Si comme nous vous êtes fans de FATIH AKIN cette news vous attristera énormément. C’est un réalisateur turc particulièrement prometteur qui nous avait attiré l’attention avec son Head On, et nous avait complètement scotché avec De L’autre Coté (Prix du scénario, cannes 2007), puis diverti avec son léger Soul Kitchen

Son prochain film devait raconter l’histoire du journaliste turc d’origine arménienne Hrant Dink, 52 ans, tué de deux balles dans la tête, le 19 janvier 2007 devant les locaux du journal turco-arménien qu’il dirigeait, par un jeune nationaliste âgé de 17 ans. Un assassinat qui avait beaucoup marqué la Turquie, pour sa signification politique. Car Hrant Dink était partisan de la réconciliation entre Arméniens et Turcs. Il était cependant ciblé par les mouvements nationalistes turcs.
Celui-ci a du arrêter sa production car le réalisateur ne parvient pas à trouver d’interprète pour le rôle principal. FATIH AKIN explique que les comédiens refusent le rôle en évoquant la dureté de son scénario…

On déplore cet abandon que l’on espère momentané, car nous apprécions énormément le réalisateur dans le registre de la fiction politique, lui qui manie avec tant de brio l’éclatement et l’étalement scénaristique pour donner force et puissance à son sujet… Tout en amenant ses acteurs à donner le meilleur d’eux mêmes !

Son film The Cut (critique : ICI), traitant frontalement le génocide arménien, avec prise de position manifeste, sera tout de même présenté à la Mostra de Venise édition 2014.