Affiche du film L'ÉTRANGE POUVOIR DE NORMAN

Blithe Hollow, petite ville de Nouvelle-Angleterre, est attaquée par des zombies et la malédiction de la sorcière. Seul un garçon incompris, Norman Babcock, a la possibilité de parler avec les morts et est capable d’empêcher la destruction de la ville par une sorcière vieille de plusieurs siècles.

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 22 août 2012
Réalisé par Sam Fell, Chris Butler
Film américain
Avec les voix de Kodi Smit-McPhee (voix VO), Tucker Albrizzi (voix VO), Anna Kendrick (voix VO), Casey Affleck (voix VO)
Durée : 1h27min
Titre original : ParaNorman
Bande-Annonce :

Deuxième production Laika après Coraline, l’adaptation de l’oeuvre de Neil Gaiman en 2009 par Henry Selick, déjà à l’origine de L’Étrange Noël de Mr Jack, L’Étrange Pouvoir de Norman propose un nouveau film en stop-motion cette fois-ci réalisé par Sam Fell (qui a travaillé sur La Légende de Desperaux) et Chris Butler dont c’est ici la première réalisation. Pour un film d’animation, l’originalité principale de ce long-métrage est d’être un hommage au cinéma horrifique, chose évidemment peu évidente dans un film à destination des enfants. Les références comme la retranscription de l’ambiance “film d’horreur” sont très pertinentes et ce dès le début du film avec un pré-générique à la construction proche d’un préambule du cinéma de genre.

Héritant visuellement des univers développés précedemment par Tim Burton ou Henry Selick, L’Étrange Pouvoir de Norman (ou ParaNorman en VO, titre bien plus intéressant et d’ailleurs cité dans la VF) plonge le spectateur dans un univers semi-gothique visuellement cohérent. L’animation des personnages est fluide et l’on sent la maîtrise technique tout au long du film, même quand celui-ci prend un rythme plus soutenu vers la fin. Les décors sont d’ailleurs impressionnants en terme de détails. Je ferai également une mention spéciale pour le design du générique de fin où l’on a l’impression de revoir de vieilles affiches de films d’horreur façon années 60-70.

Photo (1) du film L'ÉTRANGE POUVOIR DE NORMAN

L’Étrange Pouvoir de Norman n’est pas un chef d’oeuvre mais un bon point d’étape pour mener à des films plus brillants.

On regrettera néanmoins un rythme un peu inégal tout au long du film avec quelques longueurs dans le premier tiers de celui-ci et, même si le déroulement de l’intrigue est relativement original, le retour un peu trop mielleux des bons sentiments et de la morale à la fin : chose d’autant plus dérangeante que cela arrive assez brusquement et non progressivement dans un film où, la plupart du temps, on assiste à une succession de gags et de peurs plus qu’à une histoire moraliste.

On ne boudera pas notre plaisir devant ce film original mais auquel il manque le “petit quelque chose” dans le rythme, le scénario et les dialogues pour en faire une référence. En revanche, la qualité technique reste bluffante du début à la fin et la gestion de la thématique horrifique adaptée aux enfants bien trouvée. L’Étrange Pouvoir de Norman n’est pas un chef d’oeuvre mais un bon point d’étape pour mener à des films plus brillants.

Photo (2) du film L'ÉTRANGE POUVOIR DE NORMAN