THE MANDALORIAN, un efficace condensé d’action pure – Critique

Entre western politisé et séquences d’action pure, The Mandalorian fait son retour sur Disney +. En reprenant les ingrédients qui ont fait le succès de la première saison, Jon Favreau propose un prologue réjouissant et rythmé.

La première saison de THE MANDALORIAN est sûrement la plus grande réussite des productions Star Wars sous l’ère Disney. A la manière de Rogue One, les scénaristes prenaient le parti de filmer les parias de la galaxie, bien loin de la noblesse Jedi, oubliés de la nouvelle république depuis l’explosion de la seconde étoile de la mort. Les voyages du mandalorien à travers les planètes offraient de réjouissantes paraboles sur l’émancipation et l’héroïsme. Le prologue de cette nouvelle saison confirme avec brio les qualités certaines de la série, en préservant une ligne directrice qui a déjà fait ses preuves

Notre Critique de la saison 1

On y retrouve donc le héros éponyme, en quête de ses semblables pour asseoir la protection du  « Bébé Yoda », adepte de la force. L’introduction est d’une redoutable efficacité : à la recherche d’informations sur une planète esseulée, Mando est confronté à la pègre locale et s’en défait au terme d’un combat qui confirme les qualités certaines de Favreau à la réalisation. Bien loin des chorégraphie de Lucas dans la prélogie, les combats sont empreints d’un réalisme bénéfique, qui laisse toujours planer un doute quant à leur issue. La suite confirme ce parti pris dans la réalisation, les personnages étant mis perpétuellement en danger lors de luttes toujours dantesques. Il faut voir de quelle manière un dragon ensablé dévore sans scrupule un homme des sables à l’entrée de sa grotte.

Ce réalisme détonne et participe au caractère propre de cet ensemble hétéroclite. Des plans larges qui soulignent l’immensité solaire des systèmes visités jusqu’à la vraisemblance des effets spéciaux, tout participe à l’élaboration d’une ambiance crépusculaire des plus réjouissantes. Mando s’y évertue à rétablir l’équilibre dans ces phalanstères oubliés du système et la rencontre avec un shérif local sur Tatooine va être à l’origine d’une nouvelle quête. La structure narrative des épisodes ne change pas et chacun des chapitres va suivre le même schéma actanciel que lors des 8 premiers opus.

Si les protagonistes rencontrés par la suite sont du même acabit que le marshall dont il est ici question, il n’y a pas à s’inquiéter quant à la qualité des prochains opus. Plongé dans un scénario rappelant les grandes heures du cinéma eastwoodien, Mando doit s’allier avec cet ermite pour annihiler le règne d’un monstre souterrain dévorant les ressources locales. On pense souvent à Pale Rider Eastwood aidait des villageois à se défaire d’une horde de bandits cherchant à s’approprier leur concession. Comme le cavalier solitaire, le mandalorien ne dévoile rien quant à son identité mais se met naturellement au service d’une cause qui lui semble juste. En trouvant un point d’entente avec les hommes des sables et en bravant les barrières du langage, il unit les forces pour anéantir le despote et les étapes classiques de ce type de récit se succèdent dans une cadence effrénée.

Les séquences finales laissent place au défilé d’explosions attendu et la bataille distille habilement actes héroïques et bravoure solidaire. Jusqu’à l’épilogue, un solide divertissement prend forme où le héros silencieux s’accomplit par de formidables exploits. L’odyssée à travers l’espace se poursuit, et comme Ulysse et ses compagnons, Mando et son minuscule acolyte vont être confrontés à l’extraordinaire sous ses différentes formes, en se heurtant à de multiples obstacles imposés par les quêtes. Les liens avec la mythologie Star Wars sont cependant de plus en plus visibles (les Jedis devraient certainement avoir droit à leur épisode…). On espère cependant que les références à la saga, caresse de nostalgie pour une fan-base totalitaire, n’enlèveront rien au caractère unique de cette épopée, principale éclaircie du morne catalogue Disney +.

Emeric

Votre avis ?

Note lecteurs0 Note
Titre original : The Mandalorian • Créateur.rice.s : Jon Favreau, Dave Fioni, Kathleen Kennedy• Acteurs : Pedro Pascal, Gina Carano, Carl Weathers •Date de sortie : Octobre 2020 • Durée des épisodes : 55 minutes
3.5
Efficace

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
BLACK IS KING, Beyoncé célèbre l’identité noire – Critique