Écrit et réalisé par le britannique Gabriel Range, STARDUST retrace la première tournée de David Bowie aux États-Unis ainsi que la genèse de son personnage de scène Ziggy, icône au look androgyne qui a façonné l’esthétique du glam rock. Le long-métrage devait être présenté en première mondiale au Tribeca Film Festival, annulé pour cause de pandémie de coronavirus.

Après Rami Malek en Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody, Taron Egerton en Elton John dans Rocketman ou encore Renée Zellweger dans Judy, voici venir Johnny Flynn dans le rôle d’une autre légende de la musique : David Bowie.

Un court extrait du tant attendu STARDUST, long-métrage centré sur la jeunesse du regretté caméléon du rock et auteur de tubes interplanétaires, a récemment été mis en ligne. On peut y voir l’interprète de « Life on Mars? », « Heroes » et « Let’s Dance », en compagnie de son agent Bob Oberman (label Mercury Records) incarné par Marc Maron (Joker, Glow, Respect). Tous deux évoquent la future carrière prometteuse du musicien britannique outre-Atlantique.

Une première image de la transformation de Flynn en David Robert Jones avait été publiée en août dernier.

Photo du film STARDUST

L’acteur Johnny Flynn joue David Bowie © Film Constellation

Écrit et réalisé par Gabriel Range, connu pour son faux documentaire sur l’assassinat de George W. Bush, Death of a President, STARDUST se déroule en 1971 et suit un jeune David Bowie de 24 ans lors de son premier voyage aux États-Unis.

Produit par Paul Van Carter, Nick Taussig et Matt Code, le film raconte notamment la naissance de Ziggy Stardust, l’étrange et iconique alter-ego du chanteur qui a façonné l’esthétique du glam rock. Précisons qu’il ne s’agit pas d’un biopic classique, mais plutôt d’un segment de la vie de Bowie, décédé deux jours après la sortie de son dernier album, le 10 janvier 2016.

« Mon objectif, c’est de faire un film qui raconte comment quelqu’un devient un artiste, ce qui le pousse à créer », avait confié Gabriel Range dans un communiqué relayé par Variety. « Ce quelqu’un, c’est David Bowie. Un homme qu’on considère seulement comme la star qu’il est devenu, ou bien comme l’un de ses alter ego : Ziggy Stradust, Aladdin Zane, The Thin White Duke. Quelqu’un que je n’ai pu observer que de loin, derrière un masque, un dieu, une présence extraterrestre. Même dans sa mort parfaitement chorégraphiée, il ne ressemblait en rien à un être humain ordinaire ».

À l’annonce du projet en janvier 2019, Duncan Jones, le fils de David Bowie, s’oppose publiquement au film et déclare notamment : « Si le public veut voir un biopic sans la musique de l’artiste ni l’autorisation de sa famille, libre à lui ». En effet, les producteurs de STARDUST, qui ont dû renoncer aux chansons originales et aux célèbres morceaux de la rockstar, ne pourront utiliser dans le film que des reprises faites par David Bowie à l’époque.

Pour rappel, le chanteur et acteur britannique Johnny Flynn, qui a joué dans le sitcom Netflix Lovesick, est également apparu dans le film Jersey Affair réalisé par Michael Pearce. Jena Malone (Donnie Darko, Sucker Punch, Hunger Games) joue le rôle d’Angie Bowie, la première épouse de la star. Aaron Poole campe le guitariste Mick Ronson. Brendan J. Rowland incarne quant à lui Tony Visconti, le producteur historique de Bowie.

STARDUST doit prendre l’affiche en 2020.

Variety

Sévan Lesaffre

STARDUST de Gabriel Range : premier extrait du film sur David Bowie

0