follow_dead,follow dead,follow dead 2023,follow dead avis,follow dead histoire vraie,follow dead 2023 allocine,follow dead date de sortie,follow dead allocine,follow dead bande annonce vf,follow dead imdb
Crédits : Metropolitan FilmExport

FOLLOW_DEAD, une escroquerie opportuniste – Analyse

Adapté du thread Twitter Dear David, Follow Dead semble n’avoir été produit que pour surfer sur le succès des tweets publiés par Adam Ellis au sujet de son appartement hanté en 2017. En résulte un mauvais film d’horreur sans intérêt, sinon de ponctionner quelques bénéfices au profit de BuzzFeed Studios.

Le mystère Dear David

En août 2017, Adam Ellis – alors dessinateur pour le média en ligne BuzzFeed – publie ce tweet : “So, my apartment is currently being haunted by the ghost of a dead child and he’s trying to kill me. (thread).” (Mon appartement est hanté par le fantôme d’un enfant mort et il essaie de me tuer). Pendant plusieurs mois, l’auteur alimente son thread à grands renforts de photos, de vidéos et de fichiers sonores. Il y raconte son expérience paranormale et le doute subsiste quant à la véracité de ses propos. Lui affirme que tout est vrai et ne reviendra jamais sur cette affirmation par la suite. Du point de vue des lecteurs, vrai ou non, le thread d’Adam Ellis, intitulé Dear David, constitue une expérience de narration inédite, au potentiel horrifique grandiose, compte-tenu de la proximité créée par le réseau social et des multiples supports utilisés pour donner corps au récit.

D’autant que le mystère reste entier. En 2018, Adam Ellis s’était défendu dans une interview en expliquant qu’il ne voulait “convaincre personne de l’existence des fantômes, juste raconter mon histoire”. Twittos sincère ou conteur de génie ? Le public continue de s’interroger. Il faut dire que son implication dans le projet d’adaptation cinématographique reste toute aussi floue. On ignore si l’auteur du thread original a été impliqué dans le processus de production ou si BuzzFeed en est le seul instigateur. D’après le réalisateur John McPhail, le scénario final n’aurait que “peu de liens avec Ellis”. Une question de droit ? En tout cas, l’ancien contributeur de BuzzFeed ne s’est targué d’aucun commentaire à la sortie du film FOLLOW_DEAD, ni n’en a fait la promotion sur ses réseaux sociaux…

Le film trahit-il l’auteur du thread ?

À l’origine, New Line Cinema a acquis les droits de Dear David en 2018. En juin, on apprenait que BuzzFeed travaillait sur le long-métrage en collaboration avec la société de production Rideback (Ça, La Grande aventure Lego). À cet instant, Ellis avait déjà quitté BuzzFeed en février pour “se consacrer à des projets personnels”. Il est donc possible que les droits en question concernent davantage l’article publié par BuzzFeed que le thread horrifique lui-même – simple théorie. Ellis a-t-il perçu des droits d’auteur ? Certainement. A-t-il été dépossédé de sa création ? Aucune idée. Il n’empêche que le film s’écarte énormément du thread original. Un premier élément qui tendrait à valider la théorie, bien que certaines péripéties incluses dans le thread soient absentes de l’article et bien présentes dans le film.

Il est effectivement possible que le patchwork d’éléments éparses publiés par Ellis soit difficile à adapter en scénario. Quoi qu’il en soit, FOLLOW_DEAD sort bien trop tard par rapport à la publication du thread original pour susciter un quelconque intérêt. En effet, bien que la production ait été lancée en 2018, soit moins d’un an après les derniers tweets d’Ellis, la société de distribution Lionsgate a annoncé la sortie du film en 2022, puis l’a reporté à 2023… Six ans après l’engouement autour du thread. Une éternité à l’échelle du Web. De plus, le rendu final interroge quant au droit de regard d’Adam Ellis sur le scénario – d’où notre questionnement sur son implication dans le projet. Car FOLLOW_DEAD sert un propos moraliste et passéiste, où le personnage principal – version fictive d’Ellis – est moins hanté par le fantôme de son appartement que par les trolls d’Internet.

La gênance

Le véritable Adam Ellis est amateur de réseaux sociaux. S’il est moins présent sur certaines plateformes depuis le phénomène Dear David, il continue à promouvoir ses projets par ce biais et reste une personnalité populaire sur Internet. On l’imagine donc assez mal cracher à ce point dans la soupe. Qu’il ait validé ce postulat ou non, l’hypocrisie s’avère bien plus flagrante du côté de BuzzFeed, entreprise qui spécule sur la viralité de ses contenus en ligne. La rédaction du célèbre site apparaît de manière appuyée dans FOLLOW_DEAD, au point de transformer le film en une réclame gênante pour ses coproducteurs. On doute dès lors assez peu des intentions derrière ce long-métrage. L’objectif vise avant tout à capitaliser sur un phénomène populaire, et non à réaliser une véritable œuvre de cinéma.

À ce propos, FOLLOW_DEAD ne s’avère ni effrayant, ni amusant. Bien qu’il reprenne des éléments du thread Dear David pour se rattacher tant bien que mal au matériau adapté, il ne parvient jamais à en égaler la teneur horrifique. Parmi les grands ratés, le scénario tente désespérément de construire une histoire autour des origines du fantôme de l’appartement. Or, les différentes pistes explorées mènent toutes à un cul-de-sac, si bien qu’on se demande pourquoi il a été jugé utile de les expliciter. De plus, toujours dans une perspective mercantile, le film espère séduire son public avec nombre de références maladroites aux réseaux sociaux et aux jeux vidéo, avec pour effet de s’enfoncer chaque minute un peu plus dans une ringardise sans nom. Une nouvelle démonstration qu’il vaut mieux laisser le cinéma aux cinéastes, et non aux publicitaires. De même pour le journalisme.

Lilyy Nelson

Nos dernières bandes-annonces

Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x