Twin Peaks, la série créée par David Lynch et Mark Frost au début des années 90, fête ses 30 ans. Œuvre télévisuelle majeure, à la fois OVNI et référence indiscutable, elle a marqué un véritable tournant dans l’histoire des séries. Voici 5 bonnes raisons de voir (ou revoir) Twin Peaks.

Un univers riche et mystérieux

Des lieux mythiques et mystiques

L’univers de TWIN PEAKS est fait de lieux mythiques et mystiques. La ville elle-même est un endroit mystérieux, à l’aura très particulière. Certains endroits offrent un peu de réconfort aux personnages et aux téléspectateurs. C’est le cas du Double R Diner, où Dale Cooper, l’agent spécial mandaté par le FBI pour résoudre l’énigme du meurtre de Laura Palmer, se rend régulièrement pour savourer un café et une tarte à la cerise. Mais ces lieux à l’atmosphère calme et apaisante sont rares. TWIN PEAKS semble habitée par quelque chose d’imperceptible et d’irrationnel. La Black Lodge et la White Lodge en sont une illustration parfaite. Ces lieux de passages des corps, des âmes et des doubles intriguent et fascinent les téléspectateurs.

Des personnages déjantés mais attachants

Chaque habitant de Twin Peaks semble cacher de lourds secrets. Autour de Dale Cooper gravite une galerie de personnages déjantés mais attachants, qui ont tous un rôle à jouer dans l’histoire. Comment oublier la femme à la bûche (Log Lady), Nadine et son obsession pour rendre les rideaux silencieux ou encore le fantasque Docteur Jacoby ?

On refait la scène N°12 : « It is happening again » – Twin Peaks

Une série aussi terrifiante que drôle

Une atmosphère pesante et effrayante en fil conducteur

TWIN PEAKS est une série à l’atmosphère pesante et effrayante. Tout au long de la série, une menace plane sur la petite ville. Si certaines choses sont clairement identifiables par le téléspectateur, d’autres font partie intégrante de l’intrigue. Twin Peaks semble coupée du monde, perdue au milieu d’une forêt constamment plongée dans la brume. Au loin, on entend des chouettes hululer. Tout est fait (et bien fait) pour maintenir une atmosphère mystérieuse.

L’humour est omniprésent dans Twin Peaks

L’humour est omniprésent dans TWIN PEAKS et occupe une part importante dans l’univers de la série. Noir et grinçant, flirtant parfois avec l’absurde, il lui confère un ton unique. Le personnage de Dale Cooper n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de plaisanter et ses répliques sont souvent savoureuses. Le couple formé par Andy et Lucy est irrésistible. Ces deux amoureux timides n’osant pas s’avouer leurs sentiments se retrouvent régulièrement impliqués dans des scènes très drôles.

Une musique envoûtante

Le chef-d’œuvre d’Angelo Badalamenti

Si TWIN PEAKS a autant marqué les esprits, elle le doit en grande partie aux superbes compositions d’Angelo Badalamenti. Personne n’a oublié le générique de la série et ses quelques notes de piano savamment distillées… La rencontre entre David Lynch et le compositeur remonte à l’époque de Blue Velvet. Alors que Lynch ne parvient pas à trouver la musique idéale pour son nouveau film, Badalamenti lui est présenté par la production. L’alchimie est immédiate. Si bien que, quelques années plus tard, le compositeur sicilien se retrouve aux commandes de la bande originale de TWIN PEAKS. Mais Angelo Badalamenti ne se contente pas de composer ce générique devenu culte. Il offre à David Lynch et à sa série une bande son de toute beauté. Ses nappes de synthétiseur accompagnent chacun des moments-clés de l’intrigue. Parfois sombre et inquiétante, parfois enjouée et dansante, la musique de TWIN PEAKS contribue grandement à l’atmosphère si singulière de la série.

Des artistes invités par David Lynch tout au long de la saison 3

Pour la saison 3 de TWIN PEAKS, on retrouve l’irremplaçable Angelo Badalamenti aux commandes. Mais David Lynch a décidé de se renouveler à tous les niveaux pour la suite de sa série fétiche. Le réalisateur a choisi d’inviter des artistes qu’il affectionne tout particulièrement et de les mettre en scène dans plusieurs épisodes de cette nouvelle saison. Au programme, des artistes invités par David Lynch comme Nine Inch Nails (qui ont notamment travaillé avec lui sur le tournage de Lost Highway) mais aussi des groupes émergents, encensés par le réalisateur : Chromatics, Au revoir Simone, etc.

Une œuvre qui a inspiré les séries actuelles

De X-Files à Riverdale, l’influence majeure de Twin Peaks

TWIN PEAKS a eu une influence majeure sur le renouvellement des séries à partir des années 90. Elle marque un tournant dans l’histoire de la télévision et a ouvert des voies de narration non explorées jusque-là pour une fiction télévisée. Deux ans après sa fin prématurée sur le petit écran en 1991, une nouvelle série captive les amateurs d’intrigues surnaturelles : X-Files. L’influence de TWIN PEAKS est une évidence.
L’équipe de production ne s’en est d’ailleurs jamais cachée, allant jusqu’à placer une photo de Laura Palmer dans le bureau de l’agent Mulder. Plus récemment, beaucoup d’autres séries se sont largement inspirées de TWIN PEAKS : Bates Motel, True Detective ou encore Riverdale.

Saison 10 de X-FILES : la réactualisation d’une série culte

Twin Peaks a aussi inspiré des soap-opéras

L’influence de TWIN PEAKS apparaît comme évidente lorsque l’on évoque des séries comme X-Files ou Riverdale. Elle est même revendiquée par de nombreux réalisateurs, comme ceux de la série Lost. Ce que l’on sait moins, c’est que la série de David Lynch a joué un rôle important dans d’autres créations où l’univers paraît plus éloigné. Desperate Housewives, qui a connu un grand succès dans les années 2000, est directement influencée par TWIN PEAKS. Le réalisateur Marc Cherry est d’ailleurs un admirateur de la série créée par Mark Frost et David Lynch. Des similitudes existent : une petite ville américaine, un personnage mort comme point de départ de l’intrigue, des secrets enfouis, etc. Il ne manque que le côté mystique de TWIN PEAKS à Desperate Housewives !

Une saison 3 réussie après 25 ans d’attente

Une fin de saison 2 inoubliable pour toute une génération de fans

L’enjeu était de taille pour David Lynch. Rarement une œuvre télévisuelle aura suscité un tel engouement et une telle attente. Lorsque la diffusion de la saison 2 s’est achevée en 1991, l’histoire était loin d’être terminée. Au contraire, la scène finale a laissé toute une génération de fans de TWIN PEAKS dans le désarroi le plus total. Mais l’espoir d’un retour de la série de David Lynch sur le devant de la scène a toujours existé. La raison est simple : Laura Palmer annonce à Dale Cooper qu’ils se reverront dans 25 ans. Le réalisateur d’Elephant Man a tenu promesse : TWIN PEAKS a ressuscité pour une saison 3.

Notre critique de TWIN PEAKS : FIRE WALK WITH ME (1992)

Une saison 3 déroutante mais captivante

Dire que la saison 3 de TWIN PEAKS suscite des attentes est un doux euphémisme. L’événement est tellement important que la diffusion des deux premiers épisodes est programmée en ouverture du Festival de Cannes 2017. Le mystère a été minutieusement entretenu et les questions sont nombreuses. L’une d’entre elles revient régulièrement au sein de la communauté des fans de TWIN PEAKS : quelle va être l’orientation choisie par David Lynch pour poursuivre son récit ? C’est tout l’enjeu de cette nouvelle saison. Sans rien dévoiler de l’intrigue, on peut dire que le réalisateur a su relever le défi qui s’imposait à lui et qu’il s’est probablement imposé à lui-même. Cette saison 3 de TWIN PEAKS est une grande réussite. Même si elle se rapproche plus de ses derniers films tels que Mulholland Drive ou Inland Empire, les personnages et l’univers si particulier de la série sont toujours présents. Certains y voient l’œuvre testamentaire de David Lynch, tandis que d’autres penchent pour une saison 4 à venir. Réponse attendue dans quelques années.

Jérémy PEREZ

Article écrit par un.e contributeur.rice. Envie de vous lancer ?

TWIN PEAKS a 30 ans : 5 raisons de voir / revoir la série culte de David Lynch

0