HOLIDATE, peu original mais divertissant – Critique

À l’instar de nombreuses fêtes de famille, Noël est souvent un calvaire imposé aux célibataires. Afin de soulager cette période de l’année, Netflix propose une solution à ce  problème.

Alors que les journées raccourcissent et que les cheminées commencent à s’allumer, les premiers long-métrages de fin d’année arrivent sur nos écrans. Qu’ils s’agissent de chaînes télévisées publiques ou de plateformes de streaming, les comédies romantiques de Noël se multiplient sur tous les supports. Afin de pouvoir réchauffer les cœur esseulés de ses abonnés, Netflix ne fait pas exception à la règle en proposant un catalogue assez impressionnant de films de Noël. Parmi eux, HOLIDATE semble se détacher du lot en proposant une solution originale pour les célibataires en mal de compagnie lors des repas de fêtes en famille : le rencard de fêtes. 

Les fêtes incarnant toujours des moments familiaux difficiles à passer, Tante Susan (Kristin Chenoweth) a trouvé la solution : avoir un petit ami uniquement pour les fêtes afin de ne pas les passer seule. Puisqu’il est socialement inacceptable de venir à une fête seule sous risque de finir à la table des enfants, il est nécessaire d’avoir une solution. C’est pour cela que Sloane (Emma Roberts), célibataire endurcie, prend ainsi exemple sur sa tante un peu loufoque lorsqu’elle rencontre Jackson (Luke Bracey) et qu’ils se promettent mutuellement de se soutenir l’un l’autre au fil des fêtes de l’année.

Véritables péchés mignons de fin d’année, les films de Noël répondent souvent à un scénario prédéterminé avec des scènes récurrentes qui conduisent à l’affirmation d’un sentiment amoureux bien évidemment partagés par les deux principaux personnages. HOLIDATE ne fait absolument pas exception à ce schéma. Si le long-métrage manque cruellement d’originalité avec son scénario, il n’en reste pas moins intriguant en présentant une nouvelle tendance de dating — déjà décryptée par Refinery 29 — mais aussi questionnant la place de l’amour dans nos sociétés.

Ce qui est choquant dans les relations de Tante Susan avec les multiples partenaires qu’elle convie aux fêtes familiales, ce n’est pas tant l’ingéniosité dont elle fait preuve pour éviter le jugement de ses proches — qu’elle subit malgré tout — que la pression qu’elle semble endurer au point d’avoir imaginé cette solution. Ainsi, ne questionnant absolument pas le réel bien-être de Sloane, sa famille ne la juge pas sur sa réussite professionnelle ou son épanouissement personnel mais sur sa quête de la perle rare. L’amour devient soudainement un objet de compétition pour des ressources limitées dont Faarooq (Manish Dayal) est la parfaite illustration. Alors que les récits de romance autour de la formation d’une famille ou d’un couple foisonnent dans les films de Noël, il est difficile de nier que l’amour est souvent brandi comme l’ultime cadeau de fin d’année.

L’amour est malheureusement souvent vu comme un fait accompli, le signe d’accomplissement ultime pour tous. L’amour n’est plus une attention que l’on donne en permanence à l’autre. Ce n’est plus les petits gestes du quotidien qui réchauffent le cœur mais une sorte de chaussette de Noël totem qui est fièrement exposée sur la cheminée familiale.

Bien que le film ne présente pas un grand intérêt en reprenant tous les clichés du genre,  HOLIDATE offre néanmoins un moment divertissant pour des spectateurs qui y trouveront peut-être une nouvelle tendance de dating afin d’éviter l’injonction familiale à se trouver un partenaire de vie.

Sarah Cerange

Votre avis ?

Note des lecteurs0 Note
Titre original : Holidate • Réalisation : John Whitesell• Acteurs : Emma Roberts, Luke Bracey, Jessica Capshaw •Date de sortie : 28 Octobre 2020• Durée : 103 min
3
Acceptable
Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plus d'articles
CASSANDRO, THE EXOTICO, portrait d’une contradiction – Critique
PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com
0
Un avis sur cet article ?x
()
x