Qu’elles viennent du cinéma ou de la télévision, plus de 140 stars du grand et du petit écran se sont réunies dans une lettre ouverte afin de réagir face à l’inégalité des sexes. En effet, ce principe selon lequel les hommes et les femmes devraient recevoir un traitement égal et ne devraient pas subir de discriminations sert de base à ce texte.

On peut notamment citer Oprah Winfrey (Un raccourci dans le temps), Natalie Portman (Annihilation), Ryan Reynolds (Deadpool 2), Lena Dunham (la série Girls), Chadwick Boseman et Letitia Wright (Black Panther), Meryl Streep (Pentagon papers), Thandie Newton (Solo : a Star Wars story), Reese Witherspoon, Amy Schumer, Issa Rae, Michael Sheen ou encore Natalie Dormer.
Elles mettent en garde les dirigeants politiques de cette inégalité qui se veut persistante, parfois même grandissante dans certains milieux.

Ces signataires souhaitent que chaque fille possède une éducation juste et équilibrée et que les leaders utilisent leurs pouvoirs pour délivrer des “changements historiques pour les femmes”.
“La pauvreté est sexiste. Et nous ne resterons pas là tandis que les femmes les plus pauvres sont négligées” peut-on lire également dans cette lettre.

D’autres personnalités du monde de la politique ou des médias ont déjà rejoint la liste des signataires, comme l’ancienne secrétaire d’État des États-Unis, Madeleine Albright, l’administratrice des sociétés Facebook et The Walt Disney Company, Sheryl Sandberg, Chelsea Clinton ou Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post.

D’après une étude du Forum Économique Mondial, l’écart d’égalité entre les hommes et les femmes prendrait 100 ans pour se résorber.

Voici la lettre en question :

“Dear World leaders,

We’re putting you on notice.

For 130 million girls without an education. For one billion women without access to a bank account. For 39,000 girls who became child brides today. For women everywhere paid less than a man for the same work.

There is nowhere on earth where women have the same opportunities as men, but the gender gap is wider for women living in poverty.

Poverty is sexist. And we won’t stand by while the poorest women are overlooked.

You have the power to deliver historic changes for women this year. From the G7 to the G20; from the African Union to your annual budgets; we will push you for commitments and hold you to account for them. And, if you deliver, we will be the first to champion your progress.

We won’t stop until there is justice for women and girls everywhere.

Because none of us are equal until all of us are equal.”

Laisser un commentaire

avatar
  S'abonner  
Notifications :