Le réalisateur Thomas Vincent, plus habitué aux films d’action et aux thrillers (Mister Bob ou Le nouveau protocole), n’a pas choisi la facilité en adaptant le roman intimiste de Jean-Paul Dubois Le Cas Sneijder. Parvenant à surmonter la difficulté essentielle, à savoir transformer le « je » introspectif du roman. Il a heureusement décidé avec sa co-scénariste Yaël Cojot-Goldberg de ne pas employer dans LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER le procédé pesant d’une voix off narratrice. Ce n’est en effet pas facile de filmer l’introspection d’un homme qui souffre, sa prise de conscience du drame qu’il a traversé et de la douleur provoquée par le décès accidentel de sa fille. Thomas Vincent a pris le parti de filmer au plus près le visage de cet homme en état de sidération post-traumatique qui renoue avec la vie.

L’émotion provoquée par le roman est intacte, décuplée même. Thierry Lhermitte interprète Paul Sneijder avec dignité et sobriété. Bien loin de ses personnages farfelus habituels, il est bluffant et très émouvant. Au fur et à mesure qu’il retrouve la mémoire, et avec elle la douleur qui remonte à la surface, Paul se transforme sous nos yeux et devient un étranger à sa propre famille. La brutalité de l’événement l’amène à oser se poser des questions sur la fatuité de sa vie et sur l’amour de ceux qui l’entourent. Sa seconde épouse, en premier lieu, mère de ses deux fils. Cette femme dynamique, organisée, ambitieuse, pour qui l’apparence compte plus que tout, et qui pousse son époux à ne pas s’apitoyer sur son sort, à avancer, à reprendre ses esprits. Géraldine Pailhas lui prête brillamment ses traits. Tellement odieuse et pourtant si pragmatique dans ses attentes de demandes de dommages et intérêts auprès des responsables de l’accident. Au risque de trop en dire, on préfère vous laisser découvrir par vous-mêmes les circonstances de ce dernier.

Photo du film LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER

© SND

Le film se situe à Montréal, ce qui n’est pas anodin dans la trame de l’histoire. En effet, le froid de l’hiver, la différence de culture et de vision du monde judiciaire, mais aussi le rapport à la réparation et à l’argent, sont à considérer puisque la famille de Paul est française. Plusieurs réalisateurs ont récemment filmé de façon différente et bouleversante avec beaucoup d’acuité la douleur d’un homme face au deuil d’une fille ou d’une compagne : Au nom de ma fille dans lequel Daniel Auteuil y était très expressif ou Ce sentiment de l’été de Anders Danielson Lie, quant à lui bien davantage dans la retenue. Certains trouveront peut-être le rythme de LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER un peu lent, mais il est conseillé de laisser le temps à l’intrigue de s’installer et vous laisser guider et gagner par une émotion graduelle bouleversante, qui prend parfois par surprise et qui accompagne avec subtilité les révélations multiples.

“LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER nous guide vers une émotion graduelle bouleversante, qui nous prend par surprise”

Les réactions et les centres d’intérêt de Paul deviennent imprévisibles et offrent à la mise en scène de belles possibilités et d’astucieux décalages dans les situations et les dialogues. Ainsi les rencontres avec deux personnes qui vont apporter à Paul la bienveillante humanité dont il a besoin à ce moment précis de sa vie. D’abord avec Maitre Wagner, interprété par le formidable Pierre Curzi connu en France depuis le drôlissime Le Déclin de l’Empire Américain. L’acteur donne à son personnage d’avocat de la partie adverse une élégance et un discours d’une extrême finesse, telle celle du Misanthrope de Molière qui encourageait « qu’en ces termes choisis ces choses là soient dites ». L’autre bon samaritain, c’est Benoit Charistéas (l’humoriste québécois Guillaume Cyr) patron de Dog Walker dont la passion pour les chiens et les mathématiques est tellement communicative. Ses expériences avec les chiens et certains de leurs maîtres seront tout aussi inattendues et réjouissantes dans le nouvel ancrage à la réalité de Paul.
On est en empathie absolue avec ce héros confronté à une forme de brutalité et d’irrespect de la part de ses proches, voire d’un abus de pouvoir, qui rend à sa manière hommage à sa fille.

Les sons omniprésents et très anxiogènes liés à l’accident de Paul dans LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER sont toutefois très prégnants. On comprend bien que le réalisateur a aussi voulu faire partager au spectateur ces bruits liés à l’accident encore présents dans la tête de Paul mais on atteint là les limites de l’introspection filmée. La musique originale du groupe HiTnRuN, qui avait déjà composé la bande sonore de Les Combattants, et les musiques additionnelles du groupe folk-rock canadienTimber Timbre compensent heureusement ce choix. On regrette enfin que la bande-annonce et l’affiche donnent une image biaisée de LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER et induisent les spectateurs en erreur. Qu’on ne s’y trompe pas, les dialogues de ce drame sont certes subtils et nous font parfois sourire, mais ceux qui pensent aller voir un film comique avec la caution de Thierry Lhermitte en seront pour leur frais.

Sylvie-Noëlle

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ?

INFORMATIONS

Affiche du film LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER

Titre original : La nouvelle vie de Paul Sneijder
Réalisation : Thomas Vincent
Scénario : Thoams Vincent, Yaël Cojot-Goldberg d’après le roman de Jean-Paul Dubois “Le Cas Sneijder”
Acteurs principaux : Thierry Lhermitte, Geraldine Pailhas
Pays d’origine : France, Canada
Sortie : 8 juin 2016
Durée : 1h54min
Distributeur : SND Groupe M6
Synopsis : Suite à un rarissime accident, Paul Sneijder ouvre les yeux sur la réalité de sa vie de « cadre supérieur » à Montréal : son travail ne l’intéresse plus, sa femme l’agace et le trompe, ses deux fils le méprisent… 
BANDE-ANNONCE

Nous signaler une erreur dans l’article ?
Sélectionnez le texte (140 caractères maximum) en question et appuyez sur Ctrl+Entrée.

2
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Sylvie-Noëlleflairs Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
flairs
Invité

Très bonne critique Sylvie…!
Lionel Flairs (c/o HiTnRuN !!)

« LA NOUVELLE VIE DE PAUL SNEIJDER » : la bouleversante douleur d’un homme

2

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :