Soutenir Le Blog Du Cinéma ? Cliquez ici !
black panther 2 avis,black panther 2 critique,black panther wakanda forever critique
Crédits : Walt Disney Company

BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER, dernier hommage – Critique

La pression était là. Conclusion d’une phase 4 plutôt bancale, BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER rehausse le niveau des dernières productions Marvel et ce n’était pas gagné.

Suite à une controverse quand à sa diffusion en France, BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER est finalement sorti en salle le 9 novembre, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Une suite attendue par les fans du MCU et qui marque la fin d’une phase ambiguë : si la phase 3, conclue par Avengers : Endgame, marquera un tournant dans le Marvel Cinematic Universe, les attentes des spectateurs pour la quatrième phase ne seront pas au rendez-vous.

Malgré des propositions intéressantes avec WandaVision et Moon Knight, où la prise de risque avec Les Éternels de Chloé Zao, L’après Endgame a du mal à convaincre et on comprend pourquoi. Même si les succès commerciaux sont réels, le succès critique n’est pas au rendez-vous. La faute à un studio qui se repose sur ses acquis, où le profit prend le dessus sur la créativité.

Photo du film BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER
Crédits : Walt Disney Company

Alors, pour ce deuxième opus, l’exigence était de taille, autant pour Marvel que pour Ryan Coogler, réalisateur du premier opus. En raison du décès de l’acteur Chadwick Boseman, qui pour reprendre le costume du Black Panther ? Comment faire face à cette tragédie qui vient considérablement modifier le scénario ?

Un générique hommage, silencieux, une cérémonie funéraire poignante, l’émotion est bel et bien présente, la réalité prend le dessus sur le jeu. Les premières minutes du film seront le point de point de départ d’une nouvelle intrigue et d’une nouvelle ère pour le royaume du Wakanda, désormais dirigé par Ramonda, mère du défunt T’Challa, avec l’aide de sa fille Shuri, incapable de tourner la page. La nation devra faire face à de nombreux conflits politiques avec les autres puissances mondiales, prêtent à tout pour leur dérober du vibranium, ressource d’une puissance inouïe. Cet opus va introduire une nouvelle nation, Talocan, civilisation qui vit dans les profondeurs de l’océan (dont le peuple ressemble étrangement à celui de Pandora, planète du film Avatar de James Cameron). Ce peuple est gouverné par Namor, puissant souverain aux nombreux pouvoirs. Un personnage attachant, charismatique et déterminé à protéger son peuple des nations ennemies. 

Photo du film BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER
Crédits : Walt Disney Company

Si les 2 heures et 40 minutes que proposent le film peuvent paraître assez longues, les scènes d’actions viennent apporter du rythme à des moments où les dialogues perdent de leur intérêt. Les combats sont harmonieux et magnifiquement exécutés. L’histoire familiale est prenante, mais l’intrigue reste en surface et ne dénote pas par son originalité, du vu et revu qui ne nous surprendra pas outre mesure. L’attente de la découverte du nouveau Black Panther accapare totalement l’attention du spectateur, octroyant peu d’intérêt au reste de l’intrigue, qu’on oubliera naturellement.

Esthétiquement, les deux opus de Ryan Coogler sont les plus aboutis. La richesse des paysages, des décors et des costumes offrent une harmonie visuelle sublime. La beauté des plans et de la réalisation, couplée à une musique en totale adéquation avec l’univers, nous offre un spectacle visuellement impeccable. Le charisme naturel d’Angela Basset en reine de la nation la plus puissante du monde est saisissant. Tantôt en surface, tantôt dans les profondeurs de l’océan, on navigue entre les univers pour notre plus grand plaisir.

Au-delà de l’hommage rendu, la famille est l’un des thèmes principaux du film. Les liens fraternels et parentaux, l’unité d’un peuple désemparé, le devoir de mémoire, les sentiments de tristesse, de haine, de joie sont autant d’aspects qui font de BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER un film humain. La scène de fin, aussi émouvante que l’ouverture, sonne comme la fin d’un deuil, un dernier adieu.

On se souviendra de BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER par l’hommage rendu à Chadwick Boseman et l’émotion collective que cette tragédie aura suscité.

Amaury Dumontet

Note des lecteurs3 Notes
Titre original : Black Panther: Wakanda Forever
Réalisation : Ryan Coogler
Scénario : Stan Lee, Ryan Coogler
Acteurs principaux : Letitia Wright, Angela Bassett, Danai Gurira
Date de sortie : 9 Novembre 2022
Durée : 2h42min
3
Pas mal

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

Soutenez-nous !
Rédacteur
S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x