L’adaptation cinématographique de la licence de jeux vidéo ASSASSIN’S CREED (auquel nous avions consacré un article) présente ses premières images !

Le film sera réalisé par Justin Kurzel avec au casting Michael Fassbender, et Marion Cotillard – déjà au casting du charismatique Macbeth.

Le mélange entre univers (présent futuriste VS passé) et thématiques (technologie, héritage, ADN, politique) est une base des jeux vidéo ASSASSIN’S CREED et constitue un matériau idéal pour le cinéma. Toutefois, lois de l’entertainment obligent, on imagine que la richesse des jeux sera simplifiée en un classique récit initiatique, en but de créer un « super-héros » nouveau genre dont l’habilité serait, in fine, le voyage dans le temps dans le but de « réparer » les erreurs de l’humanité.
On peut tout à fait imaginer en cas de succès de ce film, une franchise cinématographique Assassin’s creed qui, comme dans le jeu vidéo, naviguera entre les époques à chaque nouvel opus. Croisades, renaissance italienne, guerre civile U.S., Piraterie, Révolution Française…  1ère et 2nde guerres mondiales ?

C’est relativement alléchant sur le papier… On attendra tout de même de voir quel traitement le formaliste et sensible Justin Kurzel donnera à un film sensé lorgner vers le divertissement grand public.

MAJ 12/05/16 : le trailer est sorti !

Sur fond de I am a God de Kanye West, un trailer vraiment réussi et dantesque qui tend prouver un véritable boulot de production (voir notre article à ce sujet). On y reconnaît le savoir-faire d’Ubisoft en matière de reconstitution d’une époque par le détail (l’inquisition), les mécaniques du jeu vidéo Assassin’s Creed, l’ampleur et (on l’espère) l’intelligence d’un script mêlant récit initiatique et « voyage dans le temps », une réalisation pleine de personnalité mais accessible et spectaculaire (Justin Kurzel), et le support d’acteurs investis et charismatiques, du moins dans le cas de Michael Fassbender.

La sortie est pour l’instant prévue pour le 21 décembre 2016, soit une semaine après Rogue One… Gageons que les distributeurs tenterons de s’éloigner au maximum du blockbuster de Disney.

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ?