césar

César 2022 : bilan et liste complète des récompenses

ILLUSIONS PERDUES de Xavier Giannoli, sacré Meilleur Film, a été récompensé par 7 prix au terme de cette 47e cérémonie des César dédiée à Gaspard Ulliel.

Avec 15 nominations dans les différentes catégories, ILLUSIONS PERDUES de Xavier Giannoli partait grand favori de cette cérémonie suivi de près par ANNETTE de Leos Carax (11 nominations) et ALINE de Valérie Lemercier (10 nominations). Néanmoins, au terme de cette 47e cérémonie des César, si les deux premiers sont respectivement repartis avec 7 et 5 prix, le long-métrage consacré à la chanteuse canadienne Céline Dion n’a été récompensé que de la statuette de la meilleure actrice pour Valérie Lemercier dans le rôle titre. Du côté masculin, c’est Benoît Magimel qui a reçu le prix du meilleur acteur pour son rôle dans DE SON VIVANT, réalisé par Emmanuelle Bercot.

Anamaria Vartolomei est également repartie avec un prix : celui du meilleur espoir féminin pour son rôle dans L’ÉVÈNEMENT, un long-métrage sur l’avortement adapté d’un roman d’Annie Ernaux. Le film avait par ailleurs reçu le Lion d’or à Venise ainsi que le prix Alice Guy il y a seulement quelques jours. Du côté du meilleur espoir masculin, c’est Benjamin Voisin, magnétique dans l’adaptation de Balzac, qui est reparti avec la statuette après avoir été nommé l’année précédente dans cette même catégorie pour son rôle dans ÉTÉ 85 (François Ozon).

De cette 47e cérémonie, nous retiendrons surtout la débâcle de BAC NORD (Cédric Jimenez) qui comptait 7 nominations et qui est reparti sans aucune récompense, mais aussi la victoire d’Aïssatou Diallo Sagna, sage-femme dans le civil qui a reçu le César du meilleur second rôle pour LA FRACTURE, un long-métrage signé Catherine Corsini sur les hôpitaux et la France des gilets jaunes.

Malgré son déplacement pour sa nomination dans la catégorie meilleur acteur, l’américain Adam Driver est reparti bredouille avec comme seule consolation une image de l’humoriste Marie S’infiltre qui lui brûle encore sûrement la rétine. À part ce petit happening, cette 47e cérémonie s’est déroulé sans incident mais aussi sans fraîcheur. Même après une nuit de repos, nous restons encore abasourdi de l’agacement et du manque de respect de l’assistance devant l’équipe du SOMMET DES DIEUX (meilleur film d’animation) à qui il a été délicatement fait comprendre qu’ils devaient rapidement quitter la scène. Dans une toute autre ambiance et bien qu’il ne semble pas avoir fait l’unanimité, Xavier Dolan a profité de la soirée pour rendre hommage à Gaspard Ulliel, disparu il y a seulement quelques semaines.

https://twitter.com/canalplus/status/1497349079877275650?s=20&t=VzEN482ZlkzgEKTTScHYXg

Finalement, après plus de trois heures de récompenses, la 47e cérémonie des Césars restera surtout celle où Cate Blanchett a hurlé à la salle de se taire ainsi que la dixième et dernière présentation d’Antoine de Caunes, qui range définitivement son costume de maître de cérémonie.

https://twitter.com/LesbienRaison/status/1497340498301931522?s=20&t=VzEN482ZlkzgEKTTScHYXg

Liste complète des récompenses

Meilleur film : ILLUSIONS PERDUES, réalisé par Xavier Giannoli

Meilleure réalisation : Leos Carax pour ANNETTE

Meilleure actrice : Valérie Lemercier pour son rôle dans ALINE

Meilleur acteur : Benoît Magimel pour son rôle dans DE SON VIVANT

Meilleur acteur dans un second rôle : Vincent Lacoste dans ILLUSIONS PERDUES

Meilleure actrice dans un second rôle : Aïssatou Diallo Sagna pour LA FRACTURE

Meilleur film étranger : THE FATHER, réalisé par Florian Zeller

Meilleur premier film : LES MAGNÉTIQUES, réalisé par Vincent Maël Cardona

Meilleur scénario original : Arthur Harari et Vincent Poymiro pour ONODA, 10 000 NUITS DANS LA JUNGLE

Meilleurs décors : Riton Dupire-Clément pour ILLUSIONS PERDUES 

Meilleurs costumes : Pierre-Jean Larroque pour ILLUSIONS PERDUES

Meilleur espoir féminin : Anamaria Vartolomei pour son rôle dans L’EVENEMENT

Meilleur espoir masculin : Benjamin Voisin pour son rôle dans ILLUSIONS PERDUES

Meilleur court-métrage d’animation : FOLIE DOUCE, FOLIE DURE, réalisé par Marine Laclotte

Meilleur court-métrage documentaire : MAALBEEK, réalisé par Ismaël Joffroy Chandoutis

Meilleur long-métrage d’animation : Patrick Imbert pour LE SOMMET DES DIEUX

Meilleur documentaire : LA PANTHERE DES NEIGES, réalisé par Marie Amiguet et Vincent Munier

Meilleur film de court-métrage : LES MAUVAIS GARÇONS, réalisé par Elie Girard

Meilleur son : Erwan Kerzanet, Katia Boutin, Maxence Dussère, Paul Heymans et Thomas Gauder pour ANNETTE

Meilleure adaptation : Xavier Giannoli et Jacques Fieschi pour ILLUSIONS PERDUES

Meilleur montage : Nelly Quettier pour ANNETTE

Meilleure photographie : Christophe Beaucarne pour ILLUSIONS PERDUES

Meilleure musique originale : Ron Mael et Russell Mael pour le groupe Sparks pour ANNETTE

Meilleurs effets visuels : Guillaume Pondard pour ANNETTE

César d’honneur : Cate Blanchett

Sarah Cerange

Écoutez-nous !

Soutenez-nous !

Rédactrice
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Un avis sur cet article ?x