Affiche de la série THE L.A. COMPLEX

Originaire de Toronto, Abby tente de réaliser ses rêves de carrière à Hollywood, hébergée dans un hôtel dans lequel elle rencontre d’autres personnes dans la même situation. La réalité est cependant loin de ce qu’elle avait pu imaginer. Après une série de déconvenues, la jeune femme s’interroge sur son avenir : rentrer à la maison ou persévérer dans l’espoir que demain on lui laissera enfin SA chance ?

Note de l’Auteur

[rating:8/10]

Saison : 1
Nombre d’épisodes : 6
Format : 42 minutes
Date de 1ère diffusion US : 24 avril 2012 ()
Date de 1ère diffusion FR : Inconnue
Titre original :
Création :
Avec , , , , ,

Bande-annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

The L.A Complex est une série créée par Martin Gero. Diffusée pour la première fois en 2012, elle met notamment en scène Cassie Steele, Jewel Staite et Joe Dinicol. On suit les vies d’une bande de jeunes adultes qui vivent dans la même résidence, à Los Angeles. Tous essaient de réussir en tant qu’acteurs, danseurs, producteurs ou encore comédiens.

Comme tout drama qui se respecte, une saison comporte une grande histoire générale par personnage. Une histoire qui trouvera une fin heureuse ou une fin dramatique ouverte au dernier épisode. Ici, ce drama prend une seule histoire générale sur 6 épisodes et l’applique à plusieurs personnages différents.

On prend environ 7/8 personnages et chacun d’entre eux n’a qu’un seul but dans cette série : percer à Los Angeles. Comme ce sont des personnes qui sont évidemment dans la difficulté de percer, ils sont installés dans un hôtel où ils sont tous logés. Ce qui est intéressant, c’est que toutes ces personnes qui veulent réussir à Los Angeles sont réunies dans un même endroit, donnant alors l’histoire commune comme le noyau de la série.

L’hôtel est comme le centre de la série, et c’est grâce à ceci que la série ne perd pas son objectif de vue. Il s’agit donc de montrer les coulisses de Los Angeles, là où tout est imparfait quand le spectateur devant sa tv croit que tout est parfait. C’est difficile de devoir plaire aux autres quand on veut se faire plaisir aussi. On est attendu partout comme le meilleur mais on stresse, la peur d’échouer.

Avec tout cela, il y a évidemment les histoires d’amitié et d’amour qui viennent se mêler à l’ensemble. Et là, il n’y a pas de triangle amoureux, de grandes trahisons. Mais ce sont comment les amitiés et les amours sont affectées par le travail et la volonté de percer à Los Angeles. Mais les amitiés et les amours peuvent aussi affecter ces rêves.

Photo (1) de la série THE L.A. COMPLEX

The L.A Complex est une série sur les coulisses de Los Angeles. On se passe de l’admiration et on montre le côté cruel et strict du métier d’artiste.

Donc on a les amitiés, les amours, l’argent et le désir de devenir un artiste. C’est quelque chose de devenir un artiste quand même. Vous savez toutes les histoires que l’on voit dans les magazines people ? Voilà une bonne façon de les utiliser : au profit du monde professionnel des artistes de Los Angeles.

Dans les rêves des personnages de la série, on a la comédie, le cinéma, la musique par exemples. Mais le plus important, c’est que ces rêves sont perçus dans des personnages simples. Ce sont des personnes ordinaires qui rêvent d’être en haut de l’affiche. Et c’est ceci qui donne un ton plus agréable à la série.

Bon, ce ne sont pas des acteurs flamboyants dans la série, donc on est pas loin des performances convenues, mais l’écriture des histoires et la mise en scène comble ceci. C’est agréable et on nous montre qui nous fait chanter, un monde où on se fiche de nous, un monde cruel et un monde où derrière la porte, on ne sait pas ce qui se passe.

Un monde cruel présenté dans Los Angeles, qui est montrée comme une ville maudite qui ne fait que se nourrir des espoirs des artistes enchainant les castings dans des salles miteuses. Mais que ce soit clair, les artistes sont peut-être pris dans un tourbillon, mais les employeurs (producteurs, scénaristes, réalisateurs, …) sont aussi pris dans le piège de la ville. En quelque sorte, jusqu’où sommes-nous prêt à aller pour réussir dans ce monde de compétition ?

Finalement, The L.A Complex est une série sur les coulisses de Los Angeles. En dehors des studios, le spectateur ne sait pas comment s’est. On se passe de l’admiration et on montre le côté cruel et strict du métier d’artiste. Toutes ses difficultés afin de percer, de se faire remarquer à travers des personnes ordinaires, des personnes avec des difficultés.

Photo (2) de la série THE L.A. COMPLEX