JE SUIS À VOUS TOUT DE SUITE est le premier long métrage en tant que réalisatrice de Baya Kasmi. Scénariste du Nom des gens, elle livrait un film très personnel au point de donner son prénom à l’héroïne Baya Benmahmoud. Le film avait été récompensé lors de la Cérémonie des Césars  2011 dans les catégories Meilleur scénario original , Meilleur film français de l’année et Meilleure actrice/Meilleur acteur pour Sara Forestier et Jacques Gamblin.

Elle revient donc avec une réalisation inspirée du roman  La Contre-vie  de Philippe Roth dont le thème est similaire. La réalisatrice donne de nouveau vie à sa propre histoire et réitère son propos par le prisme d’une famille dont la mixité religieuse et culturelle pose la question du lien et celle de l’épanouissement à travers une religiosité qu’on affiche ou que l’on renie.
Dans JE SUIS À VOUS TOUT DE SUITE, il est questions des origines au sens pluriel du terme. On y aborde l’origine familiale ainsi que l’origine des maux, des choix et des combats que l’on mène , tous encrés dans la douce enfance.

Photo du film JE SUIS À VOUS TOUT DE SUITE

Hanna Belkacem est née d’un père algérien qui a fui son pays d’origine pour se fondre dans le paysage français, quitte à vendre du porc dans son épicerie, et d’une mère française dont les convictions humanistes et apolitiques font d’elle une femme à la générosité contemplative. Hanna et son petit frère bien aimé Donadieu sont éduqués dans la tolérance et l’ouverture idéologique absolue mais un jour un événement silencieux et tragique vient ébranler leur équilibre. La complicité de l’enfance se meut alors peu à peu dans l’incompréhension et le mépris à l’age adulte, jusqu’à ce que la vie de l’un d’eux soit en danger.

Alors que l’on pourrait s’attendre à de la drôlerie et de la légèreté au vue du casting qui fleure bon la comédie à succès (à l’affiche : Agnès JaouiRamzy, la chanteuse Camélia Jordana, l’humoriste Claudia Tagbo et l’apparition d’Anémone ), c’est en réalité un film beaucoup plus subtil et profond qui se joue. Les rôles principaux sont très joliment interprétés par de jeunes comédiens, Vimala Pons, Medhi Djaadi et Laurent Capelluto qui bercent le film entre drame, poésie et émotion. Il y a beaucoup d’émotion. Il est quasiment impossible de se tenir à distance de cette chronique familiale qui impose sans qu’on s’en aperçoive une puissante identification. C’est l’histoire de l’enfant que nous avons été, parfois rejeté , parfois humilié puis parfois plus fort. Le film joue sur la corde sensible sans jamais entrer dans le sentimentalisme ,c’est la justesse du propos qui parvient ,à de nombreuse reprises, à nous émouvoir.

Nous sommes fondamentalement dans le questionnement de ce qu’est l’enracinement et la résilience. Son propos n’est pas politique, mais psychanalytique, donc fort et parfois brutal.

« Rien n’est plus précieux et fragile que l’innocence de l’enfance et les blessures qu’on y subit restent indélébiles, ancrées dans les chairs. »

JE SUIS À VOUS TOUT DE SUITE et ses personnages jouissent d’une superbe écriture, riche de nuance, de complexité et de détails. Baya Kasmi alterne flash back, voix off et récit au présent pour nous distiller tout le long du récit les clefs et les multiples ramifications de l’intrigue. C’est extrêmement bien construit. Parmi les nombreux sujets abordés on rencontre évidemment l’enfance qui marque et détermine le reste de la vie, l’amour, celui d’une mère, d’une sœur, d’un homme et de Dieu. On parle aussi bien évidement de la religion musulmane, sa pratique, le rêve d’une vie meilleure, et de l’acceptation de l’autre.

Photo du film JE SUIS À VOUS TOUT DE SUITE

Alors qu’il aurait été très facile de tomber dans les pièges du scénario attendus et des personnage monochromes ou caricaturaux, Baya Kasmi filme des couleurs, des émotions, de la lumière et de la noirceur et surprend, en bien, par la qualité de son analyse. On est bien loin d’une structure « calibrée » pour faire mouche. Il y a de la poésie, de la nostalgie dans le récit. On pense parfois au Fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean Pierre Jeunet a travers les choix esthétique des couleurs et des ambiance très travaillé. Une scène d’étreinte amoureuse immergée dans la lumière du soleil est tout simplement magnifique. Nul doute qu’avec son premier film la réalisatrice confirme son talent d’écriture et de metteur en scène.
JE SUIS À VOUS TOUT DE SUITE est une très jolie surprise et contient de belles petites perles. On sort les mouchoirs et le sourire. À regarder avec le cœur.

Suivre @bsarah6

LES AUTRES SORTIES DU 30 SEPTEMBRE 2015

INFORMATIONS

Affiche du film JE SUIS À VOUS TOUT DE SUITE

Titre original : Je suis à vous tout de suite
Réalisation : Baya Kasmi
Scénario : Baya Kasmi, Michèle Leclerc
Acteurs principaux : Vimala Pons, Medhi Djaadi , Ramzy , Agnés Jaoui
Pays d’origine : France
Sortie : 30 septembre 2015
Durée : 1h40
Distributeur : Le Pacte
Synopsis : Hanna a 30 ans, beaucoup de charme et ne sait pas dire non : elle est atteinte de la névrose de la gentillesse. Ce drôle de syndrome familial touche aussi son père, Omar, « épicier social » et sa mère, Simone, « psy à domicile ». Avec son frère Hakim, focalisé sur ses racines algériennes et sa religion, le courant ne passe plus vraiment. Mais un événement imprévu oblige Hanna et Hakim à se retrouver…

BANDE ANNONCE