Un homme gravement blessé est retrouvé dans une forêt de la côte Est des Etats-Unis. Il a perdu la mémoire et ne sait plus qui il est. Très vite, un commando surarmé retrouve sa trace et tente de le tuer. En prenant la fuite, il se découvre une surprenante aptitude au maniement des armes, des réflexes et une violence qu’il ne soupçonnait pas. Sa photo fait bientôt l’ouverture des journaux télévisés, la police et les services secrets le prennent en chasse ; on l’accuse du meurtre de la Présidente des Etats-Unis. Commence une course effrénée pour retrouver son identité, et comprendre le rôle qu’on lui fait jouer dans un complot qui touche le sommet de l’administration américaine. Il n’a qu’une piste : le mystérieux chiffre XIII tatoué sur sa clavicule.

Note de l’Auteur

[rating:2/10]

Saison : 1
Nombre d’épisodes : 2
Format : 90 minutes
Date de 1ère diffusion FR : 06 octobre 2008
Création : Duane Clark
Avec Stephen Dorff, Val Kilmer, Lucinda Davis
Bande-annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Voilà une série qui en a énervé plus d’un ! XIII est le genre de série typique qui se paie notre tête ainsi qu’à toutes les personnes gravitant autour de ce seul et unique chiffre : le XIII. Les aficionados crieront au scandale devant ce show télévisé infâme à regarder tellement il dénature la bande dessinée originale et les néophytes ne pourront que se sentir trahi le jour où ils poseront enfin les yeux sur cette BD culte et indémodable. La faute à qui ? La faute à quoi ? Tout simplement à une équipe de tournage qui semble se foutre (pardonnez-moi l’expression) royalement de l’œuvre de William Vance et Jean Van Hamme et ne semble même pas s’apercevoir qu’elle est à des années lumières de lui rendre hommage, bien au contraire.

Même si cette série signée Duane Clark ne manque ni de punch ni de peps, on ne peut pardonner les nombreuses incohérences et libertés prisent envers l’original. Pire encore, le choix des acteurs est des plus douteux. Même si Stephen Dorff joue juste comme il faut comme à l’accoutumée, il n’a pas le charisme nécessaire pour interpréter un personnage aussi magnétique qu’énigmatique comme XIII. Pire encore, je crois que la palme du plus mauvais goût revient au choix incompréhensible de Val Kilmer pour interpréter La Mangouste, tueur maigrelet et chauve qui se retrouve ici chevelu et trop joufflu pour pouvoir courir plus de 5 mètres sans être au bord de l’arrêt cardiaque. L’équipe du film y croyait-elle vraiment quand elle s’est lancée dans une telle aventure ? Difficile à croire.

Au final, sans revenir plus en profondeur sur un scénario à peine passable qui sent bon la bouse de dernière minute faite à la va-vite, cette série a tout de l’abomination ne capitalisant que sur la notoriété de son titre qui devient dès lors un prétexte à une succession de scènes plus indigeste les unes que les autres. Et dire que l’équipe du film nous à fait croire qu’il y aurait une suite avec un twist final dans le deuxième épisode des plus misérables. Un peu de bon sens ne lui aurait fait que du bien ! Quand on pense qu’il s’agit à 50% d’une série française, on a de quoi avoir honte !