Anciennement (re)connu comme le réalisateur des comédies les plus connes de Will Ferrell (Ron Burgundy, Ricky Bobby, Step Brothers, chefs d’œuvres), le réalisateur semble avoir véritablement changé d’optique en prenant la voie du biopic pédagogique. C’est ce que laisse entendre l’annonce de son prochain film, revenant sur un scandale en milieux médicinaux et boursiers, ayant eu lieu en 2003 ;

Une entreprise nommée Theranos avait alors affirmé maîtriser une toute nouvelle technologie permettant de révolutionner la prise de sang. Theranos fut alors évaluée à 9 milliards de dollars, sur la foi de ces affirmations. Le hic, c’est que tout cela s’est révélé faux, d’où matière à cinéma ;

La spéculation boursière est à nouveau au centre du film comme dans The Big Short, même si au final, le film devrait vulgariser ces domaines pour en sortir un cours théorique fun (mais malgré tout glaçant) sur la médecine, le mensonge et la spéculation. Un autre élément très important dans l’intelligente vulgarisation qu’était The Big Short, c’est aussi son casting. Les interprétations outrées de Ryan Gosling, , Steve Carrell et Brad Pitt permettaient l’implication du spectateur. C’est en cela qu’on se réjouit de la présence de  dans ce nouveau projet, une actrice sachant parfois s’investir plus que de raison dans ses rôles (Joy, Winter’s Bone).

Jennifer Lawrence dans JOY de David O'Russell

Jennifer Lawrence dans JOY de David O’Russell

Bien que l’investigation soit encore en cours, Adam McKay prend en tous cas, le parti de donner une interprétation cinématographique de faits même pas encore démentis ou avérés. Rien que cette prise de risque devrait être passionnante.

Un projet relativement alléchant, que nous suivrons de près, donc.

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des