Bruitages saturés, doux chants, nombreux échos, carillon, répétitions de phrases emblématiques…
Le trailer de THE DUKE OF BURGUNDY fait montre d’un véritable fétichisme sonore (et accessoirement, visuel).
Ou comment transposer une ambiance typique du Giallo, dans l’Angleterre victorienne.

Cela n’étonnera pas ceux qui ont eu la chance de découvrir Berberian Sound Studio, du même réalisateur.

Un film unique qui autopsiait le quotidien de bruiteurs et doubleurs de cinéma, et de Giallo précisément.
Un hommage au genre, qui proposait une fine mise en abîme en transposant l’atmosphère paranoïaque des films travaillés par le studio, au quotidien du technicien talentueux interprété par Toby Jones.
Le son y était d’une importance capitale – comme dans le trailer de THE DUKE OF BURGUNDY ; il y est un véritable personnage du film, avec ses humeurs, ses facéties, ses mystères. On peut s’attendre à quelque chose du même accabit avec le nouveau film de , plus ambitieux visuellement parlant et à priori, bien plus sensuel. DUKE OF BURGUNDY verra deux femmes nouer une passion dévorante, obsessive, et sado-masochiste.

Un nouvel hommage au Giallo, genre que l’on avait pas vu représenté au cinéma depuis le magnifique L’Étrange Couleur des Larmes de ton Corps, sorti en catimini en mars 2014

Pas encore de sortie programmée en France, mais cela ne saurait tarder, vu l’accueil élogieux du film en festival.

BANDE-ANNONCE
INFORMATIONS

Duke of Burgundy


 

Titre original : 
Réalisation : Peter Strickland
Scénario : Peter Strickland
Acteurs principaux : , ,
Pays d’origine : Angleterre
Sortie : Prochainement
Durée : 1h41min
Distributeur : The Jokers / Le Pacte
Synopsis : Une lépidoptériste (spécialiste des papillons) austère entretient une relation sadomasochiste avec sa femme de ménage, jeune et soumise à tous ses désirs.

PHOTOS
Duke of Burgundy

© Pioneer Pictures

Duke of Burgundy.jpg1

Duke of Burgundy.jpg3

© Pioneer Pictures