La suite de Wonder Woman, réalisée par , rejoint la longue liste des blockbusters impactés par le . La super-héroïne des DC Comics, ici incarnée par la mannequin , n’arrivera sur les écrans qu’au mois d’août.

Repoussée pour la seconde fois, la sortie de WONDER WOMAN 1984 est désormais prévue pour le mois d’août en raison de la pandémie mondiale de coronavirus, ont annoncé hier l’actrice Gal Gadot et la réalisatrice Patty Jenkins.

« Nous avons réalisé pour pouvoir le montrer sur un grand écran et nous sommes très heureux d’annoncer que Warner Bros. sortira le film le 14 août aux États-Unis » a déclaré dans un communiqué Toby Emmerich, patron du grand studio américain.

Toujours réalisé par Patty Jenkins, WONDER WOMAN 1984 est la suite directe de Wonder Woman (2017) avec Gal Gadot et Chris Pine. La super-héroïne dotée d’une nouvelle armure dorée héritée des comics, y affrontera deux ennemis phares : Maxwell Lord () et Cheetah ().

Plongée dans les années 1980 de Ronald Reagan, elle retrouvera son amant Steve Trevor, pourtant mort à la fin du premier volet situé durant la Première Guerre mondiale.

Rappelons que la sublime , élue Miss World USA en 1972, fut la première à porter les lunettes de Diana Prince et à enfiler la cape de la mythique Wonder Woman, princesse des amazones combattant le mal à l’aide de ses bracelets et de son lasso dans la culte créée par Stanley Ralph Ross en 1975. Exposée à toutes sortes de dangers et toujours miraculeusement jeune, la fille de la Reine Hippolyte, coiffée d’un diadème magique, a recours à sa présence d’esprit, ses ruses et ses pouvoirs étonnants pour défendre l’Amérique et protéger l’imperturbable agent gouvernemental Steve Trevor, incarné par le séduisant Lyle Waggoner.

WONDER WOMAN, le plaisir retrouvé des super-héros – Critique

Au vu de la bande-annonce dévoilée en décembre dernier, Patty Jenkins a misé sur les scènes d’action et n’a pas tenté de reproduire la mythique « spin transformation » (point d’orgue des 60 épisodes) de Diana Prince, tournant sur elle-même pour se changer en Wonder Woman. Un tel clin d’œil aurait sans doute pu séduire les fans de la série, peu enthousiastes depuis la sortie du premier film.

Adaptées de la célèbre bande dessinée de William Moulton Marston, les aventures de la « justicière interplanétaire » diffusées jusqu’en 1979 ont façonné cette incontournable figure de la pop culture. Honorée en avril 2018 par une étoile sur Hollywood Walk of Fame, Lynda Carter devrait d’ailleurs apparaître dans cette suite dans un rôle encore tenu secret.

WONDER WOMAN 1984 est le dernier blockbuster en date à être une victime collatérale du coronavirus. En effet, au cours des dernières semaines, les studios américains ont été contraints de repousser les sorties de plusieurs superproductions très attendues telles que Black Widow, Mulan, Fast & Furious 9, Mourir Peut Attendre ou encore Sans un Bruit 2.

Sévan Lesaffre

Laisser votre avis

Veuillez vous connecter pour commenter
avatar
  S’abonner  
Me notifier des