SACRÉES SORCIÈRES : une affiche dévoilée et la bande-annonce du remake de Robert Zemeckis

La première affiche du remake de The Witches (Sacrées Sorcières) réalisé par Robert Zemeckis a été dévoilée. Anne Hathaway succède à Anjelica Huston et incarne Eva Ernst, la Grande Sorcière dans cette seconde adaptation du roman culte de Roald Dahl publié en 1983. La sortie du film porté par Anne Hathaway, Octavia Spencer et Stanley Tucci est prévue pour le mois d’octobre aux États-Unis.

Sorcière, vous avez dit sorcière ? L’affiche promotionnelle du tant attendu remake de The Witches (Sacrées Sorcières en VF) écrit et mis en scène par Robert Zemeckis (Retour vers le Futur, Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, Forrest Gump…), dévoile un premier aperçu du look d’Anne Hathaway dans le rôle d’Eva Ernst, la Grande Sorcière aux dents pointues.

Pour rappel, l’actrice new-yorkaise (Les Misérables, Ocean’s 8, Interstellar), déjà remarquée sous les traits de la Reine Blanche dans Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton, succède à Anjelica Huston (La Famille Addams, Captain Eo, Smash), qui fut la vedette de la version de Nicolas Roeg (L’Homme qui venait d’ailleurs, Ne vous retournez pas) sortie en 1990.

Mise en ligne il y a quelques jours sur Twitter, cette première affiche donne un avant-goût de l’esthétique de la nouvelle production Warner Bros, qui promettait d’être fidèle au récit originel. Le visuel attise déjà la curiosité des amateurs du conte macabre porté à l’écran par Roeg, dans lequel le jeune Luke, interprété par Jasen Fisher, découvrait les intentions maléfiques d’une communauté de monstrueuses sorcières.

Inspiré du roman fantastique éponyme de Roald Dahl illustré par Quentin Blake datant de 1983, The Witches suivra le jeune garçon et sa grand-mère (campée par Mai Zetterling dans le classique de 1990) luttant contre d’horribles harpies. Contrairement aux idées reçues, les sorcières ne portent ni balai, ni verrue, ni chapeau pointu. Les démasquer représente donc une vraie difficulté pour le garçonnet, qui devra rivaliser d’ingéniosité pour échapper à la perfidie de ces vilaines créatures.

Célèbre pour ses classiques Charlie et la Chocolaterie, James et la Grosse Pêche, Le Bon Gros Géant, La Potion magique de Georges Bouillon ou encore Coup de gigot, l’écrivain britannique a déjà inspiré les magiciens du cinéma Burton, Selick, Anderson ou Spielberg. Réinventant le mythe, il décrit les sorcières comme ayant une apparence identique à celles des femmes ordinaires, excepté certains détails : elles sont chauves, portent des gants, et n’ont pas d’orteils. L’une d’entre elles, appelée grandissime sorcière, dirige toutes les autres. Le jeune orphelin qui adore les histoires horrifiques racontées par sa grand-mère norvégienne Helga, se retrouve bientôt piégé par ces étranges femmes perruquées et gantées.

Selon les dernières informations, l’intrigue du remake produit par Alfonso Cuarón (Les Fils de l’Homme, Gravity, Roma), Guillermo del Toro, Jack Rapke et Steve Starkey se situera en Alabama dans les années 1960, contrairement à l’Angleterre des années 1980 dans le roman. Le casting réunit Anne Hathaway, Octavia Spencer, Stanley Tucci, Chris Rock, Jahzir Bruno, Codie-Lei Eastick et Simon Manyonda.

Rappelons que la séquence du congrès des sorcières a marqué sur le plan des effets spéciaux et des maquillages, supervisés par le marionnettiste Jim Henson, créateur du Muppet Show et coréalisateur avec Frank Oz de Dark Crystal.

Après l’échec de Bienvenue à Marwen aux États-Unis, le réalisateur du Drôle de Noël de Scrooge, lequel a de nouveau fait appel à son compositeur fétiche Alan Silvestri, parviendra-t-il à séduire les spectateurs ? Saura-t-il s’emparer du génie de Roald Dahl ?

Sévan Lesaffre

Votre avis ?

Zeen is a next generation WordPress theme. It’s powerful, beautifully designed and comes with everything you need to engage your visitors and increase conversions.

Plus d'articles
HAUNTED MANSION : Disney travaille sur un second film inspiré de sa célèbre attraction