La 43ème Cérémonie des César n’a pas dérogé à la règle : ses lenteurs, son palmarès attendu et ses effusions. Il y a eu des joies, des larmes et aussi des revendications. Retour sur une soirée mi-figue mi-raisin durant laquelle Manu Payet en maitre de cérémonie plutôt audacieux (et drôle , il faut bien le dire), a tenté de conjuguer show et actualité pas toujours joyeuse.

Ils étaient tous au rendez-vous hier soir. Tous ceux qui ont fait le cinéma en 2017 se sont succédés sur le tapis rouge de la 43ème Cérémonie des César. Chez les nommés, le stress était palpable et du côté des remettants, l’ambiance était un peu plus détendue. De toute façon, avec 13 nominations ex-æquo pour 120 Battements par minute et Au revoir là-haut, chacun avait tout de même une idée plus ou moins claire de la tournure de la soirée.

D’ailleurs, dès la première récompense, le ton est donné, c’est Nahuel Pérez Biscayart qui remporte le César du Meilleur Espoir Masculin et ce ne sera que le début du sacre de 120 Battements par minute puisqu’il repartira à la fin des trois heures de cérémonie avec 6 César, dont celui du Meilleur Film.

Robin Campillo et les membres de l’équipe du film qui se sont succédés sur scène ont pris le temps nécessaire pour rappeler l’importance de continuer le combat initié par l’association Act Up dont le film retrace le parcours et ont également incité l’opinion publique à ne plus « fermer les yeux » sur les questions des migrants, de la prostitution et de la toxicomanie.
« Comme il y a vingt cinq ans, silence égal mort », déclarait Robin Campillo. c’était donc d’une joie emprunte de gravité que chacun reçut sa récompense pour ce film que Manu Payet désigna lui-même de « majeur ».

La solennité était de rigueur également lors des nombreux hommages rendus aux personnalités disparues cette année. Johnny Hallyday, Jeanne Moreau, Danielle Darieux et Mireille Darc entre autres ont pu être célébrés une ultime fois publiquement par leur famille du Cinéma.

Un des hommages les plus vibrants restera cependant celui de Marion Cotillard à Penélope Cruz, qui en l’entendant exprimer son admiration sans faille pour la « beauté, que dis-je, la splendeur » de celle qui a obtenu l’Oscar de la Meilleure Actrice pour Vicky Cristina Barcelona et le Prix d’Interprétation Féminine à Cannes pour Volver, fut émue aux larmes.
Ce fut alors le moment pour Pedro Almodovar, avec qui Penélope Cruz a tourné pas moins de cinq films, d’entrer en scène et de dire avec beaucoup d’émotion son amour pour la comédienne dont il a fait sa muse.

Cette année, l’Académie remettait pour la toute première fois le César du Public. Ce prix qui récompense le film ayant fait le plus d’entrées en 2017 a pour vocation de réconcilier les César avec un large public. C’est donc Dany Boon et son Raide Dingue qui remportent le prix (au détriment d’Alibi.com ou Le Sens de la fête).
Dany Boon , qui n’a pas oublié de préciser que cette fois-ci, il ne remerciait non pas l’Académie, mais le public qu’il félicite d’aimer « tous les cinémas ». Il minimise ainsi la polémique qui oppose souvent le cinéma “grand public” et le cinéma” d’auteur” en rappelant que, lorsqu’on est enfant, « on ne rêve pas de faire des comédies ou des drames, des films populaires ou des films d’auteurs, on rêve simplement de faire du cinéma ». Consensus donc.

Pourtant, malgré les efforts de l’Académie pour faire entrer la comédie aux César, Le Sens de la fête et Rockn’roll repartent bredouille et c’est un film plus exigeant, Petit paysan, qui remporte le César du Meilleur Premier Film et  sacre Sarah Girardeau Meilleure Actrice dans un Second Rôle. Il se sera pas si facile de sortir les César de leur cinéphilie et cela s’est confirmé par la fabuleuse récompense décernée au film Barbara et Jeanne Balibar qui reçoit le César de la Meilleure Actrice et offre en fin de soirée un discours passionnant et passionnée – y compris lorsque la musique lui ordonne de partir ! – Jeanne Balibar évoque Barbara , la chanteuse, la femme et l’artiste en saluant la possibilité qu’offre le cinéma de ne pas oublier les grandes figures artistiques qui nous ont quittés.

Les César auront donc été très marqué par le devoir de mémoire et de survivance, pas facile pour Manu Payet remplir son rôle d’entertainer. Malgré tout, il est parvenu à tenir le show à grand coup d’autodérision, notamment en parodiant les agents ou en se mettant en scène dans un faux-film intitulé “La Saucisse” ; il offrira même à Robin Campillo une version acoustique et très personnelle de la bande-originale de son film. Mission réussie pour lui. Nous le saluons.

La soirée s’est achevée sur une note engagée avec l’intervention d’un militant Act up. La 43ème Cérémonie des César était définitivement un peu politique.

Voici donc le palmarès de cette 43ème Cérémonie des César dans les grandes catégories (retrouvez la totalité des catégories sur le site officiel de l’Académie des César)

Et les César sont attribués à …


 

Meilleure Actrice

Jeanne Balibar – BARBARA

 

Juliette Binoche – UN BEAU SOLEIL INTÉRIEUR
Emmanuelle Devos – NUMÉRO UNE
Marina Foïs – L’ATELIER
Charlotte Gainsbourg – LA PROMESSE DE L’AUBE
Doria Tillier – MONSIEUR ET MADAME ADELMAN
Karin Viard – JALOUSE

Meilleur Acteur

Swann Arlaud – PETIT PAYSAN

 

Daniel Auteuil – LE BRIO
Jean-Pierre Bacri – LE SENS DE LA FÊTE
Guillaume Canet – ROCK’N ROLL
Albert Dupontel – AU REVOIR LÀ-HAUT
Louis Garrel – LE REDOUTABLE
Reda Kateb – DJANGO

Meilleure Actrice dans un Second Rôle

Sara Giraudeau – PETIT PAYSAN

 

Laure Calamy – AVA
Anaïs Demoustier – LA VILLA
Adéle Haenel – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE
Mélanie Thierry – AU REVOIR LÀ-HAUT

Meilleur Acteur dans un Second Rôle

Antoine Reinartz – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

 

Niels Arestrup – AU REVOIR LÀ-HAUT
Laurent Lafitte – AU REVOIR LÀ-HAUT
Gilles Lellouche – LE SENS DE LA FÊTE
Vincent Macaigne – LES SENS DE LA FÊTE

Meilleur Espoir Féminin

Camélia Jordana – LE BRIO

 

Iris Bry – LES GARDIENNES
Laetitia Dosch – JEUNE FEMME
Eye Haïdara – LE SENS DE LA FÊTE
Garance Marillier – GRAVE

Meilleur Espoir Masculin

Nahuel Pérez Biscayat – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

 

Benjamin Laverinhe – LE SENS DE LA FÊTE
Finnegan Oldfield – MARVIN OU LA BELLE ÉDUCATION
Pablo Pauly – PATIENTS
Arnaud Valois – 120 BATTEMENTS PAR MINUTES

Meilleur Scénario Original

Robin Campillo – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

 

Mathieu Amalric et Philippe Di Folco – BARBARA
Julia Ducournau – GRAVE
Claude Le Pape, Hubert Charuel – PETIT PAYSAN
Eric Toledano, Olivier Nakache – LE SENS DE LA FÊTE

Meilleure Adaptation

Albert Dupontel, Pierre Lemaitre – AU REVOIR LÀ-HAUT

 

Xavier Beauvois, Frédérique Moreau, Marie Maille – LES GARDIENNES
Grand Coprs Malade, Fadette Drouard – PATIENTS
Eric Barbier, Marie Eynard – LA PROMESSE DE L’AUBE
Michel Hazanavicius – LE REDOUTABLE

Meilleure Musique Originale

Arnaud Rebotini – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

 

Christophe Julien – AU REVOIR LA-HAUT
Jim Williams- GRAVE
MYD – PETIT PAYSAN
Matthieu Chedid – VISAGES VILLAGES

Meilleure Réalisation

Albert Dupontel – AU REVOIR LÀ-HAUT

 

Robin Campillo – 120 BATTEMENTS PAR MINUTES
Mathieu Amalric – BARBARA
Julia Ducourneau – GRAVE
Hubert Charuel – PETIT PAYSAN
Michel Hazanavicius – LE REDOUTABLE

Meilleur Film de Court Métrage

LES BIGORNEAUX réalisé par Alice Vial

 

LE BLEU BLANC ROUGE DE MES CHEVEUX réalisé par Josza Anjembe
DEBOUT KINSHASA réalisé par Sébastien Maitre
MARLON réalisé par Jessica Palud
LES MISERABLES réalisé par Ladji Ly

Meilleur Film d’Animation pour le court-métrage

PÉPÉ LE MORSE réalisé par Lucrèce Andreae

 

LE FUTUR SERA CHAUVE réalisé par Paul Cabon
I WANT PLUTO TO BE A PLANET AGAIN réalisé par Marie Amachoukeli
LE JARDIN DE MINUIT réalisé par Benoit Chieux

Meilleur Film d’Animation pour le long-métrage

LE GRAND MÉCHANT RENARD ET AUTRES CONTES réalisé par Benjamin Renner et Patrick Imbert

 

SAHAR réalisé par Pierre Coré
ZONBILLÉNIUM réalisé par Arthur de Pins et Alexis Ducord

Meilleur Film Documentaire

I AM NOT YOU NEGRO réalisé par Raoul Peck

 

12 JOURS réalisé par Raymond Depardon
A VOIX HAUTE-LA FORCE DE LA PAROLE réalisé par Stéphane Freitas
CARRÉ 35 réalisé par Eric Caravaca
VISAGES VILLAGES réalisé par Agnès Varda

Meilleur Premier Film

PETIT PAYSAN réalisé par Hubert Charuel

 

GRAVE réalisé par Julia Duvournau
JEUNE FEMME réalisé par Léonor Serraille
MONSIEUR ET MADAME ADELMAN réalisé par Nicolas Bedos
PATIENTS réalisé par Grand Corps Malade

Meilleur Film Étranger

FAUTE D’AMOUR, réalisé par Andreï Zviaguinsev

 

LE CAIRE CONFIDENTIEL réalisé par Tarik Saleh
DUNKERQUE réalisé par Christopher Nolan
L’ÉCHANGE DE PRINCESSES réalisé par Marc Dugain
LA LA LAND réalisé par Damien Chazelle
NOCES réalisé par Stéphane Streker
THE SQUARE réalisé par Ruben Östlund

Meilleur Film

120 BATTEMENTS PAR MINUTES réalisé par Robin Campillo

 

AU REVOIR LÀ-HAUT réalisé par Albert Dupontel
BARBARA réalisé par Mathieu Amalric
LE BRIO réalisé par Yvan Attal
PATIENTS réalisé par Grand Corps Malade
PETIT PAYSAN réalisé par Hubert Charuel
LE SENS DE LA FÊTE réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache

César du public

RAIDE DINGUE réalisé par Dany Boon

César d’Honneur

Penelope Cruz

 

Sarah Benzazon