Votre mot de passe vous sera envoyé.

Daniel Auteuil ne convainc pas à la réalisation de AMOUREUX DE MA FEMME, une comédie simplette qui traite grossièrement de la vie de couple.

Qu’on est loin des intrigues pagnolesques ! Daniel Auteuil laisse tomber (mais pour combien de temps ?) les adaptations des oeuvres de Marcel Pagnol pour s’engager dans le vaudeville. Son quatrième long-métrage en tant que réalisateur, AMOUREUX DE MA FEMME, qui n’a rien à voir avec la chanson de Richard Anthony, est plutôt tiré de L’envers Du Décor, une pièce de Florian Zeller dans laquelle il a joué. Hélas, le film arrive à sortir péniblement des eaux. Même avec le jeu plein d’énergie de Daniel Auteuil.

Photo du film AMOUREUX DE MA FEMME

Car oui, l’auteur des nouvelles versions de Marius et Fanny joue aussi l’acteur dans son propre film. Il a d’ailleurs fait appel à des collègues de luxe, dans une histoire qui, sur le papier, pourrait tenir la route. Daniel, le personnage joué par… Daniel Auteuil (logique), est l’époux de Sandrine Kiberlain. Son meilleur ami  Patrick (Non, pas Patrick Bruel, mais Gérard Depardieu !) vient de quitter sa femme pour une autre. 20 ans de mariage effacés pour une nouvelle vie… Une décision qui ne passe pas vraiment pour le couple Auteuil-Kiberlain aux airs assez tradi’. Alors, ils décident de faire abstraction de la situation au cours d’un diner. Mais en voyant débarquer la nouvelle compagne (Adriana Ugarte), bien plus jeune et étincelante de beauté (forcément !), Daniel a soudainement chaud, très chaud… et s’imagine des situations coquines avec la jeune demoiselle.

AMOUREUX DE MA FEMME se veut être un film où l’on croiserait le réel avec le faux, où le faux deviendrait peut-être le réel, dans des sortes d’enchevêtrements perpétuels. Marques de la bonne volonté du réalisateur-acteur de s’éloigner du texte initial de la pièce, ces séquences évitent à Daniel Auteuil de servir au public du théâtre filmé comme cela est souvent le cas, même dans des réussites cinématographiques (Le Prénom par exemple). Il réussit à faire perdre le spectateur dans ce qui est vrai, ou pas, avec une façon assez bien troussée de mêler la vérité avec le fantasme. Le titre du film prend alors tout son sens : Daniel peut tout aussi bien être amoureux de sa “vraie” femme, tout comme de la femme qu’il s’invente… Le réalisateur laisse le choix au public d’y mettre la bonne signification.

Photo du film AMOUREUX DE MA FEMME

On y voit là le seul atout majeur de cette comédie brouillonne qui manque de punch. Le film se transforme très vite en un moment de cinéma lent, sinon ennuyeux. L’intrigue ne décolle tout simplement pas, bloquée pendant toute la durée du film sur un fantasme répétitif et sans grande perspective d’évolution pour son personnage central. Privilégiant les évasions à rallonge plutôt que les dialogues tac-o-tac, Daniel Auteuil fait la terrible erreur de laisser sur le bas-côté les acteurs qui l’accompagnent. Sandrine Kiberlain tire son épingle du jeu malgré sa situation de quasi-figuration, pendant que Gérard Depardieu ne fait qu’acte de présence. Les quatre personnages, si différents dans la manière d’aborder le couple, ont pourtant des choses à se dire. Une réelle confrontation aurait apporté plus de souffle, et même des rires, dans ces scènes de diner peu mises en valeur.

Le long-métrage reste par conséquent figé sur le schéma classique, limite misogyne, du bonhomme de 60 piges encore garçon dans sa tête, à perdre les pédales face à la belle poulette de 30 voire 40 ans de moins que lui. Le tout pour en arriver, notamment, à dire  que Monsieur serait prédisposé à faire de grosses bêtises avant de revenir à plat-ventre devant Madame qui, elle, est toujours lucide, évidemment. Pourquoi pas après tout, mais difficile d’en rigoler tant c’est laborieusement amené.

AMOUREUX DE MA FEMME laisse cette impression amère d’assister à un p’tit film peu inspiré sur la vision du couple, déjà dépassé avant même qu’il ne sorte, fait par un homme et pour les hommes, où la femme belle (et cultivée, waouh) serait un objet de désir. Malgré toute la sincérité de Daniel Auteuil à vouloir proposer un moment simple et plaisant, sa quatrième réalisation reste tout aussi brouillonne dans le fond comme dans la forme. Un accident de parcours pour ce si talentueux acteur-réalisateur qui, espérons-le, se rattrapera sur son prochain film.

Yohann Sed

Votre avis ?

AMOUREUX DE MA FEMME, Daniel Auteuil rate son coup - Critique
Titre original : Amoureux De Ma Femme
Réalisation : Daniel Auteuil
Scénario : Florian Zeller
Acteurs principaux : Daniel Auteuil, Gérard Depardieu, Sandrine Kiberlain, Adriana Ugarte
Date de sortie : 25 avril 2018
Durée : 1h48min
1.5Note finale
Avis des lecteurs 0 Avis

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
vivi Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
vivi
Invité
vivi

ah ces zoms !! surtout avec gérard depardieu !! sur qu’on y croit à cette fable ! c’est fini les mecs qui séduisent des bien plus jeunes (ou alors avec beaucoup beaucoup de fric , et là ils ne séduisent pas, ils achètent!)