Crédits : Sophie Dulac Distribution

L’AFFAIRE COLLECTIVE, où comment l’État a tué sa jeunesse – Critique

Un journaliste sportif, une boîte qui crame, une foule en pleurs, une bande de technocrates et une caméra au centre d’un watergate roumain qui secoue le pays depuis 2019. Il aura fallu deux ans, l’effort de Dulac Distribution et Mediapart pour que ce petit bijou venu de l’Est, L’AFFAIRE COLLECTIVE de Alexander Nanau, arrive enfin dans quelques salles obscures françaises.

2015, la boîte de nuit Colectiv brûle. 26 personnes décèdent des suites de leurs brûlures ou de leurs blessures diverses. Mais ensuite, c’est 36 personnes qui meurent en plus dans les semaines et les mois qui suivent d’infections nosocomiales. Pourquoi ? Que se passe-t-il dans les hôpitaux roumains ? Que se passe-t-il dans les services pour grands brûlés roumains, Monsieur le Ministre ?

Vlad Voiculescu, Ministre de la Santé roumain – Crédits : Sophie Dulac Distribution

Corruption, suicides, pressions, démissions en série… Naît une controverse après l’appel à la presse d’un homme, d’une femme, de quelques parents désespérés et surtout qui ne comprennent pas cette affaire Colectiv. « Pourquoi mon fils qui n’était que légèrement blessé est mort d’infection ? ». Personne ne le relayera, sauf un homme qui finalement n’aurait dû avoir que faire de cet appel. Cet homme, c’est Cătălin Tolontan, un journaliste sportif qui travaille pour le quotidien La Gazeta Sporturilor. C’est à partir de là que Tolontan et ses collègues vont mener l’enquête qui débouchera sur le scandale du siècle et mettra en lumière la pourriture purulente d’une administration roumaine corrompue jusqu’à la racine et surtout jusqu’à sa tête. Vont-ils réussir à décapiter ce système qui ment devant la presse, devant ses citoyen.nes ? Même devant les preuves, les analyses indépendantes, les unes de tous les journaux ?

Cătălin Tolontan, journaliste – Crédits : Sophie Dulac Distribution

La caméra d’Alexander Nanau s’immisce partout, très vite dès l’appel des parents en fait, en même temps que Tolontan, et au plus profond de l’État, jusque dans le bureau d’un ministre un soir d’élection. On suit une enquête haletante, incroyable, mené par une équipe de journalistes sportifs de métier, mais par des roumains et des roumaines qui veulent changer les choses, allant jusqu’à vouloir faire chuter le pouvoir. Le neuvième pouvoir joue un rôle comme rarement il l’a été montré sur grand écran. L’AFFAIRE COLLECTIVE pourrait être une fiction qu’elle serait déjà impressionnante, mais le documentaire transcende complètement un pays, une affaire politico-judiciaire, un scandale sanitaire qui nous criait en 2015-2016 de ne pas laisser sur le côté les affaires de santé publique.

Œuvre photographique avec Oprea Mariana, victime de l’incendie – Crédits : Sophie Dulac Distribution

Au terme d’enquêtes, de rebondissements, de rustines politiques, de politicards qui mentent les yeux dans les yeux des journalistes, d’une réalisation impeccable, d’un montage proche de la perfection : L’AFFAIRE COLLECTIVE est a mettre dans toutes les mains, écoles de cinéma, mais aussi dans toutes les écoles de sciences politiques et de journalisme.

Etienne Cherchour

Note des lecteurs2 Notes
Titre original : Colective
Réalisation : Alexander Nanau
Scénario : Antoaneta Opris
Date de sortie : 15 septembre 2021
Durée : 1h49min
4.5
CHEF-D'ŒUVRE

Écoutez-nous !

Rédacteur
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x
()
x