La 28ème édition du Festival du Film de Sarlat se tiendra du 12 au 1. Le Blog Du Cinéma sera présent pour la première fois et pendant toute sa durée !

À l’occasion de sa 28ème édition, le Festival du Film de Sarlat rend un vibrant hommage à Agnès Varda, décédée en mars dernier à l’âge de 90 ans, au travers notamment de conférences ou de projections de certains de ses films, dont Cléo de 5 à 7, film de l’option cinéma au bac 2020. Car l’ADN de ce Festival niché au cœur du Périgord Noir, c’est la part belle faite aux 650 lycéens accueillis chaque année, avec un programme de transmission, d’éducation à l’image et de confrontation aux œuvres qui leur est dédié. Ainsi, cette année sont prévus plusieurs ateliers, dont  « Profession scénariste », animé par Laurette Polmanss (scénariste de Un amour impossible de Catherine Corsini), ou « Profession cinéaste d’animation », animé par Serge Elissalde (réalisateur de U).

Les lycéens sont d’ailleurs les seuls habilités, avec le public, à décerner des prix pour les sélections de longs métrages. Aucun jury professionnel, ni jury presse sauf pour le programme courts-métrages. Le nouveau Délégué général, Jean-Raymond Garcia, par ailleurs réalisateur et producteur (Un peu après minuit, Meurs, Monstre, Meurs) a souhaité « une sélection ouverte, diversifiée, et mixte, mêlant film populaire et indépendance d’esprit et de création, avec le fil rouge d’une certaine vision romanesque du cinéma, qui donne à voir de nombreux personnages à dimension héroïque, qui tombent, se relèvent et, à la faveur de fortes personnalités, parviennent à renverser des montagnes ». 

Les horaires des séances sont désormais disponibles

 La Sélection Officielle

11 films de fiction, dont 4 en séances spéciales, seront présentés, le plus souvent en présence des équipes de films. Ainsi la soirée d’ouverture du Festival permettra au public de découvrir Proxima, le 3ème long métrage de Alice Winocour, en sa présence avec et Matt Dillon, quand la soirée de clôture offrira de voir Papi Sitter, en présence du réalisateur Philippe Guillard  et des acteurs Gérard Lanvin et Olivier Marchal.

– Docteur ? de  avec Hakim Jemili, en leur présence et
 La Vérité de Hirokazu Kore-eda, avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche et Ethan Hawke
– Les éblouis de Sarah Suco, avec Camille Cottin, en leur présence et Éric Caravaca et Jean-Pierre Darroussin
– Les parfums
 de et en leur présence et
– Chanson Douce  de Lucie Borleteau en sa présence avec Karin Viard, Leïla Bekhti et , d’après le roman éponyme de Leïla Slimani , Prix Goncourt 2016
– Le meilleur reste à venir
 de Matthieu Delaporte, en sa présence, et Alexandre De La Pattelière avec Fabrice Luchini et Patrick Bruel
Les Misérables , Prix du jury au 72ème Festival de Cannes de Ladj Ly avec Damien Bonnard et Alexis Manenti
– Le Voyage du Prince, seul film d’animation du Festival, de Jean-François Laguionie 
– Just Kids de , avec Andrea Magguilli en leur présence et

La Sélection Tour du Monde

23 films- fictions et documentaires- font partie de cette sélection, dont 6 films inscrits aux nominations des Oscars 2020 pour le prix du meilleur long-métrage étranger :

Les films en présence des équipes 

Adoration de Fabrice du Welz, en sa présence, avec Thomas Gioria, Fantine Harduin et Benoit Poelvoorde
– Un fils de Mehdi M.Barsaoui, en sa présence, avec , Prix Orizzonti du meilleur acteur à la 76ème Mostra de Venise
– Un vrai bonhomme
de Benjamin Parent, en sa présence, avec Isabelle Carré et Laurent Lucas
La dernière vie de Simon
de Léo Karmann avec Martin Karmann et Camille Claris, en leur présence
– Les héros ne meurent jamais de Aude-Léa Rapin, en sa présence, avec Adèle Haenel,
– Jeune Juliette de Anne Émond, en sa présence
– Toutes les vies de Kojin, documentaire de Diako Yazdani,
– Systeme K, documentaire de Renaud Barret

Les films inscrits aux nominations des Oscars 

Adam de Maryam Youzani, représentant le Maroc
– Benni de Nora Fingscheidt pour l’Allemagne
– Freedom de Rodd Rathjen pour l’Australie
– Les Siffleurs de Corneliu Porumboiu pour la Roumanie
– Monos de Alejandro Landes pour la Colombie
– Nuestras Madres de Cesar Diaz pour la Belgique

On signale également dans cette Sélection Tour du Monde deux premiers documentaires américains: Lil’Buck:Real Swan de Louis Wallecan et Pahokee, une jeunesse américaine de Ivete Lucas et Patrick Bresnan. 

Sylvie-Noëlle sera présente pendant toute la durée du Festival et publiera des critiques quotidiennement.