Le classique de va se faire adapter par Hollywood.
Ce projet se précise : on aprrend que l’on retrouvera à la réalisation, et au casting, à priori, pour le rôle du major Kusanagi.

Le premier fut responsable de Blanche neige et le chasseur, relecture du mythique conte popularisé par Disney.
Le film est témoin d’une époque ou la prise de risque en matière de blockbusters est minimum, et se définit par l’association de recettes éculées à une pop culture qui s’auto-nourrit.
Soit, un film melting pot, autant Seigneur des Anneaux (l’épique, l’univers fantasy), que Twilight (, sa romance teen inavouée avec Chris Hemsworth), que les Disney récents (Alice au pays des merveilles). Plus la très à la mode « Star oscarisée dans le rôle du méchant », ici Charlize Theron dans un surjeu constant et agaçant… Bref. A priori, Rupert Sanders n’est rien de plus qu’un faiseur doué d’une personnalité esthétique notable, mais relativement commune.

20089538

Margot Robbie, elle, est une star montante dont on a pas encore mesuré la valeur.
Son premier rôle est important est celui de Laura dans la très moyenne mais charmante série PanAm ; on la retrouve dans le surprenant Il était temps, dans le rôle assez prévisible de la blonde jeune, jolie et adorable. Même si le film est bien plus intéressant que le rôle qu’elle y occupe, difficile d’imaginer chez elle autre chose que le charisme superficiel de la beauté plastique.
C’est malgré tout dans son interprétation de la femme de Jordan Belfort dans Le Loup de Wall Street qu’on aperçoit un peu plus de personnalité. A la façon d’une Sharon Stone dans Casino, mais en moins vampirique, elle réussit à voler, le temps de quelques engueulades et séductions, un peu de présence à Léonardo DiCaprio.

252134

Pour l’instant, ni l’un ni l’autre n’ont toutefois montré un charisme suffisant à honorer le chef d’oeuvre de Mamoru Oshii.
Espérons en tous cas, que ce projet relève d’une volonté personnelle d’adaptation ; cela serait un gage de respect et de compréhension du matériau d’origine.
En l’état, rien n’est fait pour nous rassurer et l’on imagine bien plus un projet opportuniste qu’un remake de qualité.

ghost-in-the-shell-movie-poster-1995-1020337596