Non, vous ne rêvez pas : SONG TO SONG est bien le titre du prochain Terrence Malick. Une précision cependant, il s’agit en fait de Weightless, en gestation depuis 2011. Le site Indiewire a révélé cette information, accompagné d’une photo exclusive ci-dessus.

Encore une fois, le réalisateur se permet un casting trois étoiles puisqu’il réunit ici Ryan Gosling (très attendu dans La La Land), Michael Fassbender (à l’affiche de Assassin’s Creed) et Rooney Mara (bientôt dans Lion), tous trois présents sur la photo, mais aussi Natalie Portman (bientôt dans Jackie), Christian Bale (tous deux déjà présents dans Knight of Cups), Haley BennettCate Blanchett, Val Kilmer, Benicio del Toro et Holly Hunter. Dit comme ça, cela peut paraître alléchant, mais il faut rappeler que Malick n’hésite pas à couper si ce n’est carrément enlever au montage des stars, une fois le tournage achevé. Ainsi, si Gosling, Fassbender, Mara et Portman sont à peu près confirmés (au vu du pitch plus bas), les autres ne sont qu’hypothétiques.

La capacité qu’a Terrence Malick à se servir de ces superstars (et au besoin, les jeter) a déjà fait couler beaucoup d’encre (chez nous par exemple, lors de notre rétrospective), rajouté au sentiment de répétition que produisent ses films depuis quelques années (le film-rupture variant d’une personne à l’autre). Mais alors que peut-on espérer de SONG TO SONG ?

Voici le pitch : Deux couples (Mara/Gosling et Fassbender/Portman) se mêlent et s’entremêlent, leurs relations oscillant entre séductions croisées et trahisons, avec comme toile de fond la scène rock’n’roll à Austin au Texas.

Gosling, Mara, Malick et Fassbender

On entend déjà les premiers soupirs de ceux qui imaginent encore une histoire d’amour impossible et contrariée, mêlée à de grandes digressions sur Dieu, la Nature et tout ce qui fait qu’on aime -ou qu’on déteste- Malick. Optimistes, on est en droit d’espérer que l’ambiance rock’n’roll du film sera poussée au maximum avec la présence de Patti Smith, Lykke Li, The Black Lips, Iggy Pop, Florence and the Machine et des Red Hot Chili Peppers (on croise les doigts pour qu’ils ne soient pas tous coupés au montage, ou pas trop…)

Pour ceux qui n’ont jamais renié Malick, tout a l’air de coller parfaitement à son cinéma : une relecture en sourdine de l’Histoire américaine en situant son histoire dans le Sud profond, un cadrage plus que soigné où apparaissent les éléments naturels si chers à sa filmographie (co-présence parfaite du ciel, de la terre et de l’eau, chacun prenant un tiers de l’image), et encore une fois l’opposition entre deux figures féminines complémentaires, la Blonde et la Brune, schéma apparu dans A la merveille.

Song to song

Casting 3 étoiles

SONG TO SONG sortira aux États-Unis le 17 mars prochain, et n’a pas de date française pour le moment. On attend également Voyage of Time, son documentaire sorti outre-Atlantique dont nous n’avons pour l’instant qu’une (alléchante) bande-annonce, et puis son prochain projet Radegund, un film de guerre avec le belge Matthias Schoenaerts, annoncé pour 2018, normalement…

On finit sur cette vidéo à la gloire du cinéma de Terrence Malick, qui nous rappelle ainsi la beauté de son œuvre et nous laisse croire que rien n’est perdu pour SONG TO SONG