Alors que sa série rencontre partout le succès, Sam Esmail, le créateur de Mr Robot, planche sur une mini-série adaptée de Metropolis de Fritz Lang. Ce n’est pour l’instant qu’un projet, mais qui laisse rêveur. En 1927, celui que Godard appelait affectueusement “le dinosaure” dévoilait au monde l’un de ses chefs d’oeuvre de science-fiction. Dans un monde futuriste, la ville est divisée entre les riches habitants des hautes tours et les pauvres travailleurs du sous-sol, soumis aux premiers. Si le critique Kracauer a pu voir dans le film la prémonition du nazisme, Metropolis reste plus sûrement la critique d’un certain ordre social.

Ainsi, l’adaptation de Metropolis par Sam Esmail ne serait que dans la continuité de Mr Robot, elle aussi une critique du libéralisme. Alors qu’une troisième saison est annoncée, la série avait remporté pour sa première année le Golden Globe de la Meilleure série dramatique, celui du meilleur acteur dans un rôle secondaire pour Christian Slater et un Emmy Award du Meilleur acteur pour Rami Malek.

Fritz Lang voit le projet d’un bon œil

Produit par Universal Cable Productions, les studios seraient prêts à dépenser 10 millions de dollars par épisode pour le projet. Plutôt rassurant lorsque l’on sait qu’en son temps Metropolis fut l’un des projets les plus coûteux du cinéma, notamment par l’utilisation de nombreux effets spéciaux (on se souvient encore du robot, emblématique)

Que va donc bien donner la transposition à la télévision américaine de ce chef d’oeuvre du muet allemand ?
Nous le saurons dans un long moment puisque Sam Esmail n’a pas prévu de montrer le résultat avant deux ou trois ans. Rappelons toutefois que Metropolis a fait naître plusieurs projets d’adaptation ou d’inspiration Lang-ienne. La première fois par Giorgio Moroder qui a amorcé un énorme travail de recherche des fragments du film avant de remettre la bande-son au goût du jour avec des musiques typiques des années 80. Il y a eu également une inspiration dans le manga éponyme de Osamu Tezuka (le papa d’Astro Boy) publié en 1949, qui connaîtra une version animée en 2001 par Rintaro. On ne compte pas non plus les nombreuses références dans la pop culture, de Blade Runner à 2046 en passant par Le Roi et l’Oiseau. Ainsi, l’universalité de Metropolis ne cesse d’être réinventée, et c’est pour le mieux.

Ci-dessous le trailer de la version de Giorgio Moroder. Pour les puristes, elle dénature l’oeuvre du maître… Pour les autres, c’est la promesse d’une belle soirée entre copains.

Métropolis sera adapté en série par le créateur de Mr.Robot

0