être revus Voyage au bout de la nuit en copie restaurée (1978), Brainstorm (1983) et The King of New York (1989).

Bref, comme d’habitude, une belle et riche programmation !
Pour plus d’informations, RDV sur le site du festival, ICI


Sylvie-Noëlle sera présente pendant toute la durée du Festival pour Le Blog du Cinéma!

L'intégralité de la programmation 2018

Chaque film sera présenté 3 fois (à l’exception des avant-premières) en version originale sous-titrée français, entre le 29 juin et le 8 juillet.

RÉTROSPECTIVES

LES DRÔLES DE DAMES DU CINÉMA MUET

Clara Bow, Marion Davies, Colleen Moore, Beatrice Lillie et Ossi Oswalda sont quelques-unes des actrices désopilantes et méconnues des années 1920, qui seront mises à l’honneur en 9 films accompagnés au piano par Jacques Cambra et par un Retour de flamme avec Serge Bromberg.
En collaboration avec Lobster Films et la Cinematek de Bruxelles

ROBERT BRESSON (1901-1999)

Rétrospective intégrale des 13 longs métrages de cet auteur unique dont les films, ainsi que les écrits, ont profondément influencé de très nombreux cinéastes, d’Andrei Tarkovski à Martin Scorsese, en passant par Olivier Assayas et Eugène Green.
En collaboration avec la Cinémathèque française et Gaumont

L’intégrale :

Une exposition d’affiches originales des films de Robert Bresson à la tour de la Lanterne du 29 juin au 24 juillet.

INGMAR BERGMAN (1918-2007) EN 20 FILMS

Le centenaire de la naissance du maître du cinéma suédois fêté à travers 20 longs métrages restaurés dont Sourires d’une nuit d’été qui a inspiré l’affiche de cette édition. Une œuvre monumentale ponctuée de classiques du cinéma moderne (Monika, Le Septième Sceau, Persona, Fanny et Alexandre…) commentée chaque jour par un critique lors d’un « Parcours Bergman ».
En collaboration avec l’Institut suédois, la Cinémathèque françaiseCarlotta FilmsStudio Canal


HOMMAGES

PHILIPPE FAUCON

Sabine, Samia, Fatima et Amin sont les personnages inoubliables et émouvants qui habitent le cinéma de Philippe Faucon. 8 films sensibles et délicats qui interrogent notre société sur le sort qu’elle réserve aux plus fragiles.

AKI KAURISMÄKI

De Crime et châtiment (1983) à L’Autre Côté de l’espoir (2017), annoncé comme son dernier opus, l’intégrale en 17 films du réalisateur le plus rock ‘n’ roll du cinéma européen ! Un univers rêveur et utopique, à la mélancolie burlesque.
En collaboration avec la Cinémathèque de ToulousePyramide Films, l’Ambassade de Finlande et la Finnish Film Foundation

L’intégrale de ses longs métrages :

LUCRECIA MARTEL

Dès La Ciénaga, son premier long métrage réalisé en 2001, elle a capté l’attention passionnée de la planète cinéphile. Lucrecia Martel reliera Buenos Aires à La Rochelle pour y présenter ses 4 films, dont Zama en avant-première, et rencontrer le public le 1er juillet.

L’intégrale :

THEODORE USHEV

8 courts métrages de l’un des plus prolifiques cinéastes d’animation. Canadien d’origine bulgare, Theodore Ushev travaille les formes, les couleurs et réinvente le graphisme pour réaliser des films hypnotiques, poèmes surréalistes et musicaux.
En partenariat avec la NEF Animation et l’Office National du Film du Canada


NICK PARK ET LES STUDIOS AARDMAN

Le meilleur de l’animation pour petits et grands avec les créateurs géniaux de Wallace et Gromit, Shaun le mouton et de bien d’autres troublantes créatures.

Programme et calendrier des projections à télécharger ici.


DÉCOUVERTE

DU CÔTÉ DE LA BULGARIE EN 12 FILMS

La Bulgarie voit émerger une nouvelle génération de cinéastes qui, à travers la fiction ou le documentaire, révèlent les blessures de la société bulgare : la corruption, l’emprise de la mafia, la misère sociale, l’héritage post-communiste… 12 films, dont 8 inédits en France: portraits sans complaisance qui témoignent de la vitalité de cette cinématographie d’aujourd’hui.
En collaboration avec le MEDIA Desk de Bulgarie, le Sofia International Film Festival et le Festival du cinéma bulgare de Paris.


ICI ET AILLEURS

Nos coups de cœur de l’année en quelque 40 films, inédits ou en avant-première, glanés dans le monde entier.

LONGS MÉTRAGES
COURTS MÉTRAGES

* en leur présence

 


D’HIER À AUJOURD’HUI

Toute l’Histoire du cinéma à travers son actualité. Des raretés, des classiques, des films restaurés ou réédités. Et surtout des comédies ! Du Lieutenant souriant d’Ernst Lubitsch à Breaking Away de Peter Yates, sans oublier Les Producteurs de Mel Brooks et Le Célibataire d’Antonio Pietrangeli avec l’irrésistible Alberto Sordi…


PORTRAITS D’ARTISTES

Six artistes en plein travail : Picasso dans le chef-d’œuvre d’Henri- Georges Clouzot, Philip Glass et John Cage par Peter Greenaway, mais aussi Marina Abramovic assise pendant plus de 700 heures au MoMA et Andy Goldsworthy, merveilleux sculpteur de la nature et précurseur du land art.

MUSIQUE ET CINÉMA

  • Les 9 films muets de la rétrospective Drôles de Dames en ciné-concerts accompagnés tous les jours au piano par Jacques Cambra.
  • Leçon de musique avec l’éclectique et singulière compositrice Béatrice Thiriet, complice de longue date de Dominique Cabrera et Pascale Ferran, animée par Stéphane Lerouge, le 1er juillet.
  • Ciné-concert CoMiCoLoR du trio folk électronique GaBlé, le 3 juillet à la Belle du Gabut.
  • Mini-concert du Bertrand Ravalard trio qui revisite la musique de Krzysztof Komeda, le 4 juillet à 17h avant la projection du film Le Départ.
  • Projection d’Œdipe roi suivie d’une lecture musicale de Pier Paolo Pasolini par Béatrice Dalle + Virginie Despentes + Zëro, le 4 juillet à la Sirène.
  • Création ciné-concert du groupe post-punk Zëro sur Cloverfield de Matt Reeves, le 5 juillet.

UNE NUIT AVEC CHRISTOPHER WALKEN

Le samedi 7 juillet à partir de 20h
3 films plus un cornet de glace offert sous les étoiles !

Sylvie-Noëlle

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :

46ème Festival International du Film de la Rochelle : programme

0