Le premier film co-réalisé par Romane Bohringer et Philippe Rebbot, L’AMOUR FLOU, est en Compétition au Festival Francophone d’Angoulême.

Romane Bohringer (Un Couteau dans le Cœur) et Philippe Rebbot (La Finale) sont des acteurs qu’on aime pour l’originalité et parfois même l’anticonformisme dont ils font preuve dans leurs choix de rôles. On adore l’intensité de jeu de Romane et le flegme burlesque de Philippe. Ces qualités s’illustrent parfaitement dans leur premier film L’AMOUR FLOU, petit bijou audacieux à leur image. Partant du constat de la fin de leur couple mais pas de leur amitié, ni surtout de la beauté de leur famille composée de leurs deux enfants Rose et Raoul, ils ont cherché et trouvé une solution alternative à la cassure nette du divorce et à la colocation. Est ainsi né le “sépartement” : chacun son appartement et entre les deux, les chambres des enfants. Et ils ont décidé d’en parler en co-écrivant, puis en co-réalisant leur film, tourné en 24 jours et en temps réel.Photo du film L'AMOUR FLOUOn les a rencontrés pendant le Festival et Romane Bohringer assure que “le film a transcendé et sublimé une période qui aurait pu être douloureuse, la rendant plus gracieuse“. Tout en reconnaissant que l’art est un exutoire auquel le commun des mortels n’a pas forcément accès dans ces moments compliqués de la vie. Les dialogues sont percutants et drôles, l’autodérision est omniprésente et les situations sont tantôt comiques, tantôt tristes. Tout sonne vrai, et pour cause.

Si Philippe Rebbot avait “plus envie au départ de faire un film intense, prêt à rejouer les engueulades“, il s’est rendu compte que “ces scènes étaient déjà dans l’inconscient collectif“. C’est Romane qui a “ramené le film a quelque chose de plus léger, sans pour autant se censurer, mais en veillant à conserver la bonne distance afin qu’aucun d’entre eux ne soit gêné quand le film serait montré“.

“Grâce à ces deux comédiens attachants, qui ont eu le courage d’inventer ce film, de la même manière qu’ils ont inventé leur histoire, L’AMOUR FLOU est un OVNI émouvant et réellement jubilatoire.”

On les voit donc éprouver leurs ressentis chacun de leur côté, grâce à leurs psychanalystes respectives. On les voit annoncer leur solution atypique à leurs familles. Même si les réactions des uns et des autres et les regards portés sur cette décision innovante sont évidemment rejoués, les réalisateurs interprètes de leur propre vie assurent que tout est très proche de la réalité, car ils ont vraiment “essayé de retranscrire la personnalité de chacun“. Puis ils déménagent, emménagent et mettent un peu de temps pour organiser leur nouveau mode de vie. Chacun commence à avoir une vie amoureuse ou à rêver d’en avoir une. Car ce film pose d’ailleurs très bien la question de l’après séparation à la quarantaine et de ce que signifie refaire sa vie et tout ce qu’on y projette. Les scènes fantasmées ou réelles de leurs nouvelles rencontres sont hilarantes.Photo du film L'AMOUR FLOUCe qui fait aussi l’originalité du format de ce film, c’est que s’inscrit en filigrane une photographie, voire une critique, de la société et de ses modes de comportements conformistes. Ainsi, le directeur d’école faisant remarquer aux parents l’importance de couper les cheveux du petit Raoul, invite judicieusement à une réflexion sociologique sur l’identité et le genre. Romane y rajoute une petite part politique, puisque “le film a aussi infusé pendant les élections, avec des trucs très durs prononcés“. On croise d’ailleurs Clémentine Autain dans une scène, approuvant cette solution comme une réponse judicieuse à la crise du logement en région parisienne, mais du coup un peu hors sujet. Par contre les scènes décalées de Reda Kateb et sa relation avec son chien Polo, qui met en exergue l’impact de ce que vit Philippe sur son chien Lady, sont réjouissantes. On ne s’ennuie pas une seconde et les émotions prennent parfois par surprise. De nombreuses scènes résonnent inévitablement en chaque spectateur, et en ce sens dédramatisent la notion même de séparation. Grâce à ces deux comédiens attachants qui ont eu le courage d’inventer ce film, de la même manière qu’ils ont inventé leur histoire, L’AMOUR FLOU est un ovni émouvant et réellement jubilatoire.

Sylvie-Noëlle

Votre avis ?
L'AMOUR FLOU, un OVNI jubilatoire - Critique
Titre original : L’amour flou
Réalisation : Romane Bohringer, Philippe Rebbot
Scénario : Romane Bohringer, Philippe Rebbot
Acteurs principaux : Romane Bohringer, Philippe Rebbot, Reda Kateb,
Date de sortie : 10 Octobre 2018
Durée : 1h37 min
4.0Jubilatoire
Avis des lecteurs 33 Avis

L’AMOUR FLOU, un OVNI jubilatoire – Critique

2