, c’est le réalisateur visionnaire et éclectique de nombreux films ayant marqué notre génération.
Visionnaire, car il osa repenser l’approche traditionnelle du cinéma, avec sa trilogie « Before » et avec le « récent » Boyhood.
Before SunriseSunset Midnight voyait, en trois fois ET en temps réel, c’est à dire sur près de 20 ans, l’évolution d’un couple formé par Ethan Hawke et Julie Delpy.
Trois films formant un tout cohérent, tant dans le fond (réflexion existentielle sur le monde et les sentiments) que dans la forme (plans séquences simple mais intenses, jeu d’acteur au top du top…)
Dans Boyhood, le réalisateur racontait  l’histoire une famille fictive, plus précisément l’évolution, une fois de plus, de Mason, entre ses 5 ans et ses 18 ans.
Le dispositif « temps réel » était une nouvelle fois utilisé : Richard Linklater filmait à raison de deux semaines par an tous les acteurs, et créait ainsi, une continuité temporelle unique. Malgré ce dispositif technique complexe, le film se distingue par la simplicité avec laquelle Linklater traite ces évolutions ; Boyhood est autant un regard sur l’Amérique que sur la famille, ainsi que l’évolution du regard sur le monde, avec l’âge.

39985

Mais Richard Linklater, c’est aussi Dazed And Confused, film emblème d’une génération, (celle des années 90, bien que le film se passe dans les 70’s) qui conserve avec les précédents cette passion pour le non-scénario au profit de petits instants. Déjà à l’époque, Linklater construit un tout cohérent et passionnants à partir d’instants. Richard Linklater, c’est également des projets bien moins « indés » comme le très fun School of Rock (un pastiche de Sister Act avec du rock à la place du Gospel) ou encore Bernie, les deux films incluant Jack Black au casting.

Bref. Richard Linklater c’est 21 ans de cinéma et le documentaire lui rend hommage, en soulignant l’impact énorme mais subtil, qu’il a eu sur notre génération.

21-years-poster