Affiche du film FOOTLOOSE (2011)

Ren et sa mère Ethel quittent Chicago pour une petite ville. Passionné de rock et danseur effréné, Ren heurte les conceptions morales de la communauté et de son pasteur, maître à penser du lieu. C’est alors que Ren tombe amoureux de la fille du pasteur et que les autres jeunes se rallient à Ren…

Note de l’Auteur

[rating:6/10]

Date de sortie : 21 décembre 2011
Réalisé par
Film américain
Avec , ,
Durée : 1h 53min
Titre original :
Bande-Annonce :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

Remake du film culte de avec , Footloose est une comédie musicale sur fond de lutte générationnelle avec d’un côté les parents coincés du col et de l’autre des adolescents qui ont chaud chaud chaud.

Bien qu’il n’ait pas autant d’entrain que son aîné, Footloose nouvelle génération s’avère être un bon divertissement qui ravira surement une génération ne connaissant pas l’original. Certes le puritanisme y est dégoulinant, la personnalité du show est à peine prononcée à contrario d’un , les chorégraphies (hormis un séance de country entrainante) manquent de tempérament, mais l’ensemble se regarde sans sourciller. La bonne humeur domine, tout le monde est beau, tout le monde respire la liberté et la sensualité et bien que le jeune Kenny Wormald ne possède pas la « cool attitude » de Kevin Bacon, Julianne Hough, sexy au possible, est diablement convaincante avec un déhanché à vous en faire trainer la langue par terre.

Photo (1) du film FOOTLOOSE (2011)

[pullquote]Un divertissement tout à fait honorable qui se laissera regarder une petite fois sans nous pousser dans les bras de Morphée.[/pullquote]

Le seul bémol qu’il faille souligner vient de la participation d’un acteur qui fait un peu plus de peine à chacune de ses apparitions télévisuelles, Dennis Quaid. Après les beaux navets Légion – L’Armée Des Anges et Les Cavaliers De L’Apocalypse, cet acteur au potentiel variable s’enterre un peu plus chaque jour dans les oubliettes hollywoodiennes. Cela est d’autant plus dommage qu’il fait partie de ces acteurs que l’on pourrait qualifier de maudits ( en est un membre récurrent) capables d’éclairs de génies mémorables mais souvent cantonnés à des rôles bas de gamme.

Parenthèse close, avec sa musique assurément rock ( en tête), sa bonne humeur communicative et sa brochette de jeunes pousses au physique avantageux qu’on oubliera aussitôt, Footloose s’apparente à un divertissement tout à fait honorable qui se laissera regarder une petite fois sans nous pousser dans les bras de Morphée.

Photo (2) du film FOOTLOOSE (2011)