Votre mot de passe vous sera envoyé.

12 août 2017 : ajout de la seconde bande-annonce VOST

JUSTICE LEAGUE est le cinquième film de l’univers cinématographique étendu des comics DC, après Man of Steel, Batman V Superman, Suicide Squad, et Wonder Woman.

Il s’agit d’une sorte d’Avengers version DC, qui verra s’allier Batman (Ben Affleck) et Wonder Woman (Gal Gadot) que nous connaissons déjà, ainsi que 3 “nouveaux” super-héros: The Flash (Ezra Miller), Aquaman (Jason Momoa) et Cyborg (Ray Fisher).

En voici le trailer.

JUSTICE LEAGUE BANDE-ANNONCE VOST
JUSTICE LEAGUE BANDE-ANNONCE 2 VOST

Le trailer introduit donc vaguement le nouvel antagoniste Steppenwolf et ce qui semble être son armée mi-extra-terrestre mi-divine, parée à envahir notre bonne vieille terre – une menace justifiant à priori l’intervention de la Justice League.

Nous en parlions justement à propos du dernier trailer de Thor Ragnarok: les films de super héros deviennent de plus en plus génériques et indissociables, et les seules différences entre eux ne relèvent plus de l’histoire, ou de leurs aspects visuels, mais d’une légère plus-value de fond. Si chez Marvel cela se situe dernièrement dans l’humour et plus particulièrement dans un “esprit rétro” pour Thor, pour les films DC ce fut plus ambitieux – une réflexion philosophico-théologique dans BvS ou encore une tendance féministe dans Wonder Woman – avec comme on l’a vu, plus ou moins de réussite. JUSTICE LEAGUE de son coté, ne semble rien proposer de tout cela. Juste le schéma classique des gentils combattant le(s) méchant(s), dopé aux explosions numériques et à la destruction massive. Étrange qu’il s’agisse de l’argument de vente principal de ce trailer, lorsqu’il s’agissait de la plus grande critique adressée non seulement par la presse mais également par le public, aux films DC susmentionnés.

Photo de JUstice LEague

Un trailer rempli d’explosions numériques dantesques auxquelles on ne comprend pas grand chose

L’autre point mis en avant dans cette bande annonce (et la précédente), la coolitude de cette équipe, souffre là aussi d’un défaut majeur. Contrairement à ce qui s’est vu chez la concurrence Marvel, tous les supers n’ont pas encore eu de “film dédié”… Seulement une énigmatique (mais géniale) apparition du Flash ainsi qu’une présentation au pied de biche de Cyborg et Aquaman, dans Batman V Superman. Malgré quelques poses iconiques ou autres blagues bien lourdes dans ce trailer, difficile de bien envisager quels sont réellement leurs pouvoirs, motivations, ou simplement leurs personnalités… Et par extension d’être véritablement emballés par leur alliance.

Bref: le spectacle s’annonce toujours plus explosif, mais aussi de moins en moins engageant. Verdict à partir du 15 novembre 2017.

Georgeslechameau

VOTRE AVIS ?