Affiche du film LE TERRITOIRE DES LOUPS

Comme beaucoup de ceux qui choisissent de vivre au fin fond de l’Alaska, John Ottway a quelque chose à fuir. De sa vie d’avant, il garde le souvenir d’une femme, une photo qu’il tient toujours contre lui, et beaucoup de regrets.
Désormais, il travaille pour une compagnie pétrolière et protège les employés des forages contre les attaques des animaux sauvages.
Lorsque le vol vers Anchorage qu’il prend avec ses collègues s’écrase dans l’immensité du Grand Nord, les rares survivants savent qu’ils n’ont que peu de chances de s’en sortir. Personne ne les trouvera et les loups les ont déjà repérés. Ottway est convaincu que le salut est dans le mouvement et que la forêt offrira un meilleur abri. Mais tous ses compagnons d’infortune ne sont pas de son avis et aux dangers que la nature impose, s’ajoutent les tensions et les erreurs des hommes. Eliminés par leurs blessures, le froid, les prédateurs ou leurs propres limites, les survivants vont mourir un à un. Ottway va tout faire pour survivre avec les derniers, mais quelle raison aurait-il de s’en sortir ?
“Le Territoire des loups” nous entraîne aux confins du monde et d’un homme, à la découverte de ce qu’il y a en chacun de nous…

Note de l’Auteur

[rating:9/10]

Date de sortie : 29 février 2012
Réalisé par Joe Carnahan
Film américain
Avec Liam Neeson, Dallas Roberts, Frank Grillo
Durée : 1h 57min
Titre original : The Grey
Bande-Annonce :

Le dernier film avec pour thème principal la survie de l’Homme dans un milieu hostile ne m’ayant pas franchement marqué malgré un casting prestigieux et une photographie sublime (Les Chemins De La Liberté de Peter Weir), c’est avec une certaine appréhension que je me suis plongé dans cette nouvelle fresque où l’Homme est confronté à la fois à lui-même, à une nature ne pardonnant aucune erreur et une meute de loups pour le moins agressive. Autant le dire de suite, Le Territoire Des Loups est une réussite sur toute la ligne.

Dès les premières secondes, le réalisateur nous plonge dans le bain. Décor déprimant et hostile, personnages agressifs, dialogues glaçant de pessimisme, on devine clairement qu’il faudra oublier les passages légers où l’on pourra prendre le temps de reprendre son souffle. D’ailleurs, à l’image du personnage incarné par un Liam Neeson livrant l’un de ses meilleurs rôles depuis Taken (cette comparaison est pleinement assumée), le spectateur suffoque à chaque instant. La notion d’enfermement est récurrente et ne fait que rajouter un degré supplémentaire à un fatalisme dégoulinant de chaque centimètre carré de la pellicule.

Photo (1) du film LE TERRITOIRE DES LOUPS

Une œuvre magistrale, âpre, généreuse et vibrante tout à la fois, interprétée avec grâce par Liam Neeson.

Il convient de saluer également la mise en scène de Joe Carnahan. Chaque nouveau plan est à la fois somptueux (les décors sont de toute beauté) et acéré (les bourrasques de vent bien réelles sont d’une violence inouïe) et le fait d’instaurer une course contre la montre ou plutôt contre la mort avec cette chasse à l’Homme grandeur nature contre une meute de loups qui ne sont pas là pour faire jolie, enfonce un peu plus encore l’atmosphère dans une tension palpable à chaque instant. Le danger peut bondir à chaque recoin et l’on se sent vite prisonnier de cette nature froide et meurtrière qui traverse l’écran pour laisser un léger frisson se balader le long du corps d’un spectateur cramponné à son fauteuil. Mention spéciale pour ma part pour les images de synthèses utilisées sur les loups. N’ayant pu dresser de vraies bêtes pour le film (sans doute à cause d’un décor plus qu’hostile), l’équipe du film a opté pour des images numériques. Ces dernières sont simplement les plus belles jamais utilisées pour ces animaux sur grand écran et elles rendent ses lettres de noblesse au plus magnétique des carnivores.

Avec Le Territoire Des Loups, Joe Carnahan impose un cinéma profondément humain, un cinéma du mouvement et de l’action, en livrant une vérité abrupte qui surgit des corps et des regards. Une œuvre magistrale, âpre, généreuse et vibrante tout à la fois, interprétée avec grâce par Liam Neeson. En résulte une aventure dramatique d’une rare intensité, immersive à chaque seconde, un film qui, à l’image de son dernier plan, restera gravé dans nos mémoires bien des heures après la fin du générique de fin.

Photo (2) du film LE TERRITOIRE DES LOUPS

Print Friendly, PDF & Email

2
Laisser un commentaire

Please Login to comment
avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Le Blog Du CinémaYannick Recent comment authors
  S'abonner  
Récents Anciens Populaires
Notifications :
Yannick
Rédacteur

Un Liam Neeson (toujours) en forme, des seconds rôles bien présents, de la neige et des loups. What else ? 7/10

La Rédaction
Rédacteur

Un Liam Neeson (toujours) en forme, des seconds rôles bien présents, de la neige et des loups. What else ? 7/10

[critique] Le Territoire Des Loups

2