Festival La Rochelle Cinéma (Fema) : le programme de la 49ème édition

La 49ème édition du Festival La Rochelle Cinéma (Fema) présentera, du 25 juin au 4 juillet 2021, environ 200 films originaires du monde entier : fiction, documentaires et films d’animation.

Après une année blanche, le FEstival La Rochelle CinéMA revient avec son format habituel en ce début d’été 2021 et une programmation de très haute qualité. L’équipe du FEMA dédie d’ailleurs cette 49e édition à tous les spectateurs et exploitants privés de leurs salles pendant plus de six mois et soucieux de faire revivre le Cinéma sur grand écran. La particularité du FEMA, qui se revendique le “puzzle des cinémas du monde” est qu’il a toujours été non-compétitif, mettant sur un pied d’égalité les films accessibles aux 86 000 spectateurs qui s’y pressent.

Rétrospectives de Roberto Rossellini, René Clément et Maurice Pialat

Cette année, le Festival consacre de grandes rétrospectives à des réalisateurs majeurs. D’abord à Roberto Rossellini (1906-1977) avec la programmation de quatorze longs métrages, pour la plupart en version restaurée, dont Stromboli et Rome, ville ouverte. Dans le cadre d’un Parcours Rossellini, un critique spécialiste du cinéaste italien commentera chaque jour l’un de ses films. Puis au réalisateur René Clément (1913-1966), souvent présenté dans la presse italienne comme “le Rossellini français”, et dont on pourra revoir six longs métrages, dont Monsieur Ripois et Plein Soleil. C’est d’ailleurs son film Le Jour et l’heure qui sera projeté lors de la soirée d’ouverture du Festival le vendredi 25 juin.  

Enfin, une rétrospective est dédiée à Maurice Pialat (1925-2003), avec dix de ses longs métrages, dont Nous ne vieillirons pas ensemble et Loulou et une « Rencontre autour de Pialat » est organisée le mardi 29 juin, en présence de Sylvie Pialat.

Hommages à Xavier Beauvois, Gabriel Yared et Joana Hadjithomas et Khalil Joreige

Plusieurs hommages seront également rendus à différents réalisateurs, en leur présence et avec la possibilité pour les festivaliers de (re)découvrir sur grand écran leurs longs métrages. Ainsi Xavier Beauvois, dont le dernier film Albatros sera en avant-première le dimanche 27 juin, présentera l’intégrale de ses films et fera l’objet d’une « Rencontre » le 28 juin.

Le compositeur Gabriel Yared sera aussi à l’honneur avec la programmation de plusieurs films qu’il a mis en musique, dont Adieu Bonaparte et Le talentueux Monsieur Ripley. Il donnera également une « Leçon de musique » le dimanche 4 juillet. Un hommage sera par ailleurs rendu aux réalisateurs libanais Joana Hadjithomas et Khalil Joreige lors d’une « Rencontre » le jeudi 1er juillet et la programmation de leurs films marquants, dont en avant-première Memory Box.

Célébrations faites aux réalisatrices et à Sigourney Weaver

Le FEMA 2021 fait aussi la part belle aux femmes. D’abord en donnant la possibilité de passer la nuit du samedi 3 juillet avec l’actrice Sigourney Weaver, l’une des plus grandes icônes de la Pop Culture, dans cinq de ses films emblématiques, dont SOS Fantômes et Working Girl. Et ensuite en (re)découvrant les films de six réalisatrices révélées à la Semaine de la Critique, qui célèbre ses 60 ans, dont Depuis qu’Otar est parti de Julie Bertucelli, Grave de Julia Ducourneau et Tu mérites un amour de Hafzia Herzi. Chloé Mazlo viendra, quant à elle, présenter en avant-première Sous le Ciel d’Alice.

Un Zoom est également fait sur le Stop-Motion, cette technique qui consiste à donner l’illusion du mouvement et de la vie à des objets, jouets, marionnettes articulées et figurines de pâte à modeler filmés image par image. Sont ainsi programmés Les incontournables L’Étrange Noël de Monsieur Jack de Henry Selick et Fantastic Mr Fox de Wes Anderson.

Une vingtaine de cinéastes viendront présenter leurs films en avant-première

Enfin, la Catégorie Ici et Ailleurs regroupe 38 fictions et documentaires, films d’une grande diversité coups de cœur des sélectionneurs et dont le point commun est de raconter le temps présent et de rassembler un monde fragmenté, en dénonçant des situations parfois intolérables. Cette catégorie fait généralement la part belle aux fictions et documentaires découverts en sélection officielle du Festival de Cannes … qui se tient cette année exceptionnellement pour raisons sanitaires du 6 au 17 juillet, juste après le FEMA.

Une vingtaine de cinéastes viendront présenter leurs films en avant-première, sélectionnés à Cannes en 2020 ou dans d’autres festivals prestigieux. Ainsi Kaouter Ben Hania, dont L’homme qui a vendu sa peau, premier film tunisien nommé aux Oscar et dont l’acteur principal Yahya Mahayni, qui livre une performance extraordinaire, a obtenu à la Mostra de Venise le Prix Orizzonti du Meilleur Acteur. Le canadien Pascal Plante viendra présenter Nadia, Butterfly et le bulgare Kamen Kalev Février, films tous deux sélectionnés en 2020 à Cannes. On attend aussi avec impatience de voir Le Traducteur, premier long métrage des syriens Rana Kazkaz et Anas Khalaf, après leur remarquable et glaçant court-métrage Mare Nostrum en 2018. A signaler également deux documentaires en avant-première hors la présence de leurs réalisateurs mais déjà encensés par de nombreux prix : L’affaire collective de Alexander Nanau et Chers Camarades de Andreï Konchalovsky.

Bref, comme d’habitude, une belle et riche programmation ! Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du festival.

Sylvie-Noëlle sera présente au FEMA pour Le Blog du Cinéma !

Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x
()
x