Le monde sait désormais que l’inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu’un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu’il partage sa technologie avec l’armée, Tony n’est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l’information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James « Rhodey » Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes…

Note de l’Auteur

[rating:7/10]

Date de sortie : 28 avril 2010
Réalisé par Jon Favreau
Film américain
Avec Robert Downey Jr., Don Cheadle, Scarlett Johansson
Durée : 1h57min
Titre original : Iron Man 2
Bande-Annonce :

Après nous avoir conté dans le premier opus les origines de l’armure et mis en scène une intrigue finalement assez sobre pour un film de super-héros, Jon Favreau mise ici sur la surenchère à tous les niveaux : plus d’action, plus de personnages, plus de références au comic-book… Bref, plus de beaucoup de choses, sauf de scénario.
Car à l’instar du premier, on reste dans le film d’action classique et efficace avec les touches d’humour qui vont bien et les effets spéciaux adéquats.

Toutefois, en émettant la réserve nécessaire car je suis un fervent lecteur de comic-books et que je ne sais donc pas ce qu’un néophyte peut penser de ces apports, on peut noter que l’enrichissement de l’univers se fait sentir, notamment avec le S.H.I.E.L.D. à peine évoqué dans le film précédent qui prend ici de l’ampleur avec le personnage interprété par Scarlett Johansson et le retour de Samuel L. Jackson dans la peau de Nick Fury, entre-aperçu post-générique à la fin du film précédent.

Tant qu’on en est à parler du casting, il faut noter que le personnage de James Rhodes est désormais interprété par Don Cheadle et non plus Terrence Howard. Et bizarrement, malgré plus d’importance dans l’intrigue, l’acteur affadit grandement Rhodey en le rendant beaucoup trop monolithique. Et finalement peu impliqué dans les problèmes que peut avoir son ami Tony Stark.
En revanche, Mickey Rourke campe un Whiplash puissant et vindicatif, pendant que Robert Downey Jr. cabotine toujours autant durant tout le film. La musique prend de l’importance également avec une B.O. majoritairement composée de morceaux d’AC/DC et souligne avec force les combats et les shows de Tony Stark.

En fait, le film répond de manière très honnête au cahier des charges d’un film d’action. Les acteurs sont globalement à l’aise dans leurs rôles et la mise en scène est efficace.
Par contre, de manière inhérente au genre, il ne faut pas en demander plus qu’un bon divertissement. Pour les fans de comics en particulier, les apports « mythologiques » sont amusants et encourageants, notamment la dernière scène… Après le générique.

[critique] Iron Man 2

4